ArrĂȘt sur image : Le chemin de croix des Katois

5

ArrĂȘt sur image 5Il y a deux ans, nous publions une image similaire pour illustrer l’état de dĂ©gradation avancĂ©e de la route qui traverse la ville de Kati. De longs mois aprĂšs, c’est donc le statu quo.

Le tronçon est devenu lĂ©preux en maints endroits. Il est parsemĂ© de nids de poule, pour ne pas dire de piĂšges Ă  Ă©lĂ©phants. Bref, c’est un vĂ©ritable chemin de croix pour les usagers de la route. VĂ©hicules et engins souffrent aussi le martyre.

Sans compter que le piteux Ă©tat du tronçon le rend trĂšs accidentogĂšne, comme l’illustrent Ă©loquemment les nombreux accidents qui s’y produisent Ă  longueur de mois, voire de semaine.

Une situation dĂ©plorable qui se dĂ©roule dans l’indiffĂ©rence gĂ©nĂ©rale des services Ă©tatiques compĂ©tents et de la Mairie de Kati, qui met toujours en avant sa sempiternelle impĂ©cuniositĂ©. Quant aux pauvres usagers katois, tel le loup de Vigny, ils souffrent en silence.

Yaya Sidibé   

 

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. La route de Badialan- SamĂ©-Kati- Kati PĂ©age montre Ă  suffisance le degrĂ© de l’insouciance de l’Ă©tat malien par rapport Ă  l’infrastructure routiĂšre sur l’axe stratĂ©gique Bamako-Dakar. Dire que c’est cette route qui sert de l’axe principale d’entrer de marchandises (importation) au Mali
c’est simplement Ă©tonnant que nos autoritĂ©s actuelles puissent continuer Ă  nĂ©gliger cette route ! Il urge Ă  donner la prioritĂ© Ă  la reconstruction totale de cette route infernale
si l’on parle sĂ©rieusement de «dĂ©veloppement Ă©conomique». Cest sur cette route que des camions tombent souvent bloquant de centaines d’autres camions a la queue pour deux ou trois jours…et certains camions tombent mĂȘme sur les maisons. Ne parlons pas des peines qu’y subissent les rĂ©sidents de Kati et de Bamako qui travaillent entre les deux villes vice versa. De Badialan jusqu’Ă  la sortie de Kati tout doit ĂȘtre reconstruit et modernise, avec un large pont et Ă©changeur Ă  travers SamĂ© pour sĂ©parer les poids lourds de voitures et moto Ă  ce niveau. Cest une honte que le Ministre des finances Igor et sa bande de douaniers Modibo Kane Keita et Mamadou Traore se tapent la poitrine Ă  la tĂ©lĂ© «nous avons fait 43 milliards » ce mois et l’autre mois etc…Sans penser aucunement aux souffrances que subissent les importateurs et transporteurs de marchandises sur cette route de Kati.

    Le « MAIRE » inerte de Kati doit avoir honte de ne pas dĂ©fendre sa ville ! Comment peut-il permettre Ă  des milliers de camions de perturber la vie dans sa ville sans exiger Ă  l’état de mettre le paquet pour une vĂ©ritable infrastructure, afin de protĂ©ger et soulager sa population dans son environnement? Cest typiquement le rĂŽle d’un “MAIRE” Malien de ne jamais servir Ă  autre chose qu’a la vente illĂ©gale des terres
. nos maires sont en fait plutĂŽt des agents immobiliers milliardaires. Mieux vaut d’Ă©lire un Ăąne que de les Ă©lire! 😈 😈 😈

    Please faites un tour sur cette route jusqu’au pĂ©age vous allez vivre l’enfer sur terre je vous jure!

    • “c’est simplement Ă©tonnant que nos autoritĂ©s actuelles puissent continuer Ă  nĂ©gliger cette route !”
      Moi je ne suis pas etonne…

  2. Mais, mon cher auteur ( je ne dirai pas journaliste),
    Comment voulez-vous décrire un fleuve à son embouchure seulement?
    Si vous avez une fois sĂ©journĂ© Ă  Kati, peut-ĂȘtre mĂȘme que vous ĂȘtes katois, tan mieux, alors allez faire un tour au poste de contrĂŽle de Kati et vous verrez que les quelques kilomĂštres Ă©miettĂ©s qui traversent Kati ne sont que le corollaire dÂŽune grande artĂšre NATIONALE qui traĂźne sa honte et sa mort de tous les jours , de Kati jusquÂŽĂĄ Ă  Dakar!
    CÂŽest Ă  cela quÂŽil faudra sÂŽatttaquer, avant de brandir Kati.

  3. Bienvenu dans le ripoublique minable des fougaridens du mali…

    Un pays ou les dirigeants sont des vautours, laches, qui ne font que courir derriere les miettes des toubabs et leurs ****…

    Alors quĂ­l y a un tres tres tres grand main-dĂłeuvre, qui ne demande quĂĄ travailler, pour refaire ces routes…

    Mais le bon chef de sa famille dĂĄbord, prefere se promener en boing a Paris et New york, tout en Ă©vitant les maliens soigneuesement, quĂ­l refuse de rencontrer a NY et Paris…

    Le mali est juste un autre pays minable francofou…

Comments are closed.