Aide au développement : Le PNUAD 2015-2019 en chantier

0

Aide au développement : Le PNUAD 2015-2019 en chantierCette planification stratégique entend faire ressortir les priorités nationales définies dans les documents de référence du Mali, auxquelles le système des Nations Unies pourrait répondre d’une manière coordonnée et cohérente 

L’engagement de nos partenaires à nous aider à juguler les effets néfastes engendrés par la crise multidimensionnelle qui a affecté nos populations en 2012 et 2013, ne faiblit pas. La reprise des activités de planification stratégique du Plan cadre des Nations unies pour l’aide au développement (PNUAD) en faveur de notre pays en est une illustration.

L’événement regroupe depuis hier à l’hôtel Salam, les représentants du gouvernement et des partenaires techniques et financiers. La cérémonie d’ouverture, présidée par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale, Mamadou Macky Traoré, s’est déroulée en présence du coordinateur résident des activités opérationnelles du système des Nations unies au Mali, David Gressly, et du chef de file des partenaires intervenant dans le PNUAD, Makane Kane.

L’atelier qui s’achève aujourd’hui consacre le retour à une planification normale. La session va permettre aux participants d’élaborer le PNUAD 2015-2019. Son objectif principal est de définir de façon participative et consensuelle un plan cadre d’assistance des Nations unies pour l’aide au développement qui puisse contribuer aux efforts nationaux de développement. Il s’agit de définir les domaines prioritaires d’intervention des Nations unies et d’appui à la mise en œuvre, d’assurer l’alignement du PNUAD+ sur les priorités et défis du gouvernement et de définir d’un commun accord, le cadre et les outils de mise en œuvre et de suivi de l’exécution du plan.

«  L’élaboration du PNUAD 2015-2019 est une marque d’espoir retrouvé pour un Mali stable, réconcilié, incarnant un modèle de bonne gouvernance et tourné vers un développement inclusif et harmonieux », a indiqué le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale. Mamadou Macky Traoré a rappelé que la contribution des agences du système des Nations unies, à travers la mise en œuvre du cadre conjoint d’appui à la transition, a permis à notre pays d’amorcer la sortie de crise et d’adopter une feuille de route du dialogue inclusif inter-Maliens pour la réconciliation et la reconstruction.

« La présente retraite de planification stratégique est cruciale pour le gouvernement en ce sens qu’elle vise à faire ressortir les priorités nationales définies dans les documents de référence du Mali auxquelles le système des Nations unies pourrait répondre d’une manière coordonnée et cohérente », a expliqué Mamadou Macky Traoré.

Au terme d’un exercice de planification interne et en se basant sur les priorités du gouvernement, les Nations unies proposent au Mali de se focaliser sur quatre thématiques prioritaires – la paix, la sécurité et la réconciliation nationale ; la gouvernance ; l’accès aux services sociaux de base et le développement durable -, a indiqué le coordinateur résident du système des Nations unies.

« En réaction à la situation de  crise politique, sécuritaire et humanitaire que la Mali a connue, le système des Nations unies a élaboré un cadre conjoint à la transition qui constitue le cadre stratégique commun des activités opérationnelles de l’ONU au Mali. A travers ce cadre, le système des Nations unies entend appuyer le gouvernement en cohérence avec les interventions des partenaires techniques et financiers en vue de relever les défis de la phase post-conflit en cours », a précisé David Gressly.

Le nouveau plan cadre des Nations unies pour l’aide au développement du Mali pour la période 2015-2019 regroupe les pays membres de l’organisation et les représentants de la Minusma. Il va aider à l’atteinte des objectifs de stabilisation politiques, sécuritaires, humanitaires et à la relance du développement de notre pays.

Rappelons que le PNUAD 2013-2017 pour le Mali avait été suspendu, suite au coup d’Etat de mars 2012 qui a vu le renversement du pouvoir légitime par une junte militaire.

Be COULIBALY 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER