Lancement du bitumage de la route Yanfolila-Kalana : Le cercle de Yanfolila en voie de désenclavement

2
Lancement du bitumage de la route Yanfolila-Kalana
Une vue du presidium avec Mme Traoré Seynabou Diop

Dans 15 mois, le calvaire que vivent les usagers de la route Yanfolila-Kalana-fronti√®re guin√©enne ne sera qu’un lointain souvenir. En effet, cette route, longue de 52 km, sera bient√īt bitum√©e. Les travaux de construction et de bitumage ont √©t√© lanc√©s le samedi 13 mai 2017 √† Kalana par le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Ma√Įga, qui avait √† ses c√īt√©s la ministre de l’Equipement et de la D√©centralisation, Mme Traor√© Seynabou Diop.

Le temps du lancement des travaux, Kalana¬† √©tait devenu le point de convergence de tout le Mali avec la pr√©sence de beaucoup de personnalit√©s dont des ministres et des pr√©sidents d’Institutions et d’une foule nombreuse compos√©e des militants du RPM et des partis alli√©s qui ont r√©serv√© un accueil chaleureux au Premier ministre et √† sa d√©l√©gation venus √† Kalana √† bord d’un h√©licopt√®re de la Minusma √† cause, de l’ins√©curit√© sur cette route difficile √† pratiquer, selon des indiscr√©tions.

Yanfolila, un cercle avec des potentialités agricoles et minières

Longue de 52 km, la route Yanfolila-Kalana-fronti√®re guin√©enne est d’une importance capitale pour le d√©senclavement des communes rurales de Goundiaka et des communes voisines ainsi que pour Kalana et des villages environnants, en plus du d√©veloppement du cercle de Yanfolila qui est l’un des cercles du Mali dot√© en potentialit√©s agricoles, notamment en fruits et l√©gumes. La production annuelle du cercle de Yanfolila en mangues est estim√©e √† plus de 50 000 tonnes, soit un ¬ľ de la production nationale. Ses productions de bananes et d’oranges atteignent la moiti√© de la production nationale. Ce qui a m√™me n√©cessit√© l’installation d’une usine de jus d’orange et d’un centre d’√©tudes et de d√©veloppement industriel et agricole dont la production moyenne annuelle est de 4 000 tonnes de pur√©e de mangues. Ensuite, la localit√© de Yanfolila regorge d’√©normes gisements d’or dont les extractions ont commenc√© par des soci√©t√©s mini√®res comme Wassoul’or.

Le bitumage : un projet de désenclavement et de

développement de Yanfolila

Le bitumage de la route, aux dires de la ministre de l’Equipement et du D√©senclavement, Mme Traor√© Seynabou Diop, a pour objectif : de contribuer au d√©veloppement √©conomique et social du pays gr√Ęce √† l’am√©lioration de la mobilit√© des agents √©conomiques ; d‚Äô√©tablir une liaison routi√®re p√©renne entre le Mali et la Guin√©e et m√™me la C√īte d’Ivoire. Pour cela, elle contribuera, entre autres, √† am√©liorer la s√©curit√© routi√®re ; mettre en valeur les √©normes potentialit√©s mini√®res pour acc√©l√©rer le d√©veloppement des industries mini√®res, fruiti√®res et agricoles ; renforcer les √©changes commerciaux ; inverser le cercle vicieux de la pauvret√© ; favoriser l’acc√®s aux zones de production dans les diff√©rentes communes ; d√©velopper l’√©conomie locale √† travers l’accroissement d’activit√©s g√©n√©ratrices d’emplois ; augmenter le taux de scolarisation et de fr√©quentation des structures de sant√© ; am√©liorer le cadre de vie des populations et leur bien-√™tre avec acc√®s aux centres sociaux sanitaires.

Le bitumage de la route Yanfolila-Kalana assurera l’√©vacuation des produits agricoles vers les centres de consommation en toute s√©curit√©, leur acheminement √† moindre co√Ľt dans le reste du pays et vers d’autres unit√©s de transformation et rel√®vera l’impact √©conomique de la route Yanfolila-Bougouni. Elle permettra l’approvisionnement en biens et services des usines existantes. Aussi, elle permettra de g√©n√©rer des centaines d’emplois, de r√©aliser des bosquets villageois par la plantation d’arbres et de cr√©er plusieurs points d’eau √©quip√©s de pompes √† motricit√© humaine.

Par ailleurs, pendant toute la dur√©e des travaux, des campagnes de sensibilisation sur les IST/VIH-Sida, la maladie √† virus Ebola, la s√©curit√© routi√®re et la protection de l’environnement seront entreprises. “Oui, nous avons le devoir d’accompagner le cercle de Yanfolila dans son d√©veloppement. Ce cercle qui conna√ģt aujourd’hui de s√©rieuses difficult√©s parce que tout simplement, il n’y a pas de routes dignes de ce nom”, a-t-elle dit, avant d’inviter les entreprises intervenant sur le bitumage √† se conformer strictement √† la qualit√©, au respect du d√©lai contractuel et √† l’enveloppe financi√®re d√©termin√©s dans les cahiers de charge.

Financement : 100 % budget national

D’un co√Ľt de r√©alisation de 18 829 021 095 Fcfa TTC, la route Yanfolila-Kalana-fronti√®re guin√©enne aura une largeur de la plateforme de 10 m√®tres, une largeur de la chauss√©e de 7 m√®tres, une largeur des accotements de 1,5 m, un rev√™tement en b√©ton bitumineux de 5 cm, une couche de base en lat√©rite de 15 cm, une couche de fondation en lat√©ritique de 20 cm et une vitesse de r√©f√©rence de 100 km/h. Les travaux seront ex√©cut√©s par l’entreprise Covec-Mali dans un d√©lai de 15 mois, hors saison des pluies. Le groupement Geci expert conseil/Agecet-BTP/CAEM est charg√© du contr√īle pour un montant de 549 880 000 F cfa TTC. Les travaux sont financ√©s √† 100 % par le budget national. Et le ma√ģtre d’ouvrage est le minist√®re de l’Equipement et du D√©senclavement.

Mme la Ministre annonce la r√©alisation d’autres routes

Dans son discours, elle a ensuite annonc√© le bitumage de la route Bougouni-Manankoro-fronti√®re C√īte d’Ivoire et le bitumage de la route Kadiana-Z√©goua dont les √©tudes sont en instance de d√©marrage ; la construction, dans le cadre du Projet d’am√©lioration de l’accessibilit√© rurale, de 1 700 km de pistes rurales dont 400 km d√©marreront dans les mois √† venir. “Il est √† signaler que divers travaux sont en cours d’ex√©cution, parmi lesquels : la construction du pont de Kouoro barrage entre Sikasso et Koutiala ; la construction du pont Ifola dans le cercle de Sikasso, le bitumage de la route Zanti√©bougou-Kolondi√©ba-fronti√®re C√īte d’Ivoire. D’autres sont en instance de d√©marrage, √† savoir la travers√©e de la ville de Sikasso en 2X2 voies, le bitumage de la route Kat√©l√©-Kadiolo-Z√©goua et la r√©alisation de 4 km de voiries urbaines dans la ville de Kadiolo “, a-t-elle indiqu√©.

L’exploitation des gisements de mines : un frein √† l’agriculture

Auparavant, le maire de la Commune de Gouandiaka, Amara S√©kou Traor√©, avait indiqu√© qu’avec le bitumage de la route, le r√™ve des populations est devenu une r√©alit√©. A ses dires, cette route est la route de l’espoir, du d√©veloppement √©conomique et qui permettra de cr√©er des emplois, de relier les villages, les villes, de permettre l’√©vacuation des produits agricoles de sa commune. Le maire a sollicit√© du Premier ministre, apr√®s la route Yanfolila-la fronti√®re ivoirienne, la construction d’√©coles et points d’eau. Il a attir√© l’attention du Premier ministre sur le manque de terre d’agriculture dans sa commune, suite √† l’exploitation de gisements miniers qui occupent une grande partie des terres cultivables. “Avec l’exploitation des gisements de mines, les terres cultivables s’amenuisent de plus en plus “, a-t-il averti.

Abdoulaye Idrissa Ma√Įga invite au suivi rigoureux¬† de la route

Dans son intervention, le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Ma√Įga dira que l’am√©lioration des conditions de vie des populations √† travers le bitumage des routes est une priorit√© du pr√©sident Ibrahim Boubacar K√©ita. Car, a-t-il dit, avec la route, le chemin du d√©veloppement sera trac√©. “Il s’agit, √† travers les routes, d’am√©liorer le cadre de vie des populations avec leur acc√®s aux services sociaux de base et de faciliter les √©changes commerciaux entre les localit√©s de Yanfolila et le reste du pays. L’am√©lioration des conditions de vie des populations par le d√©senclavement et les moyens d’y parvenir constituent une priorit√© du pr√©sident de la R√©publique Ibrahim Boubacar K√©√Įta. Et le gouvernement s’est r√©solu, depuis septembre 2013, √† fournir des efforts requis afin de tracer le chemin du d√©veloppement. Votre mobilisation massive est la manifestation de votre volont√© du combat pour le d√©senclavement et le d√©veloppement de votre localit√© √† travers la r√©alisation de cette route, un levier du d√©veloppement √©conomique pour davantage d’int√©gration. Le gouvernement s’attellera √† accompagner le d√©veloppement de Yanfolila. Le bitumage de la route contribuera √† am√©liorer les conditions et les cadres de vie des b√©n√©ficiaires”, a-t-il d√©clar√©, avant d’inviter les membres du gouvernement √† combler les attentes des Maliens. Mais, a-t-il averti, “la durabilit√© du projet ne sera assur√©e qu’√† condition de l’appropriation de cette route par les populations et les autorit√©s locales. Il s’agira d’un suivi rigoureux de cette route par toutes les parties prenantes : ma√ģtre d’ouvrage, Bureau de contr√īle, toutes les autorit√©s locales et r√©gionales. Je voudrais inviter les membres du gouvernement √† s’investir pour satisfaire les attentes des Maliens. Nous ne devons pas perdre de vue que quand les partenaires, les amis, viennent √† nous accompagner, nous devrons √™tre mobilis√©s pour ce faire. Nous avons le devoir de relever le d√©fi du d√©senclavement pour le d√©veloppement √©conomique. Mais aussi, nous devons travailler sans rel√Ęche pour la paix, gage de stabilit√© durable“, a-t-il d√©clar√©, avant de remercier la ministre de l’Equipement et du D√©senclavement et ses collaborateurs pour leur engagement dans la concr√©tisation du Programme pr√©sidentiel.

Moussa Sangar√© (habitant de Kalana) : ” Avec le bitumage de cette route, Yanfolila sortira de l’ombre “

Le bitumage de cette route ouvrira des opportunit√©s pour les populations des localit√©s qu’elle traverse. Certains habitants n’ont pas cach√© leur joie quant au d√©marrage des travaux de bitumage de la route. Moussa Sangar√©, un ressortissant de Yanfolila, nous a confi√© ses attentes sur les retomb√©es de cette route.

Tout d’abord, le bitumage r√©duira consid√©rablement le nombre d’accidents sur cette route. Ensuite, le bitumage permettra √† beaucoup de compagnie de transport de desservir Yanfolila. Pour le moment, il n’y a qu’une seule compagnie qui vient √† Yanfolila. Sur le plan du d√©veloppement, la route bitum√©e permettra aux populations de Yanfolila de vendre leurs produits agricoles √† d’autres localit√©s. Et Yanfolila sortira de l’ombre avec aussi la r√©duction des prix des marchandises qui sont ch√®res √† cause de l’enclavement de la localit√©. Avec le bitumage, l’espoir va rena√ģtre. Car cette route bitum√©e va d√©velopper Kalana-Yanfolila et les autres localit√©s environnantes. Donc, nous ne pouvons que remercier le pr√©sident IBK que nous avons √©lu pour qu’il travaille pour les Maliens “.

Siaka Doumbia, envoyé spécial à Kalana

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Comment le Mali ou l Afrique est tant en retard a cause de la mauvaise gouvernance imaginons que un ministre se d√©place pour seulement le bitumage d une route nous le g√©n√©ration actuelle nous devions beaucoup nous r√©veiller en Europe ici m√™me les routes des champs sont goudronn√©s √©lectrifi√©s et les champs sont tous canalis√©s nous devons savoir. 50 ans d ind√©pendance c est n est pas 50 mois ou 50 jours dans les 50 ann√©es pass√© nos parents payaient l imp√īt et nos ressources Mini√®res sont pill√©s par l √©tat si aujourd’hui ils vont tap√©s l Ňďil de nos parents pour une sale route

  2. Dieu merci. Le commerce de calebasse sera florissant inchAllah. Le kamal√©n n’goni r√©sonnera partout. Que Dieu b√©nisse IBK.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here