Cadre partenarial pour l’emploi et la formation : Synergie d’actions entre une dizaine de ministres

1
Cadre partenarial pour l’emploi et la formation

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, M. Mahamane BABY, a présidé, au nom du Premier ministre, en présence d’une dizaine de collègues membres du Gouvernement, la 3ème session du Cadre partenarial d’orientation et de suivi de l’emploi et de la formation professionnelle, ce lundi 10 octobre 2016, dans la salle de conférence de son Département.

 

La 3ème session du Cadre partenarial d’orientation et de suivi de l’emploi et de la formation professionnelle se tient, a rappelé le ministre BABY, à un moment où la dynamique des réformes des dispositifs d’emploi et de formation professionnelle s’accélère.

Elle se tient également un an après l’organisation réussie de la Table ronde sur le financement de la Formation professionnelle à la faveur de laquelle, les Partenaires technique et financiers (PTF) ont marqué leur intérêt pour la mise en œuvre du Programme décennal de Développement de la Formation professionnelle pour l’Emploi (PRODEFPE) à hauteur de plusieurs dizaines de milliards de FCFA, s’est félicité le ministre BABY qui demeure optimiste sur les bonnes perspectives de création d’emplois en dépit des contraintes apparues suite à la  crise que notre pays a connue et qui a fortement impacté le tissu social et économique malien.

Au Mali, en effet, la problématique de la  qualification des ressources humaines et de l’emploi en général, particulièrement celle de l’emploi des jeunes, constitue aujourd’hui une  préoccupation pour les plus hautes autorités de notre pays pour lesquelles, « l’emploi constitue un enjeu majeur et un élément essentiel pour la  paix sociale et l’équité ».

Pour faire face à ces nombreux défis, le ministère de l’Emploi et  de la Formation professionnelle a renforcé, a soutenu le ministre BABY, les dispositifs institutionnels  existants et développé des instruments de mesure de création d’emplois selon la vision de Son Excellence  El Hadj Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat.

Ces dispositifs et instruments ont été développés à travers trois (03) thématiques dont la première, présentée par le Coordinateur du PRODEFPE, M. Cheick Fanta Mady TRAORE, a porté sur la mobilisation des fonds annoncés à la Table-ronde. La deuxième thématique, présentée par la Directrice nationale de la Formation professionnelle, Mme KONE Kadidia TOURE, était relative à la Loi d’orientation de la Formation professionnelle et au niveau d’évolution du processus de mise en place d’un dispositif dénommé « Validation des acquis de l’expérience », en abrégé VAE. La dernière présentation, faite par la Directrice nationale de l’Emploi, Mme DICKO Fatoumata ABDHOURAHAMANE, concernait le Plan d’action de la Politique nationale de l’emploi, notamment : le rôle et les responsabilités des acteurs, d’une part, et la réflexion sur le mécanisme de mobilisation des fonds, d’autre part.

Ces présentations ont suscité des débats et, subséquemment, des éléments de réponses à hauteur de souhait, dont le ministre BABY a fait l’économie en insistant sur les défis à relever, notamment : la collecte, le traitement et l’analyse des données statiques en matière d’emploi et de formation professionnelle; le renforcement de la dynamique des trois PPP (partenariat public-privé) ; l’implication effective des points focaux des départements sectoriels dans une démarche participative et holistique ; le lobbying en faveur du  financement de la PNE à travers son PA et la mobilisation des fonds annoncés à la Table-ronde ci-dessus évoquée ; l’instauration et le renforcement d’un groupe de travail pour la Valorisation des Acquis d’Expériences (VAE) ; la mise  en œuvre de la Loi relative à la formation, concernant notamment le volet transfert des ressources et des compétences dans le cadre de la régionalisation et de la décentralisation ; etc.

A la fin des travaux, rendez-vous a été pris pour la 4ème session en 2017.

Source : CCOM/MEFP

PARTAGER

1 commentaire

  1. Seul un emploi décent pour tout employable serait un ouf de soulagement comme l’a toujours suggéré le Président IBK.
    Courage à toute l’équipe gouvernementale!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here