Douanes maliennes: Le nouveau syndicat s’installe

1
1

L’administration publique est en perpétuelle évolution et, dans le cadre de son développement quotidien, des actes sont souvent posés qui vont à l’encontre des intérêts des travailleurs. La douane malienne n’est pas une exception dans ce domaine. Et depuis un certain temps, des dents commencent à se grincer sur le leitmotiv réel du bureau syndical des douanes qui a existé depuis des années, tant il a oublié le pourquoi de sa création.

En effet, selon des informations requises auprès de nombreux cadres des douanes maliennes, la section syndicale est devenue un allié de l’administration avec laquelle elle se coalise contre les intérêts des travailleurs lesquels n’ont que leurs yeux pour pleurer les injustices de tous les jours.

C’est à partir de ce constat amer qu’il a été décidé par certains cadres des douanes maliennes la création d’un nouveau syndicat pour faire le vrai travail d’une section syndicale : à savoir la défense des intérêts moraux et matériels des travailleurs des douanes maliennes. Ainsi, après plusieurs réflexions et des consultations, un bureau provisoire de 13 membres a été mis en place avec en sa tête, M. Abdoul Karim Macalou comme secrétaire général.

A la question de savoir si ce nouveau syndicat n’était pas un de plus, l’un des initiateurs, M. Moussa Gaoussou Sissoko, a dit ceci : «C’est à partir du constat que la section syndicale actuelle a atteint ses limites à travers son incompétence à résoudre le problème le plus fondamental des douaniers à savoir la gestion délibérée du personnel. La mise en place de ce syndicat avait en son temps suscité d’énormes espoirs pour les agents des douanes…mais malheureusement, nous avons assisté à un affaiblissement continu de la douane ; à la montée en puissance de ses prédateurs qui continuèrent à mieux  s’organiser pour perpétuer leur emprise sur la douane. Le multi syndicalisme étant un droit reconnu de toute, la création de ce grand syndicat de gauche est un véritable espoir d’opérer la rupture tant souhaitée par les agents des douanes. Il faut oser pour le faire et on le fera…», a-t-il souligné.

Aujourd’hui, malgré le jeune age de ce nouveau syndicat, il n’arrête pas de drainer du monde notamment des agents qui ont été victimes d’une manière ou d’une autre de l’administration douanière.

Avant de finir ses propos, M. Sissoko a précisé que l’administration n’est pas et ne sera jamais un adversaire, mais plutôt un partenaire pour le bonheur des travailleurs des Douanes maliennes.

M. KONDO

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
babemba<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 54</span>
Membre
babemba 54
4 années 6 mois plus tôt

Certes le multisydicalisme est un droit, mais il consiste à diviser la bases; donc à diviser les forces.
Croiyez-moi ces deux syndicats auront les yeux les uns sur les autres que sur les interets reels des agents.
Face à une incompetance constatée, de l’ancien bureau j’aurais preferé un changement(renouvelement) de bureau a une création de syndicat.
Pour se distinguer l’uns des autres, ces deux branches syndicales auront tout le mal à marcher ensemble pour les memes causes. 😥

wpDiscuz