Conférence internationale des donateurs pour le développement : Bamako a abrité la 5ème et dernière réunion

0

 donateursA la suite de la quatrième réunion, tenue à Paris le 30 septembre 2014, la conférence s’est réunie à Bamako  au centre international de conférence de Bamako pour parachever l’immeuble  entamé à Bruxelles en mai 2013. Plusieurs personnalités, notamment des membres du gouvernement,  étaient présentes. En avant-scène le premier ministre Modibo Keita entouré de la secrétaire d’Etat Français, chargé du développement et de la francophonie Annick Girardin et de Christ Stylianides commissaire de l’union européenne de l’aide humanitaire et de la gestion des crises. Etaient présents également à ce rendez-vous des membres des corps diplomatiques et consulaires  au Mali, des représentants des organisations internationales, des représentants des institutions financières et Agence de développement.

La tenue de cette  réunion, 5ème du genre,  offre une opportunité de faire l’Etat d’exécution de l’engagement pris à Bruxelles par le gouvernement du Mali et ses partenaires. Cette réunion permettra aussi , selon le ministre du développement social et de l’économie solidaire Hamadoun Konaté , au gouvernement de faire le bilan des résultats atteints au niveau du plan de relance durable pour le Mali et de mieux cerner les défis et enjeux prioritaires des conclusion très prochaines  des pourparlers inclusifs inter maliens d’Alger.

Selon la secrétaire d’Etat Français du développement, la communauté internationale ne pourra  pas venir en aide de ces accords dont l’enjeu est de taille pour le Mali que si ces accords sont  définitivement résolus ainsi que la mise en œuvre des engagements pris à Bruxelles.

Pour sa part, le premier ministre Modibo Keita se dit reconnaissant envers  la communauté internationale pour l’extraordinaire mobilisation aux côtés du Mali à un moment très difficile de son existence.

Pour lui,  la tenue de cette cinquième réunion de suivi est une occasion  de mesurer les efforts fournis par le gouvernement et ses partenaires dans la mise en œuvre du plan pour la relance durable du Mali. Ce plan, dont l’échéance était fixée au 31 décembre 2014, a été également la base des engagements  du Mali et de la communauté internationale lors de la conférence internationale tenue le 15 mai 2013 à Bruxelles qui a permis de rassembler des promesses d’appuis à hauteur de 3,285 milliards d’euros.

Après les travaux, la secrétaire d’Etat français chargé du développement et de la francophonie Annick Girardin a  conjointement animé un point de presse avec le ministre malien du développement social et de l’économie solidaire Hamadoun Konaté.

Au cours de ce point de presse, les chiffres présentés par le ministre Konaté et les représentants des partenaires techniques et financiers démontrent incontestablement un engagement très fort de la communauté internationale aux cotés du Mali dans cette période. En effet, sur un total de 2155 milliards de nos francs d’annonces faites lors de la conférence de Bruxelles ,au 31 décembre 2014,les appuis recensés étaient engagés à 94% et décaissés à hauteur de 76%.Cette aide a été apportée sous la forme d’appui budgétaire à 17% et d’aide humanitaire d’urgence à 23%,en plus des appuis sectoriels.

Rappelons que la dite réunion a vu notamment la participation des membres du gouvernement, du représentant spécial adjoint du secrétaire général des nations – unies au Mali, des représentants de la commission de la CEDEAO et de la commission de l’UEMOA, des représentants des partenaires bilatéraux et multilatéraux qui ont fait des annonces à Bruxelles, des représentants des collectivités locales, de la société civile et du secteur privé.

Amadou Tidiane Dansoko

redactionlarevelation@yahoo.fr

PARTAGER