ACI 2000 : Le palace sera prêt en Avril 2012

0
0

L’hôtel cinq étoiles de l’Agence de cessions immobilière (ACI), situé en plein cœur du quartier résidentiel ACI 2000, sera fin prêt en avril 2012.

L’assurance a été donnée mardi au ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme, Yacouba Diallo, venu inspecter le chantier. Désireux de mesurer la progression des travaux, le ministre a pris connaissance des difficultés qui ont provoqué un retard de 20 mois. En effet, les travaux qui ne sont aujourd’hui exécutés qu’à tiers, ont été lancés depuis avril 2009. Les raisons du retard, a indiqué un responsable de l’entreprise chinoise CHECEC chargée des travaux, sont liées aux difficultés d’acheminement des matériaux de construction. Ceux-ci sont achetés en Chine pour être acheminés dans notre pays à partir du port de Dakar. L’entrepreneur chinois a cependant promis que le palace sera prêt avant la fin du mois d’avril prochain. Le futur hôtel de l’ACI 2000 comprend deux tours jumelles de 10 étages chacune avec mezzanine et sous-sol. Sa capacité d’accueil est de 232 lits répartis entre 116 chambres dont 88 chambres doubles, 8 chambres simples, 12 suites ambassadeurs et 8 suites présidentielles. L’hôtel intègre un centre polyfonctionnel qui occupe le rez-de-chaussée et la mezzanine.

Le sous-sol abritera un fitness center tandis qu’en plein air seront aménagés une piscine et d’autres espaces de distraction. L’hôtel respectera les normes internationales pour répondre aux attentes de qualité de clients de plus en plus exigeants. Après avoir visité le chantier, le ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme a confirmé que la construction de cet hôtel permettra de promouvoir les infrastructures touristiques afin de répondre à un flux croissant de visiteurs dans notre pays. L’infrastructure s’inscrit aussi dans le cadre du projet d’aménagement et d’embellissement de la capitale. En investissant dans l’hôtellerie, l’ACI entend contribuer au développement du tourisme malien, un secteur qui constitue de nos jours un pan important de l’économie et qui s’avère être un domaine très porteur au Mali, a commenté Yacouba Diallo, appuyé en cela par son homologue de l’Artisanat et du Tourisme, Mohamed El Moctar, qui était de la visite. La réalisation du projet coûtera près de 9 milliards de Fcfa. Le chantier a permis de créer plus de 200 emplois temporaires.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.