Visite de la ministre française des droits de femmes au Mali : “L’égalité entre les femmes et les hommes ne se fera pas sans les hommes” dixit Najat Vallaud Belkacem

2

Après trois jours de visite sur le sol malien, la ministre française des droits des femmes et porte parole du gouvernement, Najat Vallaud Belkacem, a animé un point de presse à la résidence de l’ambassadeur de France au quartier de Etat major de Médina- Coura. Il s’agissait pour la ministre de donner les grandes lignes de ce séjour bamakois et les solutions envisagées. 

 

La ministre française Najat Vallaud Belkacem
La ministre française Najat Vallaud Belkacem

La ministre Najat était venue se faire une idée de la place donné à la femme malienne dans la reconstruction du pays après la crise. A cet effet, pour mieux mesurer les défis qui se posent à la femme malienne, elle a rencontré en premier lieu son homologue chargée des questions du genre, Sangaré Oumou Bâ, le ministre de la justice ; la Munisma ; les femmes députés ; les associations féminines ; la société civile ; les entreprises féminines ; les femmes du nord venues pour la concertation régionale qui s’est tenue à la vielle.

 

 

Le tout couronné par une visite à Koulouba chez le président de la République. Partout, où elle est passé, Mme Najat, a fait constat. La remarque est pertinente quant à la représentativité des femmes dans les postes de responsabilité. Elle est freinée par de nombreuses considérations qui ne feront que nous mettre en retard si l’on ne tient pas compte. En ce qui concerne la lutte contre les violences basées sur le genre, l’hôte du jour,  a partagé l’expérience de son pays en la matière axé sur la formation des différents. Elle espère que les deux pays s’engageront à éradiquer la violence. En se prononçant sur la problématique de l’excision, le ministre dira que son pays est également touché par le phénomène. Là, également, elle a rassuré que la coopération de la France ne fera pas défaut. Même si elle est pour une loi, elle laisse carrément le choix à la démocratie malienne d’en décider. Pour ce qui est du cas des femmes du nord, elle a compris qu’elles ne veulent plus être vu par le prisme de victimes. Donc, la nécessité de s’intéresser à la vie économique de ces femmes s’impose. ” Après la guerre, la reconstruction,  cela n’est pas possible sans les femmes. Le vaste chantier de réconciliation et de reconstruction ne se fera pas non plus sans la justice ”  a-t-elle mentionné ce qui justifie la présence du président du barreau de Paris Pierre Olivier qui prévoit en septembre une rencontre au Mali. Quant aux échanges  avec le président IBK,  il a été beaucoup question sur le partenariat entre nos deux pays en général en particulier en matière des droits des femmes et de l’égalité entre l’homme et la femme. A cet effet, lui a fait part de l’adoption prochaine d’une loi en faveur de l’égalité de sexe. Toute chose qui fera énormément plaisir à l’hôte du jour de voir que le président se souci de l’égalité des sexes et de la promotion du genre. “Cet accord une fois mise en œuvre donnera une réponse adéquate à la problématique du faible accès des femmes aux postes de responsabilités ” dira t- elle. Elle a surtout mis l’accent sur la formation pour que les femmes soient aient plus confiance en elles.

 

 

 

Pour l’autonomisation des maliennes, la militante des droits des femmes a assuré la disponibilité de la France à développer l’entreprenariat féminin à travers la création des entreprises aux féminins. Toute fois, elle reste convaincue que l’accès des femmes aux postes de responsabilités passera forcement par l’adoption d’une loi favorable. Elle a par ailleurs donné l’assurance que tout sera mis en œuvre pour permettre  à la femme malienne de jouer pleinement son rôle dans la consolidation de la paix et la reconstruction du pays. A cet effet, une radio intitulée ” Radio de la paix” pour porter la voix des femmes ouvrira bientôt ses portes dans notre pays. Elle permettre aux femmes de porter  leur voix.

Ramata TEMBELY

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. LES FAUX PROBLEMES ILS SAVENT BIEN LES CREERS TANDIS QUE LES VRAI PROBLEMES SONT IGNORES

  2. « La remarque est pertinente quant à la représentativité des femmes dans les postes de responsabilité. » qu’on se respecte un peu dans ce pays pour une fois, c quoi un poste de responsabilité ? N’avions-nous pas avant le coup d’état une femme première ministre au Mali ? si oui alors c’est quoi encore ces baratins qu’ils passent leur temps à nous raconter, s’il Ya des chefs de familles responsables ici, qui dans ce monde peu dire quoi que ce soit à l’homme malien sur comment traité sa femme, même le plus grand des idiots sait quelle place occupe la femme malienne dans cette société ce n’est même plus à débattre et les femmes qui ont de l’honneur le reconnaissent.. C’est insultant à chaque foi des gens se pointe dans ton pays, celui de tes pères et grand-père pour venir te parler de civilisation ou comment il faut traiter les femmes ou traité tes enfants comme si on était des sauvages, ce n’est pas eu qui vont ns l’apprendre alors qu’ils n’arrive même plu à maintenir des familles stables et ne connaissent même plus la définition d’une famille qui est issu du mariage entre l’homme et la femme. En matière de droits humain l’homme et la femme ont le même droit, personne ne di le contraire ; des femmes raisonnable dans ce pays m’ont dit qu’elle en avait rien à cirer de ce que ces soi-disant associations de lutte pour les supposer droit des femmes ont à raconter, elles ne sont pas prêt a gâcher le bonheur que leur époux les apportes dans le foyer. « Eradiquer la violence chez nous ? » c serait une bonne chose c vrai mais eux ils se cognent pas ? Ils ne vont pas jusqu’à ce tué chez eux pour des futilités? Bref soyons clair, tout ce remue-ménage ce n’est pas une question de droit de femmes, n’est-ce pas ce même pays qui est reste la sans rien faire pendant que nos femmes se faisait viole et tué, n’est-ce pas eux qui ont mis pression sur notre gouvernement pour libéré les coupable de ces crimes et aujourd’hui ils osent parler d’égalité et de justice pour les femmes « Après la guerre, la reconstruction, cela n’est pas possible sans les femmes » avant la guerre alors ? Cette femme ne sait rien du Mali, la femme malienne a tjr participer activement dans la famille et dans la société, si ce n’est pas les femmes on n’aurait pas eu tous les grands hommes de c pays, la femme malienne est tou pour son mari, le vrai malien aussi pauvre soit-il ne peut pas se passer de sa Malienne, ce qui veut dire qu’elle est impliqué avec lui, ce sont ces gens qui veulent coute que coute crée une différence entre l’hoe et le fam, come d’hab ils se plaisent a crée des blems chez les autres pour se proposer en facilitateur;qu’ils nous foutent la paix, tout ce qu’on veut ce de quoi nourrir nos familles, le seul vrai message qu’ils essayent de faire passer dans le crane de nos femmes cest( non a la soumission!, tu n’a pas a te soumettre a ton mari, vous etes tous les memes, tu peu faire ce qu’il peu faire, et tu peu mieu le faire, vas-y libère toi parceque tu es prisonniere, vol vol petit oiseau et ensuite bang! bang! oh lala peti oiseau est mort)c’est notre structure familiale qui est visé, on a deja assez de blem comme ca et eux ils veulent nous achevés.

Comments are closed.