Le président IBK a Inauguré mercredi les centrales hybrides de Bankass et Koro : De précieux ouvrages d’une valeur de près de 5 milliards de FCFA financés par la BCI-Mali

1
centrale-hibride
La centrale hybride de Bankass et de Koro

Le partenariat public-privé pour accélérer le développement local

Le président de la République Ibrahima Boubacar Kéïta a inauguré, le mercredi 19 mars, les centrales hybrides de Bankass et Koro. C’était en présence du ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Frankily Kéïta, du directeur général de la Banque pour le Commerce et l’Industrie (BCI Mali-sa) Sékou Mamadou Barry, du PCA et du Directeur Général de EDM-sa, des autorités politiques et administratives de la région de Mopti et de nombreux invités. D’un coût de réalisation de 4 811 224 372 de F CFA, ces deux centrales contribueront à donner un coup d’accélérateur  aux activités génératrices de revenus dans le Séno. A Koro, Ibrahim Boubacar Kéïta a procédé au lancement de la seconde partie de la route du poisson qui va relier la ville de Koro au Burkina Faso.

 

 

L’accès de l’électricité et de l’eau à une grande partie de nos concitoyens fait partie des préoccupations des plus hautes autorités du Mali. C’est ce qui explique la présence du président de la République à cette cérémonie d’inauguration pour partager la joie des bénéficiaires.

 

 

La centrale hybride de Bankass et de Koro est constituée chacune d’un champ solaire photovoltaïque de 383 KW, de batteries solaires, d’onduleurs. Ces équipements modernes de production d’énergie solaire viennent en appui aux deux groupes électrogènes de 400 et 250 KVA chacun. Avec ces centrales hybrides, EDM-sa, une entreprise au service du développement, rallonge la liste de ses réalisations dans le cadre de l’électrification rurale, notamment à Ouélessebougou.

 

En plus de ces centrales, des ouvrages connexes aussi ont été réalisés dans les deux localités. Il s’agit de 8 km de ligne BT, 4 km de ligne HT, respectivement 287 et 377 lampadaires à Bankass et Koro et une adduction d’eau potable équipée d’un système de pompage raccordé à un château d’eau de 30 mètres cubes qui sert d’entretien aux installations.

 

Réduction de la dépendance énergétique

Ces nouvelles réalisations que le président IBK a inaugurées  pour sa première sortie à l’intérieur vont réduire la dépendance énergétique du Mali en matière d’importation de produits pétroliers et réduire le coût de production de l’électricité. Elles vont assurer aussi une sécurité énergétique en termes de continuité de service et d’autonomie. Elles ont coûté aux partenaires de EDM-SA notamment la BCI-Mali Sa, la Bank Of Africa et la ZED Sa, respectivement pour Bankass et Koro 2 419 743 455 F CFA et 2 391 480 927 F CFA, soit  4 811 224 372 de FCFA.

 

 

Les équipements de production et de distribution d’énergie solaire inaugurés à Bankass et Koro viennent renforcer un système électrique existant composé d’un réseau de distribution de moyenne tension alimenté par des centrales thermiques fonctionnant au gasoil. Ce système électrique de base a été réalisé par la société d’exploitation de  Bankass et de Koro, deux permissionnaires qui, en partenariat avec l’AMADER, ont posé les premiers jalons de l’électrification de ces villes. Ces installations vont permettre à la population de Bankass et de Koro d’avoir l’électricité 24/24.

 

 

Dans leur intervention respective, les maires de Bankass et de Koro ont exprimé toute la joie de leurs populations qui sont sorties pour l’occasion pour réserver un accueil chaleureux au chef de l’Etat.

 

 

Le Directeur général de la Banque pour le Commerce et l’Industrie du Mali, Sékou Mamadou Barry a affirmé que le Mali vient de loin. Le représentant des partenaires techniques et financiers a salué la vision du chef de l’Etat qui consiste à donner un avenir radieux à notre pays.

 

 

Améliorer la qualité de vie

Natif de la localité, Sékou Barry a fait ressortir, lui aussi, tout le bonheur que perçoivent les populations de la localité qui ont vécu pendant longtemps dans le noir. Pour lui, l’électricité contribue au développement durable à travers la fourniture de services énergétiques accessibles au plus grand nombre de Maliens. Toute chose qui  favorise la promotion des activités sociales économiques dans ces localités. Il a salué la vision du gouvernement du Mali qui a fait de l’énergie un axe majeur de sa politique. Cela, dira-t-il s’est manifesté par l’élargissement du parc énergétique, sa diversification et son extension aux zones rurales.

 

 

Partenariat Public-Privé réussi

Sékou Barry a dénombré les bienfaits de l’électrification rurale, en citant les richesses qu’elle crée à travers les activités génératrices de revenus et la création d’emplois qui en résulte. Toute chose, dira-t-il, qui améliorera la qualité de vie par l’éclairage public, la promotion des services de santé, de l’éducation et de la sécurité.

 

La réalisation des centrales hybrides dans notre pays est le fruit d’un partenariat public-privé. C’est dans ce sens que le Directeur Général de la BCI-Mali a salué la confiance créée entre  sa société, Energie du Mali et la Bank Of Africa-Mali. Cette confiance, dit-il, doit être pérennisée pour construire un partenariat public-privé solide pour le bénéfice des populations du Mali et d’ailleurs. Il a rappelé que sa consolidation, qui a permis d’aboutir à la réalisation des deux centrales, est le résultat du succès enregistré à Ouélessebougou. Cela a amené les acteurs à porter leur ambition à 7 239 791 662 F CFA sur lesquels Koro et Bankass ont été réalisés. Sékou Mamadou Barry a exhorté le gouvernement du Mali à poursuivre cet élan. Pour cela, renchérit-il «l’expertise existe, il s’agira seulement d’amplifier le financement national et de l’étendre vers les institutions sous régionales de financement du développement grâce à l’appui du gouvernement».

 

 

Le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Frankaly Kéïta a relevé à son tour que la réalisation de ces infrastructures à Bankass et à Koro rentre dans le cadre de la mise en œuvre de la politique énergétique nationale, à travers le développement des énergies renouvelables. Il a salué  l’engagement des privés auprès de EDM Sa pour aboutir à cette réalisation qui élargit son parc de production.

 

 

Promotion des centrales hydriques

“Il est aussi important de noter que les abonnés seront tous alimentés à travers des compteurs prépayés conformément à la nouvelle politique de la société Energie du Mali. C’est le lieu de féliciter et de remercier la société Energie du Mali pour son initiative de promotion des centrales hybrides solaires-diésel ainsi que son partenaire ZED SA, une entreprise malienne qui a réussi à achever l’exécution des travaux, malgré la situation difficile que notre pays a traversée “.

 

 

Après la visite guidée des installations à Bankass et à Koro, le président IBK a dit que l’obscurité a permis beaucoup de choses que la lumière ne permettra plus jamais. Elle va permettre de mettre en valeur les atouts dont dispose les villes de Bankass et de Koro. Tout en encourageant EDM-SA à poursuivre l’application de la politique nationale par des réalisations telles que les centrales hybrides, Ibrahim Boubacar Kéïta a invité à faire le maximum pour maintenir lesdites installations dans un parfait état d’entretien.

         Moussa SDIIBE

  Envoyé spécial

 

Le DG de la BCI-Mali
Le DG de la BCI-Mali

La BCI-Mali, une banque au  service du développement

La Banque pour le Commerce et l’Industrie (BCI-Mali SA) est une société anonyme au capital de 6 250 000 000 FCFA. Créée le 23 janvier 2007, elle constitue la première filiale du groupe BCI dont le siège est à Nouakchott, en République Islamique de Mauritanie.

 

La banque a pour vocation d’accompagner les acteurs du développement économique à travers une forte capacité d’innovation commerciale, grâce à un support technologique adapté aux besoins de la clientèle. Au Mali, elle a accompagné EDM-Sa dans la réalisation des centrales hybrides de Ouélessebougou, Koro et Bankass et bientôt celles de Nara, Ansongo et Tominian.

 

 

 

Une forte délégation du Burkina Faso à l’inauguration des centrales

ne forte délégation du Burkina Faso  a participé à l’inauguration des centrales hybrides de Bankass et de Koro aux côtés de leurs frères maliens. Unis par l’histoire et séparés par la colonisation, les chefs de cantons de Barani, El Hadj Sally Sidibé et de Djibo, Boubacary Dicko dans la province de Soum, sont venus partager leur joie avec les populations de Séno. Ce qui témoigne de la bonne entente qui lie les deux peuples.

 Rassemblés par Moussa SIDIBE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Félicitations d’avoir sorti nos parents de l’obscurité,l,électricité contribuera au développement économique de cette zone.Bravo à quand le tour du Kourmari chez les Warbe (boiro).Que Dieu garde et protège la BCI et les autres investisseurs.

Comments are closed.