Visite de travail et d’échanges du ministre des relations avec les institutions, Dr Abdoulaye Sall au Niger

0
0

La visite de travail du ministre des Relations avec les Institutions, Dr Abdoulaye Sall, au Niger, à l’invitation de son homologue Elhadj Laouali CHAÏBOU, a permis aux deux délégations de procéder à des échanges fructueux qui leur ont permis d’exprimer la conformité de leurs points de vue sur le processus de création du Cadre de Concertation et le lancement de l’Etude sur les départements en charge des relations avec les institutions de la sous-région, confiés au Ministère de Relations avec les Institutions du Mali en 2010 par la Commission de l’UEMOA. Au terme de la visite, les deux Ministres ont convenu de la tenue à Bamako avant le 15 février 2012 d’une Rencontre de Haut Niveau dédiée à la création du Cadre de Concertation et au lancement de l’Etude avec comme thème fondateur, innovant et fédérateur « la Renaissance des Institutions en Afrique de l’Ouest face aux enjeux, aux défis et aux perspectives du IIIème Millénaire ».

Le ministre des Relations avec les Institutions, Dr. Abdoulaye Sall, a effectué une visite de travail et d’échanges au Niger, du 18 au 21 décembre 2011, à l’invitation de son homologue Monsieur Elhadj Laouili CHAÏBOU. Cette visite, indique, le communiqué conjoint signé, le mercredi 21 décembre 2011, par les deux parties, s’inscrit dans le cadre des prises de contact et des préalables pour la réalisation de l’engagement pris, en 2010, par la Commission de l’Union économique monétaire ouest-africaine (Uemoa) à financer la création d’un Cadre de Concertation des ministres en charge des Relations avec les Institutions dans la zone et la réalisation de « l’Etude sur les départements en charge des Relations avec les Institutions ». Cette mission a permis ainsi de constater que, malgré l’existence des ministères des Relations avec les Institutions dans l’ensemble des huit (08) pays de la zone Uemoa, les positionnements, les appellations, les missions, les attributions spécifiques, les périmètres d’action et d’intervention peuvent changer d’un pays à l’autre, d’un remaniement gouvernemental à l’autre.

En effet, si au Niger, le Ministère des Relations avec les Institutions suit les rapports entre le Gouvernement et les Institutions de la République et veille au respect des dispositions constitutionnelles, législatives et réglementaires régissant les rapports entre le pouvoir exécutif et les différentes institutions, au Mali, ledit Ministère est aussi chargé de prendre toutes mesures tendant à faire connaître les institutions, notamment en milieux jeunes, scolaires et universitaires.

Par ailleurs, si en République du Sénégal, le Ministère des Relations avec les Institutions suit la mise en place des Institutions parlementaires de la CEDEAO, de l’UEMOA, des autres régions d’Afrique et de l’Union Africaine, tel n’est pas le cas au Mali et au Niger.

Ainsi, malgré l’existence des Ministères des Relations avec les Institutions dans l’ensemble des huit (08) pays de la zone UEMOA, les positionnements, les appellations, les missions, les attributions spécifiques, les périmètres d’action et d’intervention peuvent changer d’un pays à l’autre, d’un remaniement gouvernemental à l’autre.

De ce fait, les deux Ministres ont procédé à des échanges de vues fructueux qui leur ont permis d’exprimer la conformité de leurs points de vue sur la nécessité d’ un Cadre Harmonisé des missions, des attributions spécifiques et des périmètres d’intervention et d’action des différents départements en charge des institutions dans la zone UEMOA, l’accélération du processus de création du Cadre de Concertation et du lancement de l’Etude sur les départements en charge des relations avec les institutions de la sous-région, en partenariat avec la Commission de l’UEMOA.

 Cette visite a également offert l’opportunité au Ministre des Relations avec les Institutions du Mali, Dr Abdoulaye SALL, et à l’équipe qui l’accompagne, de rendre des visites de courtoisie et de travail aux Présidents et/ou Représentants désignés des différentes institutions de la République du Niger pour s’enquérir de l’état des lieux, de la nature et des perspectives des relations/rapports qu’elles entretiennent avec le Gouvernement, et des enseignements que le Mali sur le chemin du référendum et des élections générales de 2012 peut tirer de l’expérience nigérienne qui vient d’organiser, de réaliser et de réussir six (06) scrutins, douze (12) en réalité si l’on ajoute les partielles, en quatre (04) mois.

 Il s’agit du Président de la République, S.E Issoufou Mahamadou ; du Premier Ministre, S.E Rafini Brigi; du Président de l’Assemblée Nationale, Honorable Hama Amadou; de la Présidente du Conseil Constitutionnel de TransitionMme Salifou Fatoumata Bazèye ; du Président de l’Observatoire National de la Communication, représenté par M. Ali Sountalma Ousseini, le Vice-président et du Médiateur de la République, M. Amadou CHEIFFOU.

 Les deux Ministres ont réitéré leurs engagements à agir conformément à la volonté commune affichée et partagée par leurs Excellences Monsieur ISSOUFOU Mahamadou, Président de la République du Niger, Chef de l’Etat, et Monsieur Amadou Toumani TOURE (ATT), Président de la République du Mali, Chef de l’Etat, de faire de la Renaissance des Institutions la clef de voûte de la construction de l’Etat de droit et de la gouvernance démocratique, républicaine, économique, sociale et culturelle dans la zone UEMOA. Les deux Ministres ont également convenu de tout mettre en œuvre pour le renforcement et la consolidation des échanges entre leurs deux départements et l’opérationnalisation sur le terrain du partenariat actif, intelligent, stratégique et structurant entre les Ministères des huit (08) pays de la Zone UEMOA en Charge des Relations avec les Institutions.

Soumaïla GUINDO, C.Com/MRI

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.