L’ONG Ko-Falen Cultural Center (Centre d’Echange Culturel) : Vole au secours de l’école fondamentale de Soninkegny

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Ko-Falen (échange des cultures) un mot d’origine Bambara, est une organisation Mali-Etats Unis d’Amérique pour la promotion de l’art, la culture et l’éducation au Mali. Elle entretient particulièrement un rapport de jumelage avec Soninkegny, un village du cercle de Kati. C’est dans le but de renforcer davantage ses efforts pour la promotion de l’art, la culture et l’éducation que l’ONG vient d’offrir un important lot de livres et autres fournitures scolaire à l’école fondamentale de Soninkegny.

L’ONG Ko-Falen depuis 1993 est en coopération avec le village de Soninkegny dans le Bélédougou. Monsieur Baba Wagué Diakité, natif du Mali mais installé aux USA, en est l’initiateur. Pendant ces 20 ans de partenariat, l’ONG Ko-Falen se déplace chaque deux ans pour visiter le village de Soninkegny. A l’occasion des activités entre autres folkloriques avec la danse des ‘’Tiéblentiè’’, le Kotéba et les masques ciwara, les chansons traditionnelles et socio-éducatives des pionniers (une association des jeunes) ; la fabrication de la daba et autres outils chez le Forgeron du village, les travaux de transformation de la noix de Karité en huile de Karité et surtout des donations à l’école fondamentale du village pour le rehaussement du niveau des élèves de la localité se font à chacune de leur visite. Cette année, pour des raisons d’ordre sécuritaire, l’ONG était représentée par son initiateur M. Baba Wagué Diakite venu spécialement pour la célébration de la cérémonie et seulement deux américains John et Jecica qui sont rentrés bien avant le jeudi 24 janvier, date à laquelle la remise des dons à eu lieu à l’école fondamentale de Soninkegny. Malgré tout cela, aucune des activités programmées n’a été annulée. L’école a reçu plusieurs lots de fournitures scolaires entre autres des livres, colorants de tableau, des chiffons et boite à chiffons. Le directeur de l’école Fondamentale de Soninkegny M. Fah Diarra et ses collègues n’ont pas pu cacher leur joie et satisfaction. Ils ont tour à tour remercié l’ONG Ko-Falen pour l’infatigable rôle qu’elle ne cesse de jouer et continue de jouer pour le développement de l’éducation à Soninkegny et six autres villages environnants. Le village de Soninkegny ainsi que le groupe des pionniers du village, défendeurs inédits de l’art, la culture et l’éducation, ont reçu des sommes d’argent en guise d’encouragement. La joie se lisait sur le visage de tous les conseillers du chef du village pour avoir reçu ces dons eux-aussi. Notons que 118 livres d’anglais faisaient partie du lot et cela dans le but d’améliorer le niveau des enfants du village en Anglais. Selon le professeur d’anglais M. Moukouba Traore ‘’L’ONG vient de retirer de nos pieds les épines qui nous empêchaient d’avancer. Au nom de tous les habitants du village, qu’elle en soit remerciée’’. La danse chorégraphique et les chants des pionniers ont marqué l’apothéose de la cérémonie. L’initiateur de l’ONG s’est montré très satisfait de l’hospitalité des villageois envers les membres de Ko-Falen à chaque fois qu’ils sont venus. Pour conclure, le représentant de l’ONG au nom de tous et toutes les membres de Ko-Falen n’a pas manqué de souhaiter une longue vie à la coopération entre Portland, Oregon (USA) et Soninkegny, avant d’ajouter que beaucoup d’autres projets sont en cours pour l’art, la culture et l’éducation à Soninkegny.

Dognoume Diarra

SOURCE:  du   31 jan 2013.