Protection de l’environnement et assainissement en Commune V : Le maire Boubacar Bah inaugure un dépôt de transit de déchets

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le maire de la commune V du district de Bamako ne ménage aucun effort pour que ses administrés vivent dans un environnement sain pour un développement durable. Sa municipalité vient d’inaugurer un centre de dépôts de transit des déchets à la satisfaction des habitants de cette commune, qui a remporté la première édition du  » prix madame Propre « .

Le maire de la Coummune V, Boubacar Bah dit Bill

La municipalité de la commune V du district de Bamako est très engagée dans le combat pour un environnement assaini. Le maire de la commune, Boubacar Bah dit Bill vient de le prouver à suffisance en procédant, dans l’après-midi du lundi 7 janvier, à l’inauguration d’un dépôt de transit de déchets à Baco-Djicoroni.

L’ouvrage est un point de dépôt moderne avec des accessoires et un jardin voisin pour un coût total de plus d’1,6 milliards F CFA. Il se situe dans le cadre d’un projet global portant sur l’amélioration de l’assainissement liquide pour 2 200 personnes, à travers des aménagements de drainage des eaux pluviales-caniveaux couvert et de pavage des rues avec édification de mini-égouts. Les travaux sont financés grâce à l’appui de la fondation SADEV-Mali et l’Agence française de  développement.

Pour le maire Boubacar Bah dit Bill, malgré la crise que traverse le pays et qui freine la réalisation des projets dans la commune, il faut créer un nouveau cadre de vie pour les populations. Il a remercié les différents intervenants dans la réalisation de ces ouvrages.

L’ambassadeur de France au Mali, Christian Rouyer  et le maire du district de Bamako, Adama Sangaré, ont indiqué que la croissance urbaine se traduit par un étalement  urbain alors que la ville se caractérise par une faible hauteur des constructions, une faible densité du bâti et de la population. Ce qui s’accompagne d’une insuffisance des services urbains de base, en particulier l’eau potable et l’assainissement. M Sangaré a insisté sur le besoin d’un dépôt final des déchets.

Le ministre de l’Environnement et de l’assainissement, Ousmane Ag Rhissa a mis un accent particulier sur la nécessité de relever le défi d’un environnement sain aux populations de nos villes et campagnes. Une visite guidée de l’infrastructure a mis fin à la cérémonie.     

     Bruno D SEGBEDJI

SOURCE:  du   9 jan 2013.    

3 Réactions à Protection de l’environnement et assainissement en Commune V : Le maire Boubacar Bah inaugure un dépôt de transit de déchets

  1. hameul

    Quelle conquete du nord plutôt de la republique. d’AZAOUAD!!!!!;rien qu’à entendre les noms des localités du nord ,vous comprendrez qu’elles n’ont rien de bambara,ni de soninke etc donc de sudiste;nous n’appartiendrons plus au Mali(en bambara;hyppopotame).qu’avons nous de bambara?rien…le Mali aux bambara et l’Azaouad aux arabes,peulh,sonrai,tamachèq.nous voudrons vivre en bon voisinage avec le Mali.si par mesaventure,l’Azaouad était conquis,nous tiendrons la FRANCE, responsable pour dégâts et massacres sur nos peuples,comme elle a toujours orchestré et été complice de genocide;celui du Rwanda….vive l’Azaouad,à nous Azaouis d’extirper de nos rangs les extremites seulement aux Azaouis……Allah agree

  2. hameul

    Quelle conquete du nord plutôt de la republique. d’AZAOUAD!!!!!;rien qu’à entendre les noms des localités du nord ,vous comprendrez qu’elles n’ont rien de bambara,ni de soninke etc donc de sudiste;nous n’appartiendrons plus au Mali(en bambara;hyppopotame).qu’avons nous de bambara?rien…le Mali aux bambara et l’Azaouad aux arabes,peulh,sonrai,tamachèq.nous voudrons vivre en bon voisinage avec le Mali.si par mesaventure,l’Azaouad était conquit,nous tiendrons la FRANCE, responsable pour dégâts et massacres sur nos peuples,comme elle a toujours orchestré et été complice de genocide;celui du Rwanda….vive l’Azaouad,à nous Azaouis d’extirper de nos rangs les extremites seulement aux Azaouis……Allah agree

  3. gadis

    prrrrr! quel soucis de l’environnement? pendant que badala croupit sous des immondices,odeur de dechets issus du « galbal », heu!!! tchiè!! après deux incendies dont 1 mortel, Miché le mère! il fo comparer les taxes que vous percevez sur ces vendeurs de bétails et l’incidence de leur cohabitation avec la population. a kè allah ka ma sa!!