Développement de l’énergie solaire au Mali : Pour une vision de service de renforcement des capacités dans les secteurs de l’agriculture, de l’eau et de l’énergie renouvelable.

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

L’organisation néerlandaise de développement (SNV-Mali) en partenariat avec la Direction nationale de l’énergie a organisé un atelier multi acteurs portant sur le thème :  » Vers un Etat des lieux et des perspectives de la filière énergie au Mali « . C’était le jeudi 15 novembre, au CRES sur la colline de Badalabougou. La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de l’Energie et de l’Eau, Alfa Bocar NAFO.

Une vue du présidium lors de la cérémonie d’ouverture des travaux. On reconnaît le ministre de l’Energie et de l’eau Alpha B Nafo (2ème à partir de la droite)

L’objectif de cette rencontre est de faciliter la circulation de l’information, les collaborations et les synergies entre les acteurs (institutionnels, PTF, opérateurs privés, consommateurs, ONG) de la filière énergie solaire au Mali.

Pierre  Gravel le coordinateur du projet SNV-Mali, a montré la position de la SNV-Mali en ce qui concerne quatre domaines d’intervention à savoir le solaire photovoltaïque et thermique, les foyers et fourneaux améliorés, les briquettes et buchettes combustibles et le biogaz  pour des usages domestique, public et privé. Il a rappelé aussi que le Mali se dote d’une énergie solaire qu’il peut bien exploiter.

Quant au Directeur national de l’Energie Sinalou Diawara il a souligné le rôle important de l’énergie solaire, dans l’amélioration des conditions de vie des personnes, et que c’est dans ce contexte que le Mali a fait de l’énergie un des projets phares de son l’évolution.

Le Ministre de l’Energie et de l’Eau Alfa Bocar Nafo a remercié la Direction nationale de l’énergie et la SNV-Mali pour tout leur effort. Le Ministre a souligné la place importante des énergies renouvelables dans le futur énergétique du Mali.

 Le Mali dépend de l’importation de combustibles fossiles dont le coût, lié à celui du baril de pétrole, ne cesse de croitre. Le Gouvernement fournit des efforts colossaux pour répondre de façon adéquate à la demande d’énergie   électrique avec un recours souvent forcé à la production thermique.

En effet, la valorisation du potentiel solaire peut contribuer fortement à réduire la part  du thermique dans la production d’électricité. Par ailleurs, l’énergie solaire constitue un instrument important de lutte contre la déforestation et les émissions de gaz à effet de serre.                              

Oumar BARRY

Stagiaire

 

SOURCE:  du   20 nov 2012.    

Une Réaction à » Développement de l’énergie solaire au Mali : Pour une vision de service de renforcement des capacités dans les secteurs de l’agriculture, de l’eau et de l’énergie renouvelable.

  1. DIALLO Aminata

    l’Énergie occupe une place importante dans la déforestation