Visite du président allemand au Mali : Berlin soutient Bamako pour la paix

1

Dans le cadre du partenariat G8-Afrique et de la stratégie commune UE-Afrique, l’Allemagne contribue, en plus des missions de paix, à la formation des policiers et à la prévention des conflits. Le président allemand, Joachim Gauck, est actuellement en visite officielle en Afrique. Son périple a commencé par le Nigeria et a pris fin au Mali.

Le pr√©sident allemand Joachim Gauck a effectu√© une visite officielle en Afrique. Mardi 8 f√©vrier, il est arriv√© √† Lagos, au Nig√©ria, aux c√īt√©s de sa compagne, Daniela Schadt, et d‚Äôune d√©l√©gation d‚Äôentrepreneurs de premier plan. Au cours de cette premi√®re journ√©e, il s‚Äôest entretenu avec le gouverneur de Lagos, Akinwunmi Ambode. Le lendemain, il a visit√© le m√©morial de Freedom Park √† Lagos. Sur ce site qui abritait la prison coloniale du temps de l‚ÄôEmpire britannique, il a rencontr√© le Prix Nobel de litt√©rature, Wole Soyinka. Il a poursuivi sa visite en rejoignant Abuja, o√Ļ il a √©t√© accueilli avec les honneurs militaires par le pr√©sident nig√©rian, Muhammadu Buhari. Dans la capitale nig√©riane, ses entretiens politiques ont principalement port√© sur le terrorisme international, les flux migratoires et les d√©placements de populations, la r√©duction de la pauvret√© et la coop√©ration √©conomique. Joachim Gauck a √©galement rencontr√© des leaders religieux et des repr√©sentants de la soci√©t√© civile. Enfin, il s‚Äôest exprim√© devant le parlement de la Communaut√© √©conomique des Etats de l‚ÄôAfrique de l‚ÄôOuest (Cedeao).¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† ¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† ¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†Cap a √©t√© mis sur Bamako dans la journ√©e du vendredi 12 f√©vrier. Il a √©t√© re√ßu par le pr√©sident Ibrahim Boubacar Keita. Au cours d‚Äôun point de presse au palais de Koulouba, le pr√©sident Allemand, dont le pays dirige la Mission europ√©enne de formation de l‚Äôarm√©e malienne (Eutm) et compte envoyer jusqu‚Äô√† 650 militaires suppl√©mentaires au sein de la Minusma, s‚Äôest dit conscient ¬ęque la menace p√®se toujours sur le Mali¬Ľ. Il en a profit√© aussi pour condamner l‚Äôattaque terroriste du camp de la Minusma, √† Kidal et celui du contingent de l‚Äôarm√©e malienne √† Hombori.

L‚Äôoccasion a √©t√© saisi par le pr√©sident Ibrahim Boubacar Ke√Įta¬† d‚Äôappeler √† la restauration de l‚Äôautorit√© de Bamako √† Kidal, bastion de l‚Äôex-r√©bellion, qui est sous le contr√īle des rebelles pr√®s de quatre ans. Ibrahim Boubacar K√©ita de rappeler √† son h√īte qu‚Äôil fallait bien que l‚Äôon trouve une solution. Car, ¬ę Kidal ne peut pas rester une esp√®ce de plaie b√©ante au sein du Mali o√Ļ des agressions sont commises quotidiennement et que la communaut√© internationale et nous-m√™mes restions impuissants, √† regarder cela. Non, cela n‚Äôest pas possible¬Ľ, a r√©p√©t√© Ibrahim Boubacar Ke√Įta. A noter qu‚Äôau cours de son s√©jour, le pr√©sident Allemand Joachim Gauck s‚Äôest rendu √† Koulikoro, o√Ļ il a rendu visite aux troupes stationn√©es au camp de Koulikoro. 150 soldats allemands participent actuellement aux missions d√©ploy√©es dans le nord du Mali.¬†¬† En plus de cela, il a rencontr√© des soldats, des policiers et des civils allemands engag√©s dans des missions de maintien de la paix et de formation.¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† ¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Paul N‚ÄôGUESSAN

 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.