Lancement de la Route Banconi-Nossombougou: le Président IBK donne le sourire aux populations

14
Lancement de la Route Banconi-Nossombougou: le Président IBK donne le sourire aux populations

Le PrĂ©sident de la rĂ©publique, Ibrahim Boubacar KEITA, a procĂ©dĂ©, hier mercredi, Ă  Dialakorodji, au lancement des travaux de construction et de bitumage de la route Banconi-Dialakorodji-Safo-Dabani-Nossombougou, longue de 56 km. Ils seront exĂ©cutĂ©s par l’entreprise COGEB International pour un montant d’un peu plus de 27, 72 milliards de FCFA (Toutes taxes confondues) dans un dĂ©lai de 15 mois.

L’évĂ©nement, qui restera gravĂ©, en lettre d’or, dans l’histoire de toute la zone, a regroupĂ© autour du PrĂ©sident IBK, plusieurs personnalitĂ©s politiques, administratives, artistiques communautaires et religieuses de notre pays Ă©taient au rendez-vous. Il s’agit, notamment du prĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale, Issiaka SIDIBE ; du ministre de l’Équipement et du dĂ©senclavement, Mme TRAORE Seynabou DIOP. On y notait Ă©galement la prĂ©sence du maire de la Commune rurale de Dialakorodji, Oumar GUINDO ; du guide spirituel des Ansardine, ChĂ©rif Ousmane Madani HAIDARA, etc.

Accueil chaleureux
À l’accueil du prĂ©sident IBK, il y avait Ă©galement le gouverneur de la rĂ©gion de Koulikoro et des prĂ©fets et sous-prĂ©fet de la rĂ©gion ainsi qu’une foule en liesse, sortie massivement sur tout le long du trajet pour souhaiter la bienvenue au Kankeletigi. S’il s’agissait pour des curieux de voir un prĂ©sident de la rĂ©publique passer, ils Ă©taient nombreux ceux d’entre eux qui voulaient ĂȘtre des tĂ©moins oculaires de ce qu’ils prenaient pour un rĂȘve, Ă  la promesse de construction et de bitumage de cette route.
AprĂšs les mots de bienvenue et de remerciement du chef de village et du maire de Dialakorodji, respectivement Dramane COULIBALY et OumarGUINDO, l’honneur est revenu Ă  Mme CAMARA Mariam KASSOGUE, coordinatrice des projets prioritaires Ă  la direction nationale des routes de prĂ©senter le projet du jour.
Quant Ă  Mme le ministre de l’Équipement et du dĂ©senclavement, TRAORE Seynabou DIOP, elle a d’abord remerciĂ© le PrĂ©sident IBK pour avoir rehaussĂ© l’éclat et la symbolique de ladite cĂ©rĂ©monie en acceptant de la prĂ©sider malgrĂ© son agenda trĂšs chargé ; et d’avoir renouvelĂ© sa confiance en sa modeste personne pour la poursuite du processus de dĂ©senclavement intĂ©rieur et extĂ©rieur enclenchĂ©, depuis 2013.

De nouvelles perspectives de développement
Selon Mme la ministre, ce mercredi 3 mai 2017 restera sans aucun doute l’un des plus beaux souvenirs pour les habitants du District de Bamako, des cercles de Kati et de Kolokani en gĂ©nĂ©ral et pour les populations de Banconi, Dialakorodji, Safo, yĂ©lĂ©kĂ©bougou et Nossombougou en particulier. Car bien au-delĂ  d’une route, il s’agit du lancement de nouvelles perspectives de dĂ©veloppement pour ces diffĂ©rentes localitĂ©s.
En effet, soutient Mme la ministre, pour un pays sans façade maritime comme le nĂŽtre, est-il nĂ©cessaire de rappeler l’importance de la route et des dividendes de celle-ci sur le bien-ĂȘtre de nos concitoyens, tant en termes de mobilitĂ© que d’acheminement des produits agricoles et de facilitation des Ă©changes commerciaux ?
Aussi, a-t-elle fait savoir, la rĂ©alisation de ce projet crĂ©era de nouvelles opportunitĂ©s de dĂ©veloppement aux populations de ces diffĂ©rentes localitĂ©s avec notamment : l’augmentation du taux de mobilitĂ© avec la dĂ©congestion du trafic Ă  l’intĂ©rieur des villes de Kati et Bamako ainsi que l’amĂ©lioration de la sĂ©curitĂ© et de la qualitĂ© de vie des citoyens par la mise en place d’ouvrages modernes ; la crĂ©ation d’environ 1000 emplois directs et indirects ; la plantation de 4000 arbres ; la crĂ©ation de 10 hectares de bosquets villageois ; et la crĂ©ation de 11 points d’eau Ă©quipĂ©s de pompe Ă  motricitĂ© humaine.

Le rĂȘve devient une rĂ©alitĂ©
« Vous redonnez l’espoir grĂące Ă  cette cĂ©rĂ©monie du lancement effectif des travaux de construction et de bitumage de la route Banconi-Dialakorodji-Safo-Dabani-Nossombougou. Aujourd’hui, le rĂȘve est devenu rĂ©alitĂ©, aprĂšs plusieurs annĂ©es d’attente. Oui, nous pouvons, sans risque de nous tromper, dire haut et fort que le jour de l’espoir est arrivĂ©. Que la patience a payé », s’est rĂ©jouie Mme la ministre.
Ces travaux, d’un montant de 27 729 986 552 FCFA TTC entiĂšrement financĂ©s sur le budget national, seront rĂ©alisĂ©s par l’entreprise COGEB INTERNATIONALE dans un dĂ©lai d’exĂ©cution de 15 (quinze) mois hors saison des pluies.
Mme la ministre a mis l’accent sur le respect du dĂ©lai contractuel, de la qualitĂ© des travaux. Aussi, toutes les instructions ont-elles Ă©tĂ© donnĂ©es Ă  la Direction nationale des Routes, au bureau de contrĂŽle ainsi qu’à l’entreprise dans ce sens.
Elle a profitĂ© de l’occasion pour rappeler que ladite cĂ©rĂ©monie Ă©tait la premiĂšre d’une sĂ©rie de lancements de 5 projets routiers Ă  rĂ©aliser dans les rĂ©gions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et SĂ©gou. Il s’agit du lancement des travaux de bitumage des routes : Kangaba-Dioulafoundo-FrontiĂšre de la GuinĂ©e ; Kayes-Sadiola-KĂ©niĂ©ba ; Yanfolila-Kalana-FrontiĂšre de la GuinĂ©e ; BarouĂ©li-Tamani, seront officiellement lancĂ©s respectivement, le 6 mai Ă  Kangaba, le 8 mai Ă  Sadiola, le 13 mai Ă  Kalana et le 15 mai Ă  Tamani.

Rigueur quant au respect du délai contractuel
L’occasion a Ă©tĂ© mise Ă  profit par la ministre de l’Équipement et du dĂ©senclavement pour faire un bilan Ă  mi-parcours des travaux routiers rĂ©alisĂ©s, en cours de rĂ©alisation et en recherche de financement, avec leurs coĂ»ts et les distances.
Aussi, dit-il noté, la rigueur quant au respect du délai et de la qualité que Mme la ministre a imprimée à toute son équipe.
« Pas une route qui va s’abime dĂšs la premiĂšre pluie. Mais une route qui va demeurer », a-t-elle rassurĂ©.
Le PrĂ©sident IBK, en bambara, a tenu Ă  remercier tous ceux qui depuis Banconi jusqu’à Dialakordji ont tenu Ă  lui manifester leur amour et sympathie.
Enfin, il a rendu grĂące Ă  Allah Soubahana Watallah qui a facilitĂ© le financement de ces routes avant l’implorer pour un bon hivernage et une bonne exĂ©cution des travaux lancĂ©s.
Notons que le chef de village de Dialakorodji, Dramane COULIBALY a offert Ă  IBK un gros bĂ©lier, une calebasse de haricot et d’arachide. L’hĂŽte du jour a bien apprĂ©ciĂ© le geste fait dans la pure tradition malienne.
Il faut noter que dans le cadre de la mise en Ɠuvre de la Politique nationale des transports, des infrastructures de transport et du dĂ©senclavement adoptĂ©e par le gouvernement en octobre 2015, le Conseil des ministres, lors de sa session ordinaire du vendredi 17 fĂ©vrier 2017, a adoptĂ© des projets de dĂ©cret portant approbation des marchĂ©s relatifs aux travaux de construction et de bitumage des routes citĂ©es plus haut.
La rĂ©alisation de ces infrastructures d’un coĂ»t total (Toutes taxes comprises TTC) est de 115 698 023 530 de FCFA pour une distance linĂ©aire de 274,6 km, entiĂšrement financĂ©s par le Budget national sur les exercices 2017-2018, vise le dĂ©senclavement intĂ©rieur et extĂ©rieur du Mali, et s’inscrit dans le cadre de la Grande offensive prĂ©sidentielle (GOP) pour les infrastructures, un pan du programme du PrĂ©sident IBK : « Le Mali d’abord ».
La construction et le bitumage des diffĂ©rentes routes dans un dĂ©lai maximum de 12 Ă  24 mois permettront d’assurer le dĂ©senclavement intĂ©rieur et extĂ©rieur de notre pays et contribueront Ă  son dĂ©veloppement Ă©conomique et social.

Par SĂ©kou CAMARA

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. comrades as many of you know I have been a critic of nepotism of Keita family knowing that it have greatly under performed considering numerous positions of power it have possessed in government. It should have development in Mali progressing like a fine tuned machine but only now is development beginning to take shape. In hope of having development reach that fine tuned machine condition I ask of “Keita Family Government” of Mali what long term development plan have it drafted? You all project image of having withal to fulfill like planning but it is difficult to commit to like way if you allow anything especially corruption control your actions. Like way obligate intertwining development of a sustainable infrastructure with creation of modern necessities. Among those modern necessities are creation of a manufacturing plus technology industry along with adequate support units to each of those industries. Another key area will be providing adequate clean water which obligates Mali to act in partnership with Guinea to create desalination stations which are capable of cleansing huge huge amount of water daily. We believe Guinea plus Mali will have key role in building one or two pipelines across Guinea, Mali, Niger, Chad, Sudan plus other areas of Africa. These pipelines will carry salt water which is to be desalinized on reaching destinations. This action is essential to developing region to degree it should be developed. Very much sincere, Henry Price aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

  2. Ce qui est extraordinaire en terme d’amateurisme politique, c’est que ni Zonkeba ni ses conseillers n’ont compris que tenter Ă  ce point de “crĂ©er un Ă©vĂšnement” autour d’un petit chantier aussi ordinaire et banal que 56 kilomĂštres de route (!…), constituait le moyen le plus sĂ»r (et le plus stupide!) de rappeler aux populations LE VIDE SIDERAL du rĂ©gime en matiĂšre de VRAIES rĂ©alisations en 4 ans!!!

    C’est Ă  mourir de rire, ou…Ă  pleurer!

  3. Surfacturation va nous tuer wooo!!!! Depuis quatre ans, c’est pour la premiĂšre fois, que l’incomparable PrĂ©sident daigne bien poser un acte, un tout petit acte, vu le nombre de kilomĂštres. A.T.T en quatre ans Ă©tait dĂ©jĂ  Ă  trois mille kilomĂštres, pour finir Ă  neuf mille kilomĂštres, pistes rurales comprises. VoilĂ  comment on travaille son pays. 20 kms par ci, 35 kms par lĂ , pour finir Ă  moins de 300 kms pour un PrĂ©sident qui se trouve en place depuis quatre ans, c’est honteux. Et le plus extraordinaire, c’est que les larbins de I.B.K jubilent pour si peu de chose. Vraiment l’incompĂ©tence est un fardeau. Maintenant, l’autre aspect de la chose, c’est le prix. Le rĂ©gime I.B.K est un grand spĂ©cialiste de la surfacturation, si une enquĂȘte s’ouvre sur les conditions d’acquisition de ces marchĂ©s, vous verrez que les prix ont Ă©tĂ© doublĂ©s voir triplĂ©s. I.B.K attend l’approche de Ă©lections pour construire ces toutes petites routes, juste pour emballer les pauvres populations, qui avaient besoin de ces routes. Et aprĂšs, que va t-il engager? IncompĂ©tence, quand tu nous tient!

  4. Plus fort encore @Nfp, un petit calcul permet d’Ă©valuer le kilomĂštre de cette route Ă  exactement 495000000 f cfa (quatre cent quatre vingt quinze million). S’il n’y a pas de surfacturation dans cette histoire, je donne ma main Ă  couper! Et certainement que le marchĂ© Ă  un membre de la famille comme quoi ibkon travaille bien pour le Mali ….pardon pour sa famille!

    • TourĂ© A
      “S’il n’y a pas de surfacturation dans cette histoire, je donne ma main Ă  couper!”

      Tout Ă  fait exact, mon frĂšre!
      D’ailleurs, on peut remarquer que si Zonkeba a invitĂ© tout ce qu’il pouvait de “personnalitĂ©s Maliennes” autour de ce banal petit chantier, la seule qu’il n’ait pas invitĂ©e, C’EST LE VERIFICATEUR GENERAL! LOOOOOOOOOOOOOOO!

  5. 56 Km de route pour 27,73  MILLIARDS Fcfa , soit 1 km à 495 MILLIONS Fcfa.
    La surfacturation saute Ă  l’oeil . On comprend pourquoi ce VAURIEN TOTO VOLEUR VENTRU IVROGNE veut fermer le BVG.
    Ce GROS DECHET, IRRESPONSABLE, INCONSCIENT, et INSOUCIANT est pire qu’un VIRUS.

    ******************************************
    Gloire perpétuelle à KLELA BABA. Que soit benit son nom, sa vie, sa source et sa lumiÚre.
    Vive le GANJISME, vive la science universelle !

    • En plus il faudra s’attendre Ă  des avenants avec l’ancien stagiaire guichetier de la banque mondiale adoptif de la famille devenu sinistre de l’Ă©conomie et des finances aprĂšs avoir Ă©crouler le secteur minier au profit de la famille

    • Je suis content pour les projets de bitumage de cette avenue en plein Bamako et et celle de Kangaba a la frontiere guineenne. Mais vue le cout par par kilometre, la c’est autre chose.
      Il y a t il eu des etudes sur les couts par des differentes entreprises? et les estimations avant ?
      Bon Nous verrons bien aavec le Mali de de requins, crocodiles, vampires et toutes sortes de predateurs avec la surfacturation, la corruption, le laxisme, le contrat de gre a gre etc….
      PIRE REGARDONS LA DUREE DE NOS ROUTES SIMPLEMENT? CA VEUT DIRE LES ENTREPRISES CHINOISES, MALIENNES ET AUTRES NE FONT QU’EMPOCHER LE MAGOT ET BACLENT LEES TRAVEAUX PARCE QU’APRES SEULEMENT 3 MOIS OU 6 MOIS TOUTES CES ROUTES COMMENCENT A SE DEGADER.

      PENSEZ ET PENSONS Y.

      • @ El Hajj NiyefĂŽkoyĂ©segou,
        Sois certain que le VAURIEN TOTO VOLEUR VENTRU IVROGNE est trÚs doué en mathematique.

        ******************************************
        Gloire perpétuelle à KLELA BABA. Que soit benit son nom, sa vie, sa source et sa lumiÚre.
        Vive le GANJISME, vive la science universelle !

      • @ 1FILSDUMALIBA,
        Effectivement, ces routes auront une trÚs courte durée de vie.

        ******************************************
        Gloire perpétuelle à KLELA BABA. Que soit benit son nom, sa vie, sa source et sa lumiÚre.
        Vive le GANJISME, vive la science universelle !

  6. Je ne comprend rien et je ne sais pas de quel temps la jeunesse africaine va se rĂ©veiller contre ces faut dirigeant qui ont une une politique dĂ©sastreuses il faut rendre compte que en Europe ici mĂȘme les routes des champs sont goudronnĂ©es je jure et tout les champs sont Ă©lectrifiĂ©s et canalisĂ©s a plus forte raison les routes urbaines de 1960 a nos jours plus de 50 ans sans avancement seulement le retardement non je ne suis pas d’accord chers la jeunesse malienne rĂ©veillons nous contre ces maudit dirigeants de nos peuple des dirigeants a la solde des impĂ©rialistes qui sont las pour nous attacher a la corde des diables impĂ©riales et nous faire tomber dans la puits de la misĂšre

  7. “À l’accueil du prĂ©sident IBK, il y avait Ă©galement le gouverneur de la rĂ©gion de Koulikoro et des prĂ©fets et sous-prĂ©fet de la rĂ©gion ainsi qu’une foule en liesse, sortie massivement sur tout le long du trajet” (…) “plusieurs personnalitĂ©s politiques, administratives, artistiques communautaires et religieuses de notre pays (…) prĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale, Issiaka SIDIBE ; du ministre de l’Équipement et du dĂ©senclavement, Mme TRAORE Seynabou DIOP. le maire de la Commune rurale de Dialakorodji, Oumar GUINDO ; du guide spirituel des Ansardine, ChĂ©rif Ousmane Madani HAIDARA, etc.”

    Woaw!!!

    Moi, pour un Ă©vĂšnement aussi HISTORIQUE que… ces 56 petits kilomĂštres de route (LOL!!!!), je suis mĂȘme surpris qu’on ait pas en plus invitĂ©
    Barack Obama
    Angela Merkel
    François Hollande
    le DalaĂŻ Lama
    Vladimir Poutine
    Ban Ki Moon
    Moussa Ag
    Bill Gates
    La reine Elisabeth
    Sa Sainteté Le Pape
    Moi-MĂȘme
    voire… voire… voire Michel Tomi! (LOL)

    En fait, ce bouffon de Zonkeba a TELLEMENT PEU REALISE DE CHOSES au cours de son mandat, qu’il s’efforce de prĂ©senter un banal chantier routier de 56 kilomĂštres (si utile soit-il effectivement) comme s’il s’agissait (au moins!) de la construction d’une centrale nuclĂ©aire!!!! LOL

    D’ailleurs, l’article n’hĂ©site pas Ă  parler avec emphase, je cite, de “rĂȘve devenu rĂ©alitĂ©” ou d’ “Ă©vĂšnement Ă  inscrire en lettres d’or dans l’histoire de la rĂ©gion” etc.

    Et cette rĂ©alisation manifestement HIS-TO-RI-QUE (lol), c’est………..56 petits kilomĂštres de route!

    Trop fort, le Zonkeba!
    Houbien?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here