La France promet 280 millions d’euros d’aide pour le Mali

2
BRUXELLES- François Hollande, au côté du Président de la Commission Européenne Jose Manuel Barroso, a promis une aide financière pour la relance du Mali. AFP
BRUXELLES- François Hollande, au côté du Président de la Commission Européenne Jose Manuel Barroso, a promis une aide financière pour la relance du Mali.
AFP

Près d’une centaine de pays et d’organisations ont participĂ© Ă  une confĂ©rence Ă  Bruxelles pour financer une partie du plan de relance du Mali. Sur les deux milliards nĂ©cessaires, l’UE donnera 520 millions d’euros. François Hollande prĂ©voit une aide de 280 millions.

 

Près de deux milliards d’euros pour le Mali. La communautĂ© internationale s’est engagĂ©e ce mercredi Ă  rĂ©unir cette somme lors de la confĂ©rence Ensemble pour le renouveau du Mali à Bruxelles. En vue de cette rĂ©union, Bamako estimait le coĂ»t de son Plan pour la relance durable Ă  4,34 milliards d’euros.

 

 

François Hollande a promis une aide de 280 millions d’euros. En amont de la rĂ©union, l’Union EuropĂ©enne avait annoncĂ© un don de 520 millions d’euros. La Banque Mondiale et la Banque islamique devraient mettre respectivement 250 et 130 millions d’euros. Le FMI, l’Organisation de la coopĂ©ration islamique et d’autres grands pays ont Ă©galement promis leur aide.

 

 

Douze priorités pour le Mali

La prĂ©paration de cette confĂ©rence comprenait un plan avec 12 prioritĂ©s, qui conditionnent le dĂ©blocage des sommes, parmi lesquelles figurent le maintien de la paix et l’organisation d’Ă©lections. Les autoritĂ©s maliennes, soutenues notamment par la France, espèrent les mettre en place le 28 juillet.

 

 

L’argent, dĂ©bloquĂ© pour 2013 et 2014, sera Ă©galement destinĂ© Ă  des programmes d’Ă©ducation, de santĂ©, ou encore des projets de loi anti-corruption.

 

 

La France va lancer un dispositif, avec un site internet, afin degarantir l’efficacitĂ© de son aide et d’Ă©viter le dĂ©tournement ou la mauvaise utilisation des fonds. “Si un projet ne se rĂ©alise pas ou est en retard, les gens pourront prĂ©venir par tĂ©lĂ©phone ou SMS, via une hotline, de ce qui n’a pas encore Ă©tĂ© fait”, a expliquĂ© le ministre au DĂ©veloppement, Pascal Canfin. De leur cĂ´tĂ©, les dirigeants maliens ont promis que l’aide serait bien utilisĂ©e.

 

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. je ne pense pas que cet abruti de flamby aura le meme sourire que sur la photo pour sa confĂ©rence de presse de cet aprĂ©s midi ,quand il faudra qu’il se justifie pour la mer..de dans laquelle il plonge la France đź‘ż đź‘ż đź‘ż

  2. Il faut tout de même reconnaitre que durant ces 20 dernières années, beaucoup de réalisations ont été faites.
    Le grand défi maintenant reste le niveau de décaissement de toutes ces promesses :
    1. au niveau international : les Etats ne décaissent quasiment jamais en totalité ce qu’ils ont promis ;
    2. niveau national : i) absence pour certains programmes de structure technique dédiée spécialement au suivi des projets (DANS LES FAITS) et des décaissements, ii) les fonctionnaires et même les élus ont pris l’habitude de bloquer le traitement des dossiers tant qu’ils n’ont pas reçu leur PART. Et pourtant, les solutions élémentaires existent et sont souvent appliquées, MAIS JAMAIS DANS LA DUREE : mise en place d’organes de suivi motivés et sanctionnés en cas d’incompétence, délai rigoureux de traitement des dossiers, augmentation du niveau et de la qualité des investissements, et surtout suivi et sanctions au niveau interministériel des agrégats de contrôles réellement effectués et des décaissements. CAR AU MALI, LA RESURGENCE CONSTANTE DE PROBLEMES IDENTIQUES CONSTITUE LA CONSEQUENCE PERMANENTE DE L’IMPUNITE ET DU MANQUE DE DURABILITE DANS LES ACTIONS.

Comments are closed.