Conseil de surveillance du PADESO : Debout pour un financement de 13 milliards

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

La 4ème Session Ordinaire du Conseil de Surveillance du Programme d’Appui au Développement Durable de l’Elevage au Sahel Occidental (PADESO) s’est tenue le lundi 4 mars dernier au LVC. Présidée par Mme Diané Mariam Koné, ladite Session s’est tenue en présence des Administrateurs du Conseil de surveillance du PADESO, des représentants des départements ministériels et ceux des organisations professionnelles du sous-secteur de l’Elevage.

En effet, l’ordre du jour valait son pesant d’or. A juste titre, se mettre debout au PADESO pour obtenir auprès des partenaires financiers un financement qui s’élève à plus de  13 milliards. Une bouffée d’oxygène, à tous points de vue, qui permettra au PADESO de se  remettre des séquelles de la crise qui a frappé de plein fouet  toutes les structures nationales.

Il s’agissait aussi  lors de ce Conseil de passer au peigne fin le procès verbal de la 3ème Session Ordinaire du Conseil de Surveillance du PADESO, l’examen de l’état d’exécution des recommandations issues de la 3ème session et  du  Programme Technique et Financier 2013.

Après avoir remercié les membres du Conseil pour leur présence, le Ministre Koné a rappelé que le PADESO est à la fin de la première tranche de son financement. Aussi, faut-il  noter que la  structure est à sa 4ème année d’exécution pour une durée de huit ans. « Seulement  un montant de 2. 460.000.000 F Cfa a été mobilisé sur un montant global de 13 316 780 363 FCFA, soit 18,47% », a déploré le ministre. Avant d’ajouter que les démarches entreprises auprès de la BID et de l’OPEP n’ont pas permis à ce jour de boucler le financement du Programme. Elle a assuré que cette préoccupation fera l’objet d’une analyse minutieuse de son département et que des orientations pertinentes seront données à la direction du Programme pour la mobilisation  rapide du financement de la 2ème tranche.

Quant à la première phase selon Mme Diané Mariame Koné, a permis de mettre à la disposition des éleveurs 5 nouveaux périmètres pastoraux d’environ 15000 hectares chacun, 3 marchés à bétail modernes multifonctionnels, 7 parcs de vaccination métallique et 15 puits pastoraux.

Selon Madame le ministre, la réalisation de ces infrastructures, les principales activités d’appui conseil menées auprès des agro-éleveurs et quelques  groupements des femmes ont concerné entre autres le suivi de l’exploitation d’une aire pastorale et de 14 périmètres pastoraux anciens, la poursuite des efforts de sécurisation des espaces pastoraux, l’encadrement et le suivi de 779 emboucheurs avec des effectifs engraissés de 7.003 têtes de bovins et de 14.603 tête d’ovins, l’appui à des éleveurs et à 4 groupements de femmes de la zone du PADESO pour la vente promotionnelle à Bamako   et à Kayes, la cité des rails.

Rappelons que 4.866 béliers et 701 bovins à l’occasion de  la fête Tabaski et de Ramadan 2012, avec l’appui financier de la BMS sa, ont été accordés sous forme de prêt de campagne.

Mountaga Diakité 

 
SOURCE:  du   11 mar 2013.