Développement local : Jeamille Bittar se félicite de l’engagement de Kaoural Renouveau pour la promotion de la commune IV

0

L’association Kaoural Renouveau vient d’atteindre la barre des 220 cellules. Le président de Kaoural Renouveau, El Hadj Oumar Abdou Touré, a réuni le week-end dernier les secrétaires généraux de ces différentes cellules, en présence des responsables de l’Association. La mise en place de 220 cellules, à en croire Abdoulaye Mangara, coordinateur de ce projet, s’est déroulée du 12 décembre 2015 au 30 avril 2016, dans les 8 quartiers de la commune IV.

e premier responsable de l’association Kaoural Renouveau, El Hadj Oumar Abdou Touré,  a exprimé toute sa fierté par rapport à ce progrès réalisé. “C’est maintenant que mes vœux ont été exaucés car je suis  ravi du fait que mes frères et sœurs de la commune 4 ont compris le sens de mon combat pour le développement de cette commune”, a dit M. Touré dans son introduction. Selon lui, au moment, où ils avaient lancé le défi de mettre en place 200 cellules, beaucoup de personnes ne les prenaient pas au sérieux. “Sachez désormais que le destin de la commune 4 est entre vos mains et notre localité ne sera que ce que vous souhaiteriez qu’elle soit” a lancé M. Touré aux secrétaires généraux.

Il a surtout réitéré leur ferme volonté à s’engager davantage pour l’emploi des jeunes et des femmes, la formation professionnelle et le développement local à travers l’assainissement. “Il faut que nous prouvions davantage aux  partis  politiques qu’on peut développer cette commune sans eux”, a souligné M. Touré.

Invité surprise à cette rencontre, Jeamille Bittar, l’ex-président du Conseil économique social et culturel (Cesc) et de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (Ccim), a félicité l’association Kaoural Renouveau pour tout son combat pour le développement et le bien être local. “Je ne suis pas ici dans un cadre politique, mais comme un ami et frère du président de Koaural Renouveau. Car je suis témoin de son engagement pour la promotion des jeunes et des femmes, mais aussi de son environnement. C’est pourquoi je suis venu vous soutenir dans ce combat pour le bien-être”, a souligné Jeamille Bittar.

L’ex-président d’une institution de la République (le Cesc) fonde beaucoup d’espoir sur cette organisation qui va, selon lui, passer d’une phase locale et à une étape nationale. Enfin, l’ex-président de la Ccim a promis de former 10 jeunes de l’association Kaoural dans son entreprise, des jeunes qui, selon lui, seront recrutés en fonction de leur savoir-faire et de leur savoir être.Il faut rappeler que pour la grande cérémonie de lancement de l’association Kaoural en commune IV, une commission d’organisation sera mise sur place.

En tout cas, au cours de cette rencontre, tous les chefs de quartiers qui étaient présents ont loué les efforts déployés par Kaoural dans cette commune.

K.THERA  

 

PARTAGER