Tombouctou : Un appui de 70 millions aux commerçants détaillants

0
Le ministre du Commerce, Abdoul Karim Konaté, a présidé lundi dans la salle de conférence de l’institut Ahmed Baba de Tombouctou
Le ministre du Commerce, Abdoul Karim Konaté, préside lundi dans la salle de conférence de l’institut Ahmed Baba

Le ministre du Commerce, Abdoul Karim Konaté, a présidé lundi dans la salle de conférence de l’institut Ahmed Baba  la cérémonie de remise de chèques d’un total de 70 millions de Fcfa à 141 commerçants détaillants de Tombouctou.

 

Le premier adjoint du maire de la ville, Khalifa Ag Imamma, a souhaité la bienvenue à la délégation ministérielle avant de saluer l’action du gouvernement visant à soutenir les commerçants après la crise. A sa suite, le président du Centre de gestion agréée (CGA) de Tombouctou, Sidi Kalil Ascofaré, a rappelé que sa structure regroupe 910 membres. Il a précisé que Tombouctou compte 461 membres, Goundam 192, Diré 115, Niafunké 66, Gourma Rharous 76.

 

Malgré la crise, a noté Sidi Kalil Ascofaré, les membres du CGA sont restés soudés et ont continué à pratiquer le commerce dans des conditions déplorables. Il a donc souhaite un accroissement du nombre de bénéficiaires de l’aide publique qui ne représentent pour le moment, que 15,49% du total des adhérents du centre.

 

Papa Faye, le président de la CCIM de Tombouctou, a dressé l’état des lieux d’un secteur qui végète au stade du commerce artisanal du fait de l’enclavement. Le commerce, dira-t-il, est tributaire de produits venant des pays voisins. Il a souligné combien l’insécurité avait contribué à la détérioration de la situation économique dans la région. « Les commerçants ont tout perdu avec des boutiques saccagées, des magasins pillés, des véhicules enlevés. Les plus grands commerçants de la région ont migré vers le sud ou les pays voisins », a-t-il déploré. Pour un décollage du secteur, il faut faciliter l’octroi de crédits bancaires aux opérateurs économiques, a-t-il indiqué. Dans cette optique, il faut rouvrir les caisses d’épargne et de crédits, mettre en confiance les operateurs déplacés et favoriser leur retour. L’Etat doit aussi, de son point de vue, accorder un régime fiscal et douanier incitatif aux opérateurs économiques du nord qui ont subi la crise de plein de fouet.

 

L’Etat est solidaire des commerçants, a réagi le ministre Konaté en se référant à sa présence dans la cité pour apporter un appui aux détaillants. Il a déploré que les commerçants aient été parmi les premières cibles des occupants. Les pouvoirs publics ne pouvaient rester indifférents face à cette situation. Son département, dans le cadre de la phase 3 du Projet d’appui aux commerçants détaillants (PACD), a par conséquent initié avec la Banque malienne de solidarité (BMS), le Fonds auto-renouvelable pour l’emploi (FARE) et les Centres de gestion agréée, une opération spéciale de financement des commerçants sinistrés. Celle-ci concerne les vendeurs de boutique, les vendeuses de condiments, de fruits et légumes, de produits laitiers, de jus de fruit, de viande, de poisson, de volaille et de céréales. Chacun des bénéficiaires recevra un prêt remboursable de 500 000 Fcfa.

 

D’autres bénéficiaires suivront, a promis le ministre Konaté en annonçant un retour prochain pour procéder à d’autres appuis du même genre. Le gouvernement, a-t-il assuré, ne ménagera aucun effort pour remettre sur pied l’économie partout au Mali et singulièrement dans les régions du Nord.

 

Après ces propos rassurants, Abdoul Karim Konaté a remis un chèque géant de 70 millions au gouverneur de région, le colonel-major Mamadou Mangara, qui le transmettra au président du CGA de Tombouctou.

M. SAYAH

AMAP-Tombouctou

PARTAGER