‘‘Grande offensive présidentielle’’: IBK lancera 5 projets routiers en mai

25
‘‘Grande offensive présidentielle’’: IBK lancera 5 projets routiers en mai

Les travaux de construction et de bitumage des 5 projets routiers prioritaires 2016-2018, ‘’Grande offensive présidentielle (GOP) pour les infrastructures : routes Banconi-Dialakorodji-Safo-Nossombougou ; Kangaba-Dioulafoundo-Frontière guinéenne ; Kayes-Sadiola-Kéniéba ; Yanfolila-Kalana-Frontière guinéenne ; Barouéli-Tamani, seront officiellement lancés respectivement le 5 mai à Dialakorodji, le 6 mai à Kangaba, le 8 mai à Sadiola, le 13 mai à Kalana et le 15 mai à Tamani.

Selon les sources du ministère de l’Équipement et du désenclavement, le département est dans une logique d’offensive pour la mise en œuvre du programme présidentiel de réalisation d’infrastructures routières. Il nous revient qu’un agenda concocté par le ministère pour le lancement des travaux de cette initiative a été porté à la connaissance des localités d’accueil desdites infrastructures. En retour, elles sont déjà à pied d’œuvre pour donner à ces événements un cachet particulier, nous dit-on.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique nationale des transports, des infrastructures de transport et du désenclavement adoptée par le gouvernement en octobre 2015, le Conseil des ministres, lors de sa session ordinaire du vendredi 17 février 2017, a adopté des projets de décret portant approbation des marchés relatifs aux travaux de construction et de bitumage des routes : Yanfolila-Kalana-Frontière de la Guinée ; Banconi-Dialakorodji-Safo-Nossombougou ; Barouéli-Tamani et Kayes-Sadiola-Kéniéba ; Kangaba-Dioulafoundo-Frontière guinéenne.

La réalisation de ces infrastructures d’un coût total (Toutes taxes comprises TTC) est de 115 698 023 530 de FCFA pour une distance linéaire de 274,6 km, entièrement financés par le Budget national sur les exercices 2017-2018, vise le désenclavement intérieur et extérieur du Mali, et s’inscrit dans le cadre de la Grande offensive présidentielle (GOP) pour les infrastructures, un pan du programme du Président IBK : « Le Mali d’abord».
Par ailleurs, la réalisation des infrastructures routières va contribuer à n’en pas douter à l’atteinte des objectifs fixés dans le Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD) qui est aujourd’hui le document de référence des politiques et programmes du gouvernement de notre pays.

En effet, l’objectif global recherché est de contribuer grâce à la facilité de mobilité des agents économiques, au développement économique et social du pays.

Quant aux objectifs spécifiques de ces routes, ils portent particulièrement sur la réduction des coûts de transports et des accidents routiers ; tout en assurant une meilleure fluidité du transport routier entre différentes localités.

Selon nos sources, le marché relatif aux travaux de construction et de bitumage de la route Yanfolila-Kalana-Frontière guinéenne, longue de 52 km environ, est conclu entre le gouvernement du Mali et l’Entreprise COVEC-MALI pour un montant de plus de 18, 829 milliards de FCFA (TTC) et un délai d’exécution de 15 mois hors saison de pluies.

Quant au marché de la route Banconi-Dialakorodji-Safo-Nossombougou, longue de 56 km, il est passé entre le gouvernement du Mali et l’Entreprise COGEB International pour un montant de plus de 27, 72 milliards de FCFA (TTC) et un délai d’exécution de 15 mois.

En ce qui concerne la route Barouéli-Tamani, longue de 30,6 km, les travaux de construction et de bitumage sont confiés à l’Entreprise BECM-CG pour un montant de plus de 7, 222 milliards de FCFA (TTC) et un délai d’exécution de 12 mois.

Les travaux de la route Kayes-Sadiola-Kéniéba, longue de 90 km, seront exécutés par l’Entreprise COVEC MALI pour un montant de plus de 42, 478 milliards de FCFA (TTC) et un délai d’exécution de 24 mois.

Enfin, le marché relatif aux travaux de construction et de bitumage de la route Kangaba-Dioulafoundo-Frontière guinéenne, longue de 50 km, est conclu entre le Gouvernement du Mali et l’Entreprise EGK pour un montant de plus de 19, 437 milliards de FCFA (TTC) et un délai d’exécution de 15 mois.

La construction et le bitumage des différentes routes dans un délai maximum de 12 à 24 mois permettront d’assurer le désenclavement intérieur et extérieur de notre pays et contribueront à son développement économique et social.

En tout cas, la concrétisation de ces projets, qui sont la traduction de la volonté du Président IBK à créer le maximum d’emplois pour les jeunes et à réaliser des projets de développement au profit des populations, est vivement appréciée par les localités bénéficiaires qui sont à pied d’œuvre pour garantir aux évènements tout leur succès.

Selon nos sources, après la 1re phase de réalisation de ces projets dont les marchés viennent d’être approuvés par le gouvernement. Il est attendu, courant l’année 2017, la réhabilitation des sections de routes Tour d’Afrique-Yirimadio-3è Pont de Bamako, avec la construction d’un échangeur à Yirimadio.

Dans une 2e phase, il est prévu l’aménagement en 2×2 voies de la ceinture ouest de Koulikoro (15 km), de la voie de Kouloubléni à Kalaban Coro (5 km), l’aménagement en 2×2 voies de la traversée de la ville de Sikasso et de bitumage de la bretelle Katélé-Kadiolo-Zégoua (36 km) avec l’aménagement de 10 km de voies urbaines à Kadiolo. Le tout sur un financement du Budget national et de la BOAD. Les appels d’offres et consultations de bureau de contrôle seront lancés au courant du premier trimestre de l’année 2017, révèle notre source.

Par Sékou CAMARA

PARTAGER

25 COMMENTAIRES

  1. Vraiment c’est dommage que des maliens voient tout noir ces projets que l’on ne peut que apprecier honnêtement. Merci à nos dirigeants.
    Eky

    • Ce n’est pas qu’on voit tout en blanc…

      C’est surtout qu’il n’y a dans nos pays que les gens s’accommodent avec la médiocrité et le strict minimum…
      Dans le monde, la construction d’une route ne fait pas la une des journaux, parce que c’est tout a fait normal…
      Mais au mali, nos dirigeants font comme si c’était un don divin que eux, ils faisaient au peuple avec leur propre argent… Alors que c’est leur boulot de construire des routes!!!
      Est-ce qu’il faut organiser une fête à chaque fois qu’une mère donne le sein à son bébé qui a faim?
      ———————————–> Bien sûr que non!
      Et bien alors, que ibcon fasse son travail pour lequel il est élue, au lieu de distribuer des millions aux ministres et autres gouverneurs pour qu’ils changent leurs garde de robes.
      ça me donne envi de vomir!

      Des démarrages de constructions de routes, ils devraient en avoir 10 par heures, au mali, tant il y a des traveaux à faire…
      µMais bon, les travaux, ils préfèrent commencer par leur villas, bureaux, leur avion, avant de s’occuper du peuple!

      • Ces projets de construction de routes viennent en retard. Tout ce que le peuple demande aujourd’hui a IBK, c’est d’unifier le Mali, a defaut eviter s’incestir de l’argent dans des projets a Kidal qui serviront a combattre le Mali. Puisque je suis il est improbable le retour de Kidal dans le giron malien. La CMA se sert des autorités pour préparation au fur et à mesure son accession à l’indépendance . L’argent qui doit être investi à Kidal est une perte énorme pour le Mali.

        • Tant que la CMA a des soutiens nationaux et internationaux , l’accord de paix d’Alger ne sera pas appliqué. Ils continueront à distraire le Mali jusqu’à obtenir l’indépendance de l’Azawad. IBK n’est pas la solution, il est le probleme . La CMA est soutenue jusque dans le gvt, par des individus qui lutte à visage découvert .

        • On ne peut voir qu’en noir, des projets de 24 mois, au dela de la fin du mandat d’IBK, comment ces projets vont s’acheter ? Sans oublier qu’il y aura des surfacturations a grande echelle.

  2. visite en france
    visite en arabie sotisse
    financement de projets de route
    EST CE QUE CES MALIENS IDIOTISES NE EPUVENT VRAIMENT RIEN SANS LA FRANCE ET LES ARABO- SOTISSES?

    LE RESTE DU MONDE 1000 X PLUS D’OPPORTUNITES ET DE FINANCEMENT! FAUT IL CONTINUER A ETRE GERES PAR LOIS FRANCAISES ET MORALES IDIOT-ARABES?

    PRENNEZ VOUS EN MAINS, NOUS N’AVONS PAS BESOIN DE CES PROJETS BATARDISANTS, DE CAMPAGNES ELECTORALES, C’EST BIEN LA:
    > NOTRE ARGENT VOLE PAR LA FRANCE
    >DONNE AU ARABES COUPEURS DE MAINS
    >REINVESTI A POURCENTAGES ENORMES POUR FAVORISER CETTE MEME FRANCE

    LES ARABES ET LES FRANCAIS (SOIT DISANT) -EN REALITE LES JUDEO-FRANCAIS ET LES ARABES SE METTENT D’ACCORD ET BATARDISENT NOS PEUPLES!

  3. Ce sont des projets qu’il faut au Mali. Je félicite le Président IBK pour sa volonté d’investir dans les infrastructures routières. Pour ce qui est du prochain projet de route de 3e PONT- Tour de l’Afrique-Yirimadio il ne faut jamais donner de contrat a des entreprises de bricolage et de surfacturation comme ECGF et SOMAGEC etc.!

    • PREMIERES ANNEES DANS LA MERDE ET DERNIERE ANNEE PRESIDENTIELLE EN PROJET DE CAMPAGNE POUR LE SECOND TOUR!
      je ne suis pas contre IBK au contraire , je suis persuade que tt malien batadise par l’islam et la francofolie ne ferait pas mieux que lui….MAIS LE RAISONEMENT EST QUE -LE MONDE FRANCO-ARABE N’EST POINT UN MONDE D’EVOLUTION ET N’EST QU’UN PETIT MONDE D’ESCLAVAGISTES MESQUINS ET SOTS, AVARES ET IDIOTS, BRUTALS ET VOLEURS…..

      LE SALUT EST QUITTER CETTE DOMINATION FARNCO-ARABE!!!!

  4. Il ne sert a rien de faire des routes si les populations ont faim, vivent dans l’insecurite et dans la misere . La priorite au Mali aujourd’hui c’est de lutter contre l’insecurite. IBK est en fin de mandat non renouvelable. Ces projets de routes resteront inacheves. Une occasion pour lui de voir pendant son quinquenat certaines capitales regionales au moins.

  5. 4 ans d’hibernation et de voyages planétaires , Bouffon 1er vient enfin de finir la rédaction de son programme présidentiel : le plan d’urgence sociale et la construction de toutes. Mais comme ce plan couvre la période de 2017-2021 cela veut dire qu’il n’en aura aucun pour les élections de 2018 😂😂😂. Un bouffon restera un bouffon.

  6. comrades I welcome community development which is useful plus building roads to expedite travel is useful but I dislike it very much when politicians time what could have been done long ago to a period that will support their political position. That is way of a Ruler not a governor. If you do not believe me “look around Africa” at its Rulers plus when they carry out acts which are beneficial. Good governors do beneficial acts as they immediately become possible plus cost effective. That is what people of Mali need, should have plus desire however, on this occasion we will take as now being given but, we expect better much better out of government whether it is IBK government or some qualified leader government. Very much sincere, Henry Price aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

  7. L’axe ferroviaire Bko-Kayes est un poumon économique des villes et villages riverains. Ça va créer des sources de revenus pour les femmes.

  8. 115 698 023 530 de FCFA pour 274,6 kms ce qui fait 421 332 933, 5 pour 1 km, est ce ce n’est pas de la sur facturation ?
    Si oui il faut que les services qui sont chargés de la lutte contre la fraude prennent des sanctions contre les auteurs.

    • IBK doit continuer sont travail compter sur l appréciation de maliens. Les maliens n’apprécient jamais les bienfaits des gens tant qu’ils n y gagnent pas leur part à eux. Ils ont dit que Modibo n’etait pas bon, Moussa était mauvais, ATT, Alpha, Dioncounda sont tous mauvais etc. Que est ce que les maliens veulent? Tout le monde est égoïste et jaloux. Mêmes les plus cons savent que IBK a l ardente volonté d’investir dans les infrastructures. Les gens de mauvaise volonté parle d’une campagne présidentielle alors que le président a planifié et réalisé déjà de gros projets depuis 2015. Le pont de Kayes ce n’est pas pour la campagne,la route de koulikoro, les routes dans segou et sikasso, l’augmentation énorme de la capacité de châteaux d’eau de Kabala, le 20000 logements sociaux etc. ne sont pour la campagne. C’est sont de vrais besoins. En termes d’infrastructures, 2018 trouvera que IBK à battu tous les records n’en déplaise aux jaloux.

      • Répondez qu’à même à l’interrogation de Galy. Il est dit aussi que ces marchés seront financés sur budget national 2017-2018. S’il vous plait, regardez ce budget si ces montants étaient prévus. Actuellement, les dirigeants africains, pour s’échapper du contrôle du FMI et de la BM surfacturent les travaux avec les entreprises contractantes avec leur grand pourcentage par le biais du partenariat public-privé (PPP), maquillé en financement budget national. Je suis persuadé que c’est le cas de ces travaux, la campagne électorale s’approche, il faut récolter les butins de guerre.

    • C’est meme pasde question a poser c zst comme l’avion de ibk, ou les engrainsde treta , ou encore le marche du passeport malien par la mafia malienne

    • Pour votre lanterne, le km de bitume coutait 150 millions pendant la Transition Démocratique présidée par ATT.
      A vous d’apprécier les fluctuations des prix depuis cette époque.
      Il faut plutôt craindre une pluie d’avenants car les BTP au Mali ne sont qualifiés et tous pensent s’enrichir sur le dos de l’Etat.

      Pour la République

    • Moins de 300 kilomètres seulement de routes, pourquoi tout ce bruit? Et ceux qui ont fait des milliers de kilomètres de routes pour désenclaver leur pays ? Vraiment laissez nous respirer !

  9. Les maliens vont-ils encore tomber dans cette escroquerie après celle de 2013 quand il proclamait la fin de la rébellion au Nord du pays,la lutte féroce contre la corruption,la création de 200000 emplois?
    Ibk et ses thuriféraires ne dorment plus à l’idée de perdre le pouvoir en 2018.
    Ils commencent déjà à penser aux poursuites du successeur d’Ibk contre ceux d’entre eux qui ont pillé les deniers publics sans retenue.
    Les stratégies sont affinées pour encore faire croire au peuple la réussite du quinquennat d’Ibk.
    On a vu le voyage effectué en Arabie saoudite avec les représentants des oulémas maliens.
    Des voitures sont distribuées par ci,par là aux chefs coutumiers pour acheter leurs soutiens.
    La marque d’un régime corrompu,immoral…aux abois s’exprime là.

    • Merci ,
      Nous connaissons les politi-chiens assez comme ca a l’approche des elections. Lolll.
      Ah nos vampires, requins et crocodiles et leurs gang.
      En tout cas Tant mieux.

  10. Ibkalamité peut donner sa mère aux maliens en cadeau pour ses derniers mois au pouvoir il ne sera pas reconduit en 2018. Un adage dit “on ne piétine les organes génitaux de l’aveugle qu’une fois” autrement il nous a trompé une fois qu’il n’espère pas une seconde fois, car nous sommes avisés. ibkon est nul et le sera le restant de sa vie, quelle malédiction ce soulard à la tête du Mali!

  11. Les logements sociaux aussi attendent la période des campagnes électorales pour être octroyés ! Ce serait la famille d’abord pendant 4 ans et demi et le Mali d’abord pour les 6 mois qui restent ! 😀😀

    Il n’y a aucune raison que des logements construits par ATT soient toujours en attente si ce n’est pour faire campagne avec l’effort de l’autre. Maintenant on lance des projets pour que les campagnes leur trouvent en chantier. 😀😀😀😀😀😀

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here