3ème Forum international Afrique Développement à Casablanca : Plus de 1 200 dirigeants et entrepreneurs de plus de 17 pays attendus pour ce rendez-vous qui s’ouvre ce jeudi

0
Le PDG du groupe  Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani et la DG de Maroc Export, Zhara Maafiri
Le PDG du groupe Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani et la DG de Maroc Export, Zhara Maafiri

Organisée conjointement par le Groupe Attijariwafa bank  et Maroc Expert, la 3ème édition du Forum international Afrique développement se tiendra, le jeudi 19 et vendredi 20 février prochain, à l’hôtel Hyatt Regency de Casablanca.

Grand rendez-vous des sommités mondiales  des affaires, cette édition 2015 du Forum est placée sous le thème ” Le temps d’investir “. Les deux jours de la rencontre seront marqués par des échanges B to B, des panels sur les problématiques de co-développement, des rencontres avec les décideurs et investisseurs au titre du développement des grands projets en Afrique subsaharienne. Comme lors des précédentes éditions, une forte délégation malienne d’hommes d’affaires et responsables publics sera présente à Casablanca sous la conduite de la BIM-sa Groupe Attijariwafa bank.

C’est sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed Vl, que le groupe bancaire Attijariwafa Bank et le Centre marocain de promotion des exportations communément appelé Maroc Export, organisent cette édition 2015 du Forum international Afrique développement de Casablanca. Ces deux organismes sont très impliqués dans les relations économiques entre le Royaume chérifien et le reste du continent africain. Pour l’organisation de l’édition 2015,  Attijariwafa bank a accueilli Maroc export ” en partenaire de choix, et ce, en vertu de la conjonction de vues quant au développement intra-africain, et en vertu de la concrétisation d’une vision commune en faveur des opérateurs du continent “.

Ainsi, le Président-directeur général du Groupe Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani et la Directrice générale de Maroc Export, Zhara Maafiri ont récemment animé une conférence de presse pour expliquer les enjeux du Forum qui est devenu l’un des rendez-vous phares dans les relations économiques africaines. “Fidèle à son engagement premier, le Forum Afrique Développement a pour vocation de réunir les opérateurs économiques et décideurs politiques pour aborder avec le plus d’acuité possible les problématiques concrètes de la coopération Sud-Sud, et afin de mieux travailler ensemble“, a  souligné M. El Kettani.

La Directrice générale de Maroc Export, Zahra Maafiri de renchérir  qu'”il s’agit d’un Forum de communication de grande envergure. Aussi, Maroc export est fier de conclure un partenariat stratégique public-privé avec le groupe Attijariwafa bank pour l’organisation de cet événement“.

Ce forum s’inscrit dans une démarche de promotion du commerce, des investissements et plus généralement de la coopération économique Sud-Sud avec les partenaires subsahariens. Il vise à consolider le positionnement du Royaume en tant que moteur de l’intégration africaine.

 

 4.000 rendez-vous  pour le B to B

Au menu du Forum une plateforme de codéveloppement en deux temps :  celui du débat et surtout celui de l’action. Ainsi, une part importante sera accordée à l’organisation des rendez-vous B to B entre les opérateurs afin de générer davantage des opportunités de coopération. Plus de 6.000 rendez-vous ont été opérés lors des dernières éditions et les organisateurs comptent sur  4.000 lors de l’édition 2015.

Il est aussi prévu l’organisation de rencontres d’affaires entre décideurs et investisseurs économiques, ainsi que des panels animés par des experts et des opérateurs de renom autour de sujets d’actualité pour répondre aux préoccupations des opérateurs.

Le forum sera également l’occasion de présenter les grands projets d’investissement de 7 pays des zones UEMOA et CEMAC (Mali, Cameroun, Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon et Sénégal) et de débattre des plans de développement économique nationaux de la Côte d’Ivoire, du Gabon et du Sénégal.

Enfin, le forum sera marqué pour la 3ème fois par les remises des Trophées de la Coopération Sud-Sud ainsi que le Prix du Jeune entrepreneur qui sera décerné pour la première fois aux meilleures entreprises qui se sont distinguées par leur contribution au développement des échanges et des investissements intra-africains.

 

5 chiffres clés sur l’économie marocaine en 2015

Le Haut commissariat au plan a présenté les perspectives économiques du Maroc pour 2015, hier mardi à Casablanca. En somme, si la croissance économique a connu un ralentissement en 2014, elle devrait s’améliorer cette année, si l’on en croit les prévisions. Voici 5 chiffres clés sur l’économie nationale en 2015.

4,8% : Selon le Haut commissariat au plan (HCP), la croissance économique nationale devrait s’améliorer de 4,8% en 2015, après un ralentissement de 2,6% l’an dernier. Toutefois, ces prévisions dépendront notamment d’une bonne campagne agricole et d’une bonne tenue des autres secteurs, outre l’amélioration de la demande adressée au Maroc, les transferts des MRE…

170.000 : C’est le nombre de postes d’emploi qui seront créés par la croissance économique en 2015. Dans ce cadre, le taux de chômage national devrait passer à 9,6% au lieu de 9,8% en 2014, selon le HCP.

4,8%:  En valeur, les exportations devraient enregistrer une hausse de 4,8%. Les importations connaîtraient, elles, une progression de 3,9% sous l’effet de la reprise prévue de l’économie nationale en 2015, conjuguée à une poursuite de la baisse des prix des produits énergétiques et des autres matières premières sur le marché international.

4,5% : Les finances publiques devraient continuer d’enregistrer un allègement du déficit budgétaire qui serait de l’ordre de 4,5% du PIB en 2015, après celui de 5,0% estimé pour 2014. Ce résultat serait dû, notamment, à la réduction des dépenses de compensation qui se limiteraient à 23 milliards et l’augmentation prévisible des recettes budgétaires, particulièrement, les recettes fiscales. Pour combler ce déficit, l’Etat ferait recours à des emprunts interne et externe, portant ainsi le taux d’endettement du Trésor à prés de 63,6% du PIB. La dette publique globale se stabiliserait au même niveau prévu pour 2014 à 78,6%.

5,4% : La demande intérieure sera marquée par une amélioration de son rythme de croissance de 5,4% en volume au lieu de 2,4% en 2014. Sa contribution à la croissance du PIB passerait à 6,1 points au lieu de 2,8 points en 2014.

Le HCP a tenu à rappeler que les perspectives pour 2015 sont basées sur les dispositions de la loi de finances 2015 en matière de dépenses d’investissement, de fonctionnement et de compensation. Les prévisions pour 2015 supposent ainsi une bonne campagne agricole 2014-2015.  Elles tiennent compte, également, de l’amélioration de la demande adressée au Maroc, des transferts des marocains résidant à l’étrangers et des recettes touristiques qui devraient connaitre une hausse de prés de 1%, alors que les investissements directs étrangers (IDE) consolideraient leur rythme d’accroissement à 10%.

Un mastodonte bancaire au service de l’Afrique

Le Groupe Attijariwafa bank, premier groupe bancaire et financier du Maghreb, avec 6,8 millions de clients et 16 081 collaborateurs, est une multinationale panafricaine.

Présent dans 24 pays, le Groupe se donne pour priorité la proximité avec ses clients et les met au cœur de sa stratégie via son ambitieux programme de bancarisation et ses efforts d’innovation continus. En plus de l’activité bancaire, le Groupe opère, à travers des filiales spécialisées, dans tous les métiers financiers : assurance, crédit immobilier, crédit à la consommation, leasing, gestion d’actifs, intermédiation boursière, conseil, location longue durée, factoring…

Doté d’une assise financière solide, d’un capital de savoir-faire diversifié et d’outils d’expertise modernes, le Groupe a réussi à se hisser en leader national incontesté des crédits à l’économie et des crédits à la consommation, des activités de corporate banking et de banque d’investissement, de la gestion d’actifs et des métiers de la bourse, du leasing et de la bancassurance.

Attijariwafa bank est basé au Maroc et opère dans 23 pays : en Afrique (Tunisie, Sénégal, Burkina-Faso, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Côte-d’Ivoire, Congo, Gabon,Cameroun, Togo et Niger) et en Europe (Belgique, France, Allemagne, Pays-Bas, Italie et Espagne) à travers des filiales bancaires contrôlées majoritairement par la banque à Dubaï, Riyadh, Londres, Shanghaï et Tripoli à travers des bureaux de représentation.

Le groupe a été plusieurs fois primé parmi les premières meilleures banques du continent

Youssouf CAMARA

 

PARTAGER