Pour contribuer à réduire les effets de la crise et redonner espoir aux populations de Gao, bourem et Ansongo : Le Royaume des Pays-Bas et Enda-Mali signent une convention de financement d’un projet de plus de 650 millions de FCFA

0
La chargée d'affaires de l'Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali entourée par le gouverneur de Gao (G) et le coordinateur national de Enda-Mali lors de la signature de la convention
La chargée d’affaires de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali entourée par le gouverneur de Gao (G) et le coordinateur national de Enda-Mali lors de la signature de la convention

Le Royaume des Pays-Bas vient de financer le projet d’appui à la gestion de l’eau pour renforcer la sécurité alimentaire et la résilience dans trois cercles de la région de Gao dont Bourem et Ansogo. D’un coût d’un million d’euros, soit 655 millions de FCFA, ce projet permettra de réduire les effets de la crise sur l’économie locale, de redonner espoir à la jeunesse et aux femmes et de renforcer leur résilience. Mis en œuvre par l’Ong Enda-Mali et l’Ong ACAS de Gao, il sera officiellement lancé en septembre prochain au cours d’une cérémonie à Gao.

La Chargée d’affaires de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali, Mme To Tjoelker et le Coordinateur national de Enda-Mali, Soumana Coulibaly ont procédé, hier, à la signature du document de la convention de financement du projet d’appui à la gestion de l’eau. Cela dans le but de renforcer la sécurité alimentaire et la résilience dans les trois cercles de la Vallée du fleuve dans la région de Gao.

 

Cette cérémonie s’est déroulée dans les locaux de l’Ambassade des Pays-Bas à l’Hippodrome en présence du Gouverneur de  Gao, Oumar Baba Sidibé.  La signature de cet ambitieux projet d’un coût global de 655 millions de FCFA est la réponse  à la visite de l’Ambassadeur des Pays-Bas, Maarten Brouwer à Gao en février dernier. Lors de cette visite, les jeunes et les femmes de Gao lui ont lancé un cri de cœur en raison des impacts de la crise sur leurs activités économiques et leur dignité. Pour redonner espoir aux populations, le Royaume des Pays-Bas n’a pas hésité à accompagner Enda-Mali et l’Ong ACAS de Gao en finançant ce projet.

 

Le Coordinateur national de Enda-Mali, Soumana Coulibaly était très ému, hier, par la concrétisation de ce projet, qui permettra, de soulager les populations de certaines localités de Gao dont Bourem et Ansongo. “Nous remercions le Royaume des Pays-Bas pour avoir financé ce projet. Pour nous, c’est une bouffée d’oxygène pour les populations de Gao, qui avaient perdu espoir après la crise” a-t-il précisé.

 

Prenant la parole, la Chargée d’affaires de l’Ambassade des Pays-Bas estime que les populations de Gao ont souffert pendant l’occupation et l’économie de cette ville reste toujours fragile. A travers ce fonds, le Royaume des Pays-Bas veut soutenir les initiatives communautaires novatrices de reconstruction sociale et économique en vue de renforcer la résilience et promouvoir le dialogue et la paix.  Il s’agit aussi de sécuriser l’approvisionnement en eau pour l’agriculture familiale et la sécurité alimentaire à travers la consolidation des digues traditionnelles et la promotion d’une irrigation efficiente. Ce n’est pas tout. Il s’agit également de financer des actions civiles du Contingent néerlandais de la MINUSMA dans la localité de Gao.  C’est pour toutes ces raisons que le Gouverneur de Gao, Oumar Baba Sidibé a salué cette belle initiative des Pays-Bas et ses partenaires. Il a invité, d’ores et déjà, les bénéficiaires à faire bon usage de ces fonds.

 

Il faut préciser que ce fonds financera des projets collectifs soumis par les communautés dans la zone d’intervention avec un quota de 20 à 25 % pour les projets collectifs des jeunes et des femmes.

Alou B HAIDARA

PARTAGER