Forum de Bamako : D’une force de propositions à l’opportunisme et à l’escroquerie !

1
«Nous allons organiser le Sommet Afrique - France avec dignité»
Abdoullah Coulibaly dit Koké président du CNOSAF

Nous sommes de ceux qui ont vu naître le Forum de Bamako. Pour nous, c’était une manière de faire des propositions aux décideurs par rapport aux sujets de développement ; une autre manière de dire qu’il y a une société civile crédible pour faire des propositions. Dès le lendemain de la première édition, notre frère Abdoullah Coulibaly dit Koké a eu de nouvelles idées, en associant des décideurs aux panels, avec une cérémonie d’ouverture présidée par le Premier ministre. C’est ainsi que beaucoup de jeunes ont pris leurs distances d’avec lui. Dieu merci, tout ce que nous avons reproché au petit-frère du maire de la commune, Youssouf Coulibaly dit «Vilain», s’est confirmé.

Aujourd’hui, de loin, nous voyons que Koké est un opportuniste fait ; il ne s’accroche qu’à ceux qui sont au pouvoir. Nous avons un ancien diplomate ici à Las Vegas,  qui se dit très déçu, mais surpris de voir Abdoullah abandonner tous ses amis et partenaires pour être avec IBK, son ancien et actuel compagnon. À la veille du Forum, nous avons regardé à la télévision nationale du Mali, le désormais président de la Fondation Forum de Bamako, parce qu’il a chassé tout le monde, il est le seul à faire de cette Fondation ce qu’il veut. Il disait que le président de la République sera à l’ouverture du Forum. Il a embobiné les jeunes de la diaspora, eux qui ne jurent que par les autorités pour faire pousser leurs affaires et faire du trafic d’influence à Paris, quand ils sont avec le pouvoir.
En plus des jeunes perdus de la France, ceux qui ne sont que Maliens que de nom, il y a eu l’intelligent, mais souvent naïf président du CNJ. Qui, selon nos informations, quand tu dis IBK, il ne sait plus quoi répondre. Voilà deux assoiffés du pouvoir et des postes politiques qui se retrouvent pour augmenter la misère des jeunes maliens. Abdoullah Coulibaly dit Koké est très complexé face à tout ce qui vient de la France, parce qu’il est capable de prendre en charge des journalistes de médias français et profiter de la presse locale. En leur disant que tous les grands journalistes viennent à leur propre compte. Oui, pour les beaux yeux de notre Koké national ! Mon frère Koké, tu te moques de toi-même. Tu as fait que le Forum est devenu le mini sommet Afrique-France, mais sais tu que tu es le 3ème président de cette Commission. Comment une activité privée, une initiative citoyenne peut se transformer en activité d’Etat, sinon des Etats ? Mon frère, nous savons que tu aimes l’argent ; nous savons que tu as trahi beaucoup de gens pour ton propre intérêt, mais de grâce, ne tue pas cet Espace citoyen qu’est le Forum. Si tu veux faire de la politique, rejoint un parti ; même si on sait que tu es le plus transhumant, sans être un homme politique. Parce que le pouvoir est ton «dieu». Malgré ton tapage, malgré tes mensonges, malgré tout ce que tu as fait, Dieu faisant bien les choses, IBK a boudé la cérémonie d’ouverture de «l’escroquerie de l’année» (pardon, ton forum). Le  mini-sommet est devenu le «ni,  ni sommet». Tu voulais tromper les gens, tu voulais mélanger deux choses différentes, parce que le Forum de Bamako ne peut jamais être le mini-sommet. Ils n’ont pas le même financement, encore moins, la même démarche. Loin s’en faut ! Tu sors carrément le Forum de son esprit ; ce n’est pas la même vision. Le Forum, c’est ton fonds de commerce, mais fait du bon commerce avec…
En 16 ans d’existence, quel est le levier de transparence sur lequel s’appuie le Forum ? Celui-ci est devenu Fondation de Bamako en  2007, en mettant au-devant le nom de Modibo Sidibé. Tu  veux  profiter de ta position de président de CNOSAF, pour  utiliser les moyens publics à des fins personnelles. On sait que les membres de la Fondation Forum de Bamako changent au gré des circonstances. Où sont passés le jeune Lassine Diallo et tant d’autres ? Actuellement, tu es seul à bord. Où sont Me  Ouane, Modibo Sidibé, Renault de Sablonnière (un juge français), Sidi Mahambé Touré (ton ancien financier IHEM), et la Sénégalaise Mme Djouk Racine ? Mais elle a été déçue.

Ton opportunisme est sans limite. Mon grand-frère, je t’ai toujours apprécié, malgré ce que tu m’as fait, mais tu m’as tué, Koké. Pendant  l’apogée du CNRDRE des putschistes, tu as fait inscrire au programme MBA ; le sieur El Habib Diallo, chef de cabinet d’Amadou Haya Sanogo. Juste pour avoir une entrée à Kati. Mais après, malheur pour toi, car ce gars a été obligé d’arrêter.

Koké, tu nous disais que tu as fait l’enfance avec ATT à Bagadadji, quand il était au pouvoir ; que tu as bien profité de tes relations pour transformer l’IHEM en pôle universitaire avec le nom de notre grand Papa, Amadou Hampaté Bah, mais cette école est comment ? Souviens-toi de ce que tu nous disais concernant celui qui est au pouvoir aujourd’hui ? Je garde le reste, en attendant une prochaine intervention sur les études à l’IHEM, les masters et autres études. Un paquet que je vais dépoussiérer pour te dire, Koké, que tu ne dois pas profiter seul de l’effort d’un groupe. Non, tu peux profiter, mais ne tue pas notre initiative pour un régime.

Moctar KOUYATE 

Vivant aux Etats Unis (Las Vegas)

Rue 14 Médina

moctkou@gmail.com

PARTAGER

1 commentaire

  1. c’est très juste. A la cérémonie de présentation du Chef de l’Etat aux partis politiques en Janvier 2016, on l’a vu à Koulouba en train de chercher à voir IBK pour un cas d’urgence visiblement. Ce forum de bamako n’est ni plus moins que son business, son gagne pain. je vous jure qu’au début on y participait tous mais plus tard on a compris que c’est ”orange sucrée” et à lui seul. on s’est tous barrés ! une vraie vermine. Et qu’apporte ce Forum au Mali? rien du tout !!

Comments are closed.