Commune de Kalabancoro : Guana Ă  son pont

0

Commune de Kalabancoro : Guana à son pontLe 6 octobre est consacré Journée internationale de l’habitat. La  journée, instituée par l’Organisation des Nations unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), est célébrée chaque année par la communauté internationale. Cette année, le thème retenu pour la journée était intitulé : « la voix des bidonvilles ou taudis ».

C’est dans la mouvance de cette célébration que le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Mahamadou Diarra, accompagné d’une forte délégation s’est rendu hier à Guana pour inaugurer le pont reliant ce village  et Missala dans la commune rurale de Kalabancoro. La cérémonie d’inauguration a regroupé  autour du ministre, le président de la Confédération nationale des sociétés coopératives d’habitat du Mali (CONASCOH-Mali), Moussa Koné, le maire de la commune rurale de Kalabancoro, Gouayon Coulibaly, les autorités traditionnelles des  villages de Guana et Missala.  Une foule de spectateurs a aussi assisté à l’événement.

Le pont est le fruit d’un partenariat entre la CONASCOH et la commune rurale de Kalabancoro. L’ouvrage contribue au désenclavement des villages de Guana et Missala et des localités environnantes dont l’accès était très difficile pendant la saison des pluies. Le pont va grandement favoriser le développement local et les activités économiques en facilitant les échanges et la mobilité.

Le président de la CONASCOH, Moussa Koné, a, lui, insisté sur le droit inaliénable à l’accès à un logement décent. Le pont œuvrera dans ce sens en facilitant « le transport des matériaux de construction destinés aux travaux de réalisation et de construction des logements de 400 coopératives d’habitat  à Guana et Missala ».  L’ouvrage contribue donc directement au bien-être des milliers de membres des coopératives d’habitat comme aux populations des villages riverains de Niafala, Missabougou, Zougoumè, Kouralé et Kabala. Il.

Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Mahamadou Diarra, a rappelé que l’accès aux sites des logements de Guana et Missala s’étant avéré difficile du fait de l’existence du marigot, il est apparu nécessaire d’aménager les voies d’accès et de réaliser un ouvrage de franchissement. C’est ainsi que les travaux de ces ouvrages autorisés par la 30ème session du conseil d’administration de l’OMH (Office malien de l’habitat), ont été lancés en février dernier. Les travaux réalisés dans les délais requis favoriseront l’accès au site pour plus de 5 500 familles sans compter les quartiers et sites voisins.

L’ouvrage construit par l’AGEROUTE a coûté 367 millions de Fcfa. Il s’agit d’un pont en béton armé de 20 mètres de long, 7 mètres de largeur de chaussée avec 2 trottoirs de 1 mètre chacun. Des voies d’accès d’une largeur de 10 mètres ont été aménagées.

Le ministre Diarra a annoncé que les économies réalisées suite aux appels d’offres, ont permis d’effectuer des travaux complémentaires : l’accroissement de la largeur de la chaussée de l’ouvrage à 7 mètres au lieu de 6 prévus au départ ; l’aménagement de la voie de raccordement à la route de Kalabancoro ; la réalisation de bajoyers (construction des parois des caniveaux) ; et la prise en charge des mesures environnementales par la plantation d’arbres. Mahamadou Diarra a demandé aux autorités communales de Kalabancoro d’intégrer ces ouvrages dans la gestion communale.

Youssouf KONATE

PARTAGER