Bureau du Conseil économique, social et culturel : Cinq nouveaux présidents pour les commissions

0
0

La troisième session extraordinaire de la 4è mandature du Conseil économique, social et culturel (CESC) s’est achevée vendredi par le renouvellement partiel du bureau.

Les 1er et 2è secrétaires ont été reconduits à leurs postes. Il s’agit respectivement de Tibou Telly et de Me Zoumana N’Tji Doumbia. Les changements sont intervenus au niveau des commissions de travail. Niamazié Dissa remplace Mohamed H. Coulibaly à la tête de la commission du développement rural. La commission économique et financière est désormais présidée par Lanfia Camara qui remplace à ce poste Seydou Diarra. C’est Ely Simpara qui préside la commission de l’éducation et de la culture à la place de N’Tji Diakité. La tête de la commission des affaires sociales et de santé est désormais détenue par Fodé Traoré. Ce poste était occupé par Mme Sidibé Dédéou Ousmane. Enfin, la commission Science, technique et environnement est présidée par Mme Assa Doucouré. Le bureau reste présidé par Jeamille Bittar.

Le vice président est Siaka Diakité. Tous deux ont été élus pour un mandat de cinq ans. Dans son discours de clôture, le président du CESC a salué l’esprit démocratique qui a marqué l’élection des nouveaux membres du bureau. « Les débats ont été francs. Nous nous sommes livrés à un exercice démocratique et pédagogique », a jugé Jeamille Bittar qui a remercié les membres sortants du bureau pour le travail accompli. Il a aussi félicité les entrants. Jeamille Bittar a saisi l’occasion pour rendre hommage au doyen Diadié Mayentao, décédé à l’âge de 93 ans. « Ancien membre du CESC, Diadié dit Sonké a représenté les pêcheurs de Mopti avec une grande sagesse. Nous retiendrons les leçons d’humilité qu’il nous a enseignées », a-t-il témoigné. En marge du renouvellement partiel du bureau, la session a traité de deux thèmes d’actualité : les accidents de la circulation routière et les catastrophes naturelles. Les membres du Conseil se retrouveront en session en février prochain.

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.