Désenclavement : C’est parti pour les travaux de la route Banconi-Dialakorodji–Safo-Dabani-Nossombougou

Désenclavement : C’est parti pour les travaux de la route Banconi-Dialakorodji–Safo-Dabani-Nossombougou

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a lancé hier mercredi 3 mai 2017 les travaux de construction et de bitumage de la route Banconi-Dialakororodji –Safo-Dabani-Nossombougou. D’une longueur de 56 Km, ce tronçon va coûter environ 21 milliards F CFA et pour un délai d’exécution de 15 mois.

Parmi les 5 projets routiers prioritaires 2016-2018,  le premier coup de pelle de la route Banconi-Dialalororodji –Safo-Dabani-Nossombougou a été donné hier par le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta à Dialakorodji non loin du Groupe scolaire II du chef-lieu de la commune éponyme.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la matérialisation de la volonté du président de la République à réaliser des projets de développement au bénéfice des populations et de créer des emplois pour les jeunes, ainsi que dans les politiques et stratégies de développement du pays, notamment le cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable du Mali (Credd).

L’objectif global du projet est d’atténuer les difficultés de circulation sur la route et de contribuer, grâce à la mobilité des agents économiques, au développement économique et social du pays. Le projet vise également à relier la RN3 à la RN 27 et les localités de Banconi, Dialakorodji, Safo, Dabani, Nossobougou, etc. par une liaison adéquate et permanente. Il va permettre aussi de faciliter l’écoulement des productions agricoles de la zone, d’améliorer la qualité et le cadre de vie des populations, ainsi que le décongestionnement du trafic à l’intérieur de la ville de Bamako, de réduire  les coûts d’exploitation des véhicules et des transports, d’améliorer la sécurité des usagers et des populations en général.

Caractéristiques du projet

Cette route comprendra une chaussée de 2×3,5m, des pistes cyclables de 2×2,50 et un trottoir qui  mesurera 2×1,5m. Quant au revêtement, il sera construit en béton bitumeux de 5 cm. Les travaux seront exécutés par l’entreprise Cogeb international pour un montant de 27 milliards de F CFA, financé entièrement par le Budget national, et le délai d’exécution est de 15 mois hors saison des pluies.

A l’entame de la cérémonie, le chef de village, Dramane Coulibaly, a salué le chef de l’Etat pour avoir songé à doter la localité de Dialakorodji d’infrastructures structurantes. Il a remis un bélier et un panier d’haricot au chef de l’Etat pour magnifier le cousinage entre les Kéita et les Coulibaly. A sa suite, le maire de la commune rurale de Dialakorodji, dans son mot de bienvenue a au nom de la population, a remercié le chef de l’Etat pour avoir pensé à la localité à travers ce projet  qui va booster le développement local. Il n’a pas occulté les difficultés de la population par rapport au désenclavement de la localité qui sont entre autres liés aux difficultés d’évacuation des produits agricoles, les évacuations sanitaires, etc.

Pour le ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop, ce mercredi 3 mai restera sans aucun  doute l’un des plus beaux souvenirs pour les habitants du district de Bamako, de Kati et de Kolokani en général et pour les laborieuses populations de Banconi, Dialakorodji, Safo, Yélékébougou et Nossombougou en particulier car bien au-delà d’une route, dira-t-elle, va permettre de lancer de nouvelles perspectives de développement pour ces différentes localités. « En ce jour solennel, nous devons tirer deux principaux enseignements de la présente cérémonie de lancement. Le premier est le symbole marquant d’un Mali qui bouge, se construit et forge une vision à long terme de son désenclavement, sous la conduite éclairée de son excellence Ibrahim Boubacar Kéita, président de la République. Le deuxième enseignement est la constance du gouvernement dans ses actions et sa volonté à mettre en œuvre des projets et programmes structurants, toujours orientés vers la productivité en dépit des multiples défis qui l’assaillent », a indiqué Mme Traoré.  Et d’ajouter que plus qu’une route, l’Etat met en place à travers ces 5 projets routiers prioritaires d’un cout estimé à environ  123 milliards de F CFA les conditions favorables à l’écoulement en temps réel des produits agricoles et maraichers et des fruits. Ces projets, concrétisation du projet de société du chef de l’Etat, à l’en croire, va renforcer les échanges commerciaux et l’intégration ainsi qu’à la création de richesse et à la valorisation des potentialités agricoles et minières de notre pays.

Quelques infrastructures déjà terminés

Le MED a cité quelques acquis sur le plan de construction et de bitumage à travers le pays. Il s’agit, entre autres, du bitumage de la voie d’accès à Mahou dans la région de Sikasso, d’une longueur de 7,8 Km, du bitumage de la route Tominian-Bénéna-Frontière Burkina Faso, d’une longueur de 33,8 Km, et celle qui relie Niafunké-Tonka-Goudam-Diré-Tombouctou, d’une longueur de 198 Km ainsi que plusieurs autres réalisations dans le district notamment le Boulevard de la Cédéao sans oublier les travaux d’entretien routier à Bamako à la veille du sommet Afrique France et un peu dans le pays soit environs 16 000 Km avec 5 000 Km du routes revêtues. Elle a rappelé aussi les grands chantiers routiers et ponts en cours de réalisation dans le pays notamment la construction du 2è pont de Kayes, la route Bénéna-Mandiakuy, Bamako-Koulikoro, l’échangeur au rond-point de Markala et les 10 Km de voirie urbaine à Ségou, le bitumage de la route Zantiébougou-Kolondiéba-Frontière Côte d’Ivoire, etc.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, après ce premier projet,  procèdera également au lancement  des travaux de construction et de bitumage de la route Kangaba-Dioulafoundo-Frontière guinéenne,  le 6 mai prochain à Kangaba et le 8 mai 2017, sera lancé les travaux de la route Kayes-Sadiola-Kéniéba à Sadiola. Toujours dans cette série de lancement, le chef de l’Etat lancera la construction et de bitumage de la route Yanfolila-Kalana-Frontière guinéenne, prévu le 13 mai 2017 à Kalana  et le  dernier lancement  de cette phase concernera  la route Barouéli-Tamani. Le président de la République sera à Tamani le 15 mai 2017  pour donner le premier coup de pelle des travaux.

O.D

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Merci IBK SI ALPHA ET ATT ETAIENT COMME VOUS LE MALI NE SERAIT PAS PRIS.
    vous êtes le meilleur de tous les présidents que le aura eu depuis son indépendance.

  2. En cas cela aussi fait partir du developpement courage le presiendent patriote.
    Nous en sommes fiers.Vive le regime ibk

  3. Et cela après quatre années d’exercice, vraiment tardif et vivement électoraliste. Cet homme n’a rien foutu depuis qu’il est en place. L’incompétence a pris le dessus, en plus de la corruption ambiante, il ne pouvait rien faire que ces quelques kilomètres. Et après, quelles autres projets de réalisations va t-il lancer? Trop tard, la coupe est pleine.

    • Les travaux sont lancés maintenant, dans 1 ans, ils seront à leur point d’achèvement… et il va encore les inaugurer pour se faire réélire: qu’il meurt ce lachiden!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here