Lancement des activités de la société N-sukala-sa à M’bewani : Le Premier ministre Cheick Modibo Diarra procède à l’inauguration

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

En cette matinée du lundi 12 novembre 2012, le Premier ministre Cheick Modibo Diarra a procédé à la cérémonie de lancement des activités de la société N-Sukala Sa dans la localité de M’Béwani.  La délégation du Premier ministre a été accueillie par le ministre en charge du Commerce, Abdoul Karim Konaté,  le gouverneur, Boureima Seïba,  l’ambassadeur de Chine auprès du Mali, Cao Zhongming, le maire de Dougabougou, Ingada Ag Aljoumat, le Dg du groupe Sino light, Yu Haixing. La cérémonie proprement dite a été marquée par six allocutions.

 

Pour sa part, le Chef de village de Sissako a salué les autorités qui ont porté le choix sur sa localité pour permettre aux jeunes de sortir du chômage. Quant au maire de la Commune rurale de Dougabougou, il fera savoir que cette unité est de la dernière génération de l’industrie sucrière en Afrique et même dans le monde. Selon lui, la Commune qui accueille cette usine est le berceau de l’industrie sucrière au Mali et compte 07 villages avec 31.470 habitants. Il a exhorté les autorités à mettre un accent particulier sur les préoccupations de la population de sa localité: il s’agit de l’eau potable, l’eau pour les cultures de riz de saison et si possible de contre saison, l’amélioration des réseaux d’évacuation des eaux de ruissellement et l’électrification du village de Sissako.

Le directeur général du groupe Sino light, Yu Haixing, fera savoir que les négociations officielles sur le projet N-Sukala avec le Gouvernement ont démarré en 2006 et l’inscription au Tribunal du commerce en 2009. Selon lui, le démarrage de la construction a commencé en 2010 avec l’appui des deux gouvernements et deux banques chinoises. Il fera savoir que les premiers sacs iront directement vers nos frères et sœurs du Nord du Mali qui traversent des moments difficiles.

Aux dires du directeur général du groupe, l’investissement au projet vaut cent cinquante millions d’euros et l’unité produira annuellement à la période de pleine charge 104.000 tonnes de sucre blanc et 9 600 000 litres d’alcool.

«Le Mali possède de riches ressources agricoles et renferme ainsi une grande potentialité de développement. Depuis de nombreuses années, la Chine, en tant qu’un ami sincère du Mali, déploie ses efforts constants à renforcer la coopération mutuellement bénéfique sino-malienne en vue d’aider la Mali à transformer ses produits agricoles en produits manufacturés, ce qui permet à nos amis maliens d’augmenter la valeur ajoutée de leurs produits», a déclaré l’ambassadeur de Chine accrédité au Mali.

Le ministre en charge du Commerce et de l’industrie, Abdoul Karim Konaté, a porté dans un premier temps un regard sur la situation que traversent nos frères et sœurs du Nord et fera savoir qu’avec la détermination et le courage, le pays trouvera sans tarder une solution par des voies appropriés pour venir à bout de ces difficultés.

«Malgré les difficultés qu’il traverse actuellement, le Mali continue de susciter de l’intérêt auprès des investisseurs, traduisant ainsi la pertinence des réformes et des actions entreprises par le Gouvernement. Avec les partenaires chinois, notre coopération dans le domaine industriel a débuté avec les sucreries de Dougabougou et Siribala, la Comatex à Ségou, la fabrique de thé de Farako à Sikasso, l’usine malienne de produits pharmaceutiques à Bamako », a martelé le Ministre.

A l’en croire, l’idée d’une troisième sucrerie est partie du constat que malgré une production locale de 35 000 tonnes par an et les énormes potentialités dont il dispose, notamment en terre et en eau, le Mali continue de débourser des dizaines milliards de Fcfa tous les ans pour satisfaire les besoins de consommation en sucre des populations, a-t-il souligné.

Selon lui, la réalisation est estimée à 80 milliards de Fcfa et emploiera 740 travailleurs permanents et environs 10 500 saisonniers.

Destin GNIMADI

Envoyé spécial à Ségou

SOURCE:  du   15 nov 2012.