Circulation routière : les voitures CH désormais indésirables

7

Depuis quelques jours, les douaniers ont déclaré la guerre contre les voitures CH (il s’agit des véhicules non immatriculés et sans plaques). Cela fait suite à une correspondance du ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Mamadou Hachim Koumaré,  adressée à son homologue de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé. Il s’agit d’assainir la circulation routière en la débarrassant de ces véhicules non immatriculés. C’est pourquoi, la Direction générale des Douanes a confié cette mission à son Bureau du Guichet Unique où des patrouilles sont menées maintenant chaque jour à travers la capitale. Objectif recherché : plus de véhicules CH dans la circulation. Alors, une seule solution pour circuler: être en règle et notamment avoir une plaque d’immatriculation en bonne et due forme. Cependant, le contrôle doit être plus rigoureux pour éviter que des faussaires ne s’en mêlent avec de fausses plaques d’immatriculation.

A.B.H

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Ce pays est chaque jour plus comique que hier. On est bien entendu d’accord qu’on interdise strictement les plaques CH (aux fins de la lutte contre l’insécurité etc..), mais peut-on le faire juste avec des déclarations stériles et sporadiques? Où est le plan? Tout ce que les autorités maliennes décident de faire c’est toujours dans la forme approximative et bidon sans plan d’exécution, d’implémentation et de suivi. Cest pour cela ses actions résultent de faillite en faillite. Ex. : Ils avaient dit aux vendeurs anarchiques de libérer les voies publiques au niveau de Dabanani et des Halles de BKO, les gens s’etaient bien soumis sans coup férir à cet ordre (de peur du nouveau régime IBK mythiquement réputé maintenir « l’autorité de l’état »)…mais hélas après l’état n’était nulle part pour les suivis psychologique ni matériel ; il a plutôt continue dans son insouciance de second-nature. Or si j’étais a la charge, je n’aurais jamais exécuté l’opération de déguerpissement avant d’être sure qu’on a mis en place des alternatives (construire des centres commerciaux …assez pour l’essentiel de des marchand déguerpis)…en plus, les espaces libérés n’auraient jamais été négligés sans y construire les symboles de l’Etat (pour dissuader psychologiquement toute obstination ultérieur à revenir occuper les mêmes lieux). Hélas à cause de l’irresponsabilité et manque de compétence et de technique de nos autorités, Dabanani et Halles BKO sont aujourd’hui plus squattés par les anarchistes qu’hier… avec le bonus pour les occupants les assurant qu’il n y a pas plus fumiste que nos autorités (qui ne font que proférer de menaces stériles)…comme vous savez quand un médicament faille à traiter une maladie …elle devient plus résistante face aux prochaines doses…. Ce n’est pas le gouverneur actuel Hadi Traore qui dirait le contraire… actuellement moribond dans son combat failli de déguerpir les mêmes squatters en vue des préparatifs du prochain sommet France Afrique à Bamako.

    • Maintenant on nous parle de plaques CH ? Les CH sont au moins légales vu qu’elles peuvent être un peu retracées. A Bamako chaque jour que Dieu faite c’est sont des dizaines des véhicules SANS-PLAQUES qu’on croise sur nos routes…. (Je ne pense pas que la SE ferait cela… vu qu’elle a plutôt besoin de se dissimiler que de se cacher ouvertement)…donc qui roule sans plaque à Bamako ? Les terroristes ? Les Services secrets étrangers ?
      A l’essentiel : comment peut-on interdire les CH alors qu’il y a pas un changement réel au niveau de services de la douane et de l’ONT pour rendre efficace les procédures de dédouanement, de production des cartes de grise et des plaques ? Les gens attendent souvent 2 semaine a un mois pour avoir leurs plaques– même après avoir payé tous les droits etc…doivent-ils garer leurs véhicules pour un mois ?
      On ne pourra jamais imposer une règle au Mali aussi longtemps que l’état restera un état irresponsable à travers des administrateurs qui n’ont pas de plan ni des approches intelligentes. Les maliens ont atteint un niveau dans l’amour de l’anarchie et chaos, ou les déclarations de l’état n’ont absolument plus de sens ; seul un investissement de l’état dans les plannings matériel et psychologique peut les canaliser vers le civisme et l’ordre….

    • –On veut qu’ils portent les casques ? Alors on commence non par les déclarations mais par penser à acheter ou quémander des millions de casques pour offrir gratuitement—suivi d’un gros bâton de la LOI aux aguets sur les routes
      –On veut déguerpir les squatters des voies publiques ? Alors on commence non par les déclarations et des ultimatums menaçants mais par penser à construire des malls des centres commerciaux – suivi d’occupation de lieux libérés par les symboles de l’Etat (jardin publique, kiosks et cameras de police, statues, trottoirs avec fleur.)
      — On veut interdire les plaques CH et plaques sans-plaques ? Alors on commence non par les déclarations stériles mais par investir dans la modernisation du mécanisme et procédures d’entrer et de dédouanement des véhicules au niveau des frontières …afin de produire les plaques en 72hr maximum (ce n’est pas possible ? Donc combien de véhicules entrent au Mali ?…Je rappelle qu’on peut financer cet investissement à travers une taxe spéciale sur tous les véhicules…c’est rapide mais payant).
      Dommage que nous avons plutôt un état qui veut imposer les choses au clic des doigts sans investir un franc….c’est de pure comédie.

    • Maintenant on nous parle de plaques CH ? Les CH sont au moins légales vu qu’elles peuvent être un peu retracées. A Bamako chaque jour que Dieu faite c’est sont des dizaines des véhicules SANS-PLAQUES qu’on croise sur nos routes…. (Je ne pense pas que la SE ferait cela… vu qu’elle a plutôt besoin de se dissimiler que de se cacher ouvertement)…donc qui roule sans plaque à Bamako ? Les terroristes ? Les Services secrets étrangers ?
      A l’essentiel : comment peut-on interdire les CH alors qu’il y a pas un changement réel au niveau de services de la douane et de l’ONT pour rendre efficace les procédures de dédouanement, de production des cartes de grise et des plaques ? Les gens attendent souvent 2 semaine a un mois pour avoir leurs plaques– même après avoir payé tous les droits etc…doivent-ils garer leurs véhicules pour un mois ?
      On ne pourra jamais imposer une règle au Mali aussi longtemps que l’état restera un état irresponsable à travers des administrateurs qui n’ont pas de plan ni des approches intelligentes. Les maliens ont atteint un niveau dans l’amour de l’anarchie et chaos, ou les déclarations de l’état n’ont absolument plus de sens ; seul un investissement de l’état dans les plannings matériel et psychologique peut les canaliser vers le civisme et l’ordre….

  2. Pourvu que cela continue et s’applique à tout le monde parce que je crains que monsieur social et madame intervention ne viennent tout gacher.Si et seulement si l’on pouvait travailler dans la rigueur,que chacun fasse prevue d’une petite dose de rigueur et cela à tous les niveaux,le Grand MALI n’en sortirait que grandi tous les jours que Dieu fait.Que Dieu bénisse le MALI.

  3. C’est du bla bla et ceux des hommes en tenue? Il ne sont jamais inquiété car en dessus de la loi.

  4. Ok d’accord mais combien de temps pour avoir ses plaques???
    Car si j’achète un véhicule et je paye tous les frais douanière j aimerais ne pas faire plusieurs semaines avant d’avoir mes plaques….

Comments are closed.