Investissements et relance économique : Le Secteur Privé malien à l’honneur à Paris

0

ibk-Paris«La relance économique du Mali au cœur du partenariat », est le thème de la Journée du secteur privé devant se tenir le 21 octobre 2015 au MEDEF, à la veille de la Conférence sur le processus de Développement du Mali qui se tient à l’OCDE.

Cette journée dédiée au secteur privé malien à Paris constitue une marque de reconnaissance de la France envers le Mali et s’inscrit dans la logique de la dynamique dans laquelle notre pays s’est engagé depuis la signature de l’Accord de paix, le 15 mai et le 20 juin.

Un accord qui restaure la confiance entre partenaires, en vue de renforcer les acquis de la sortie de crise et la relance de l’économie via les investissements. 110 sociétés françaises ont déjà confirmé leur participation et 90 opérateurs économiques maliens y sont attendus.

La disponibilité de la France à accompagner le Mali représente tout un symbole. Elle traduit le renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays. Cette action trouve toute sa justification dans la poursuite du dialogue politique permanent entre nos deux pays, et vise à examiner les voies et moyens de consolider davantage l’excellence des relations d’amitié et de coopération. Elle est appelée à se poursuivre à travers l’organisation du forum «Investir au Mali» en septembre 2016 à Bamako, suivi par le sommet Afrique – France que le Mali abritera en décembre 2016.

Le Ministère de la Promotion des Investissements et du Secteur Privé, dans son rôle de département transversal, est au cœur du dispositif de relance économique. C’est dans cette optique et en marge de la Conférence sur le développement du Mali, que le Gouvernement de la République du Mali, en partenariat avec l’OCDE, Business France et la MIEC (Banque Mondiale, BAD, et BID), organisera cette journée axée sur le secteur privé.

Elle débutera par un petit déjeuner auquel participera le Président de la République, SE Ibrahim Boubacar Kéita, en présence de membres du gouvernement, du Patronat français, d’un nombre important d’opérateurs économiques maliens et de nombreux journalistes de la presse publique et privée.

L’objectif global est d’assurer la promotion économique des investissements particulièrement les Investissements Directs Etrangers (IDE) dans les domaines de: l’Agriculture, le Mali une terre d’opportunités, les infrastructures au centre du développement et enfin les enjeux énergétiques et miniers du Mali.

Comme objectifs spécifiques, il s’agira de promouvoir les secteurs clés de l’économie malienne notamment le potentiel économique du Mali, informer sur les avantages à investir au Mali et les procédures d’investissement, créer un cadre d’échanges entre promoteurs privés, en vue de nouer des relations d’affaires, créer un cadre d’échanges entre promoteurs privés internationaux et pouvoirs publics, en vue de nouer des relations de partenariat pour la réalisation de projets nationaux, susciter un intérêt des opérateurs privés au financement des projets en PPP, promouvoir la création de joint-ventures, développer les capacités opérationnelles des promoteurs de projets, à travers des échanges d’expériences, véhiculer une bonne image du Mali après la crise multidimensionnelle, promouvoir le «Forum des investisseurs 2016» prévu en juin 2016, promouvoir et consolider la paix et la cohésion nationale en vue d’améliorer le bien-être socioéconomique  de l’ensemble des maliens.

Les résultats attendus sont, entre autres, des ressources sont mobilisées pour le développement de projets et de programmes; des relations d’affaires entre investisseurs privés sont nouées et, au mieux, des protocoles d’entente sont signés; des opportunités d’affaires du pays sont mieux connues; les investisseurs privés internationaux sont mieux informés sur les conditions d’investissement; des intentions d’accords de partenariats entre investisseurs privés et le gouvernement pour la réalisation de projets nationaux sont enregistrées; des projets de création de joint-ventures sont enregistrés; des opportunités de renforcement de capacités opérationnelles des promoteurs de projets sont exploitées, à travers des échanges d’expérience; enregistrement d’investisseurs pour le forum investir au Mali prévu en 2016.

En plus des panels de discussions thématiques, il est prévu une conférence de presse d’une trentaine de minutes.

Le Mali a connu ces dernières années une crise multidimensionnelle qui a fragilisé les institutions et s’est caractérisée par une insécurité généralisée, des populations réfugiées dans les pays voisins et déplacées et un ralentissement conséquent des activités économiques avec comme conséquence immédiate, la croissance en berne.

Aucun des secteurs n’a été épargné par cette crise dont les répercutions sont encore visibles. De bonnes volontés ont décidé de mettre en commun leurs efforts et leur expertise à la disposition du Secteur Privé, pour la relance de l’économie malienne et cela durant cette phase complexe de la reconstruction.

C’est désormais une nouvelle page de l’histoire du Mali qui est ouverte et une nouvelle dynamique de paix s’est instaurée avec la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale, issu du processus d’Alger.

Pour sortir de cette grave crise économique et financière, le Mali s’est engagé à travers cet Accord et avec l’appui de ses partenaires au développement, de lancer les bases d’une émergence économique. Cette conférence sur le processus de développement au Mali, essentiellement axée sur les besoins des régions du Nord en termes d’aide d’urgence, de relance économique et de développement dans la perspective du développement durable du pays dans son ensemble dans un proche avenir (10 à 15 ans), constitue une réponse parmi tant d’autres, à la mise en œuvre de l’Accord de Paix et de Réconciliation nationale.

CCOM / MPISP

PARTAGER