Diadié Sankaré, Pdg de Mali créances : « Le mobile Money est un guichet à portée de tous ! »

0

Venu prendre part au 5ème salon dédié à la monétique, nous avons approché M. Diadié Sankaré qui a bien voulu nous donner sa lecture des enjeux.

Le PDG de Mali Créances, Diadie Sankaré, était à la tête de la forte délégation malienne présente à Dakar pour le salon GIM UEMOA dont le thème porte sur : “le mobile money et le mobile banking, vecteur de l’inclusion financière et de la bancarisation en Afrique : enjeux et perspectives”. M. Diadié Sankaré  pense qu’il faut inclure les 80% de la population malienne qui évolue dans l’informel. Il s’agit de 90% du PIB qui n’est pas bancarisée.

Le mobile Money est une solution car un guichet à portée de tous vu le degré de connectivité téléphonique  au Mali précise notre interlocuteur. Il faut noter que le développement du mobile banking /money regorge de nombreux effets multiplicateurs : Clé essentielle permettant à nos Etats de résoudre d’importants problèmes de développement.

C’est pourquoi pour M.  Sankaré, le numérique, au-delà de permettre l’accès aux services financiers aux populations des zones les plus reculées, favorise la création d’emplois.

BC

——————————————————————————

5e salon monétique de GIM Uemoa à Dakar :

 Le ministère de l’économie et des finances du Mali en vedette !

Dakar, capitale du Sénégal a abrité, du 15 au 16 juillet 2016, la 5ème édition du salon de la monétique de GIM UEMOA. Mme Touré Fatoumata Coulibaly est la représentante du ministère de l’économie et des finances du Mali. Sa lecture des défis de mobile money/banking permet d’avoir un aperçu des dispositions de la tutelle.

Le ministère de l’économie et des finances du Mali en vedette ! Mme Touré est  la coordinatrice de l’unité d’appui au secteur financier. Sa présence au salon GIM UEMOA 2016 a pour but de s’enquérir des expériences d’autres pays en matière d’utilisation des moyens de paiement électronique, mais aussi être au courant des dernières innovations développées dans ce sens.

Touré Fatoumata Coulibaly ajoute qu’aux yeux du département, dirigé par Dr Boubou Cissé, le développement de la finance digitale permettra de réduire l’utilisation du cash par les populations : une opportunité pour elles de participer à l’éducation financière en accédant aux nouvelles offres en matière de crédit, d’épargne, d’assurance…. Autrement dit, du pain béni pour le Ministère de l’économie et des finances.

Il s’agit là d’un partenariat financier entre les populations, le secteur privé/publique que le mobile money/banking a mis en place au fil des ans. La coordinatrice de l’unité d’appui au secteur financier s’est aussi exprimée sur le Salon de l’UEMOA initié par la GIM. Elle note la participation des acteurs majeurs reconnus dans le domaine du développement de solutions monétiques, mobile money, prépayé.

Opportunité de tisser des relations afin que le Mali soit plus dynamique en la matière et même interconnecté avec d’autres pays vu que l’UEMOA a certains opérateurs téléphoniques communs entre les 8 Etats.

BC

———————————————————————————————

Mathieu KODIO, ECOBANK-Mali : « La monétique est l’avenir de la banque »

 Le groupe ETI était présent  au 5è Salon Monétique de Dakar 2016 du 15 au 16 juillet derniers. Mathieu KODIO, émissaire d’Ecobank-Mali à ces rencontres, s’est confié à votre à votre journal  pour donner les enjeux liés aux innovations monétiques.

kodio ecobank dIngénieur informaticien, M. Kodio officie à Ecobank Mali. Pour sa première participation à ce salon biannuel, il est  très satisfait du déroulement des programmes. “L’organisation a été à la hauteur de l’événement”, selon lui et il a  pu échanger avec plusieurs partenaires et potentiels partenaires de la banque panafricaine pouvant  accompagner dans la mise en place de Solutions innovantes et sécurisées pour répondre aux besoins croissants des clients, en phase avec les progrès technologiques.

L’émissaire de la filiale, dirigée par Koumba Sidibé Touré, n’oublie pas que les exposés et débats lors des panels ont été très instructifs, tant par rapport aux innovations monétiques (cartes, guichets automatiques, terminaux de paiements, mobile banking, internet banking …) ainsi que la sécurisation de ces systèmes à travers l’instauration de normes telles que  EMV, 3D card, PCI-DSS.

Pour clore son analyse, Mathieu KODIO recommande ce forum à tous les acteurs (banques, établissements financiers, fournisseurs de solutions …), en vue de rester constamment à la page de l’évolution technologique des moyens de paiements financiers.

 ‘’La monétique est l’avenir de la banque’’, a-t-il ajouté en saluant le GIM-UEMOA qui est à l’origine de ces assises dakaroises.

B.C

 

PARTAGER