Coopération décentralisée Kotouba (kita) -Terrassa en Espagne : Plus de 16 millions de FCFA pour l’accès à l’eau potable à Bougoudiè et Kartani

0

Après l’électrification solaire de la mairie, de l’école et du CSCOM de Kotouba, ainsi que de la maternité et de  l’école de Samakoulou l’année dernière, le partenariat entre l’Association des jeunes ressortissants de la Commune rurale de Kotouba, cercle de Kita résidant en Espagne (Association Dèmè) et leurs partenaires de la ville de Terrassa en Espagne a abouti cette année à la réalisation de deux forages. Ceux-ci ont été inaugurés le 9 janvier dernier, précisément à Bougoudiè et Kartani, deux villages de la commune rurale de Kotouba.

La coopération décentralisée entre Kotouba à travers ses ressortissants et Terressa est fondée sur du concret. Et chaque année, elle aboutit à la réalisation des services sociaux de base tendant à contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations à la base. Ainsi, pour cette année, les deux partenaires ont procédé à la réalisation de deux forages dans les villages de Bougoudiè et Kartani, tous deux de la commune de Kotouba, cercle de Kita, région de Kayes. Ces ouvrages ont été inaugurés, le 9 janvier dernier par les autorités locales en présence d’une forte délégation venue d’Espagne pour la circonstance et comprenant les représentants de l’Association des jeunes ressortissants de la Commune rurale de Kotouba, (Association Dèmè) dont le président est Famissa Diakité ainsi que des partenaires de Terressa. Les populations locales n’ont pas manqué d’exprimer leur joie face à ces réalisations d’une importance capitale.

Les deux forages ont coûté 16 269 500 FCFA financés par la mairie de Terressa et le Département Terressa Solidarité et Coopération internationale de Terressa d’Espagne.

Si les deux forages ont été accueillis avec joie, il faut reconnaitre que pour le village de Kartani, où il a fallu creuser deux puits de 80 et 110 mètres, le débit reste très faible. C’est pourquoi, les populations locales fondent beaucoup d’espoir que d’autres projets de forages soient réalisés chez elles parce qu’elles sont confrontées à un manque criard d’eau potable.

En tout cas, les autorités locales, ont une fois de plus, salué ce partenariat très fructueux entre l’Association Dèmè et la ville de Terrassa et ont exhorté leurs ressortissants à maintenir cette confiance, signe de leur bonne intégration dan la communauté de leur localité de résidence.

Y.C

 

 

PARTAGER