Initiative Eau et sécurité Alimentaire au Mali : Un projet sous régional financé par le royaume d’Espagne à environ 6 037 526 USD

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le jeudi 14 février dernier les responsables du FAO, une forte délégation du royaume d’Espagne et les responsables du ministère de l’agriculture,  se sont rencontrés pour un atelier de deux jours. La cérémonie d’ouverture était présidée par monsieur M’BARE Mamadou en lieu et place du ministre de l’agriculture. Le secrétaire exécutif du FAO Monsieur Coulibaly Abdoulaye et plusieurs autres acteurs du monde agricole étaient présents. Le but des deux jours d’échange consistait à débattre par rapport à l’initiative Eau et Sécurité alimentaire (IESA), un projet sous régional qui évolue au niveau de cinq(5) pays de l’Afrique de l’ouest à savoir le Mali, le Burkina  Faso, le Sénégal, la Guinée et le Niger. Il a été financé dans le cadre de l’accord tripartite Royaume d’Espagne, FAO et gouvernements des pays respectifs. Sa mise en œuvre a commencé à partir de l’année 2007.

Selon le coordinateur National de l’IESA Monsieur Abdoulaye Coulibaly, de nos jours, les crises alimentaires sont de plus en plus complexes et multiformes que par le passé. Avec une démographie sans cesse croissante, ‘’l’objectif de notre politique agricole doit être orienté vers  une approche garantissant la sécurité et la souveraineté alimentaire tout en réduisant  la dépendance vis-à-vis des importations  telle que défini par le Sommet mondial sur la sécurité alimentaire tenu les 16,17 et 18 novembre à Rome (Italie)’’ Précise t-il, avant de poursuivre que le Mali, à l’instar des autres pays  bénéficiaires de l’IESA, connait depuis plus de trois (3) décennies, des crises alimentaires récurrentes dues essentiellement aux aléas climatiques notamment le déficit de pluviométrie et une irrégularité de la crue sur les principaux cours d’eau dont, les effets sont surtout ressentis au niveau de la production des céréales avec pour conséquence, la flambée des prix des denrées, provoquant souvent des tensions sociales dans la plupart de nos états. Le représentant du Ministre de l’Agriculture,  Monsieur Mamadou M’BARE  après avoir souhaité la bienvenue à tous les participants notamment ceux venus de l’intérieur, Il a précisé que les projets IESA visent à améliorer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables des zones rurales et périurbaines par l’augmentation des revenus issus des activités agricoles. Monsieur M’BARE poursuit tout en précisant que l’Aménagement et la maîtrise de l’eau, la petite irrigation, les infrastructures et équipements d’exhaure  l’accès à la terre exploitable aux populations les plus défavorisées, l’amélioration des  techniques culturelles via un transfert de compétence et une vulgarisation appropriée des innovations technologiques, le renforcement des capacités organisationnelles et de gestion  des producteurs sont entre autres  les objectifs à atteindre. On aurait également appris avec notre interlocuteur que le projet intervient à travers cinq (5) principales composantes au Mali dont, le renforcement des capacités des producteurs et de l’encadrement,  la maîtrise de l’eau et la réalisation d’aménagement hydro-agricole,  la diversification (petit élevage à cycle court),  l’appui à la gestion du projet.

Avant de conclure, le représentant du ministre de l’agriculture a fait savoir les quelques principales réalisations du projet de sa création à nos jours qui sont :l’aménagement de deux (2)  périmètres irrigués villageois  de 35 ha,  la fourniture de huit (8) groupes motopompes pour l’irrigation des périmètres villageois,  la construction de sept (7)  micros barrages ayant permis l’aménagement de 66 ha de bas-fonds,  L’aménagement de dix neuf (19) périmètres maraîchers pour une superficie totale de 23 ha, dotés de 61 puits à grand diamètre dont 20 sont équipés de pompes à motricité humaine

Le Projet « Initiative Eau et Sécurité Alimentaire »- IESA, a été financé par le Royaume d’Espagne pour environ 6 037 526 USD.

L’Ambassadeur du Royaume d’Espagne, le Représentant de la FAO, le Représentant du Commissariat à la Sécurité Alimentaire, la Presse et d’autres partenaires ont été vivement remercié pour leurs accompagnements. De par la même occasion, ils ont tous été invités de continuer à accompagner les actions en cours. Vivement la prochaine édition.

Drissa KANTAO

SOURCE:  du   22 fév 2013.