Crise syndicale aux douanes maliennes : La SNTD portera plainte contre les imposteurs

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Syndicat  national des travailleurs des douanes (SNTD) a été surpris d’un simulacre  de signature d’alliance entre la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM) et une bande d’imposteurs se réclamant de la SNTD. Il appelle à cet effet la CSTM à ne pas se laisser distraire par la sirène des aventuriers et à ne pas surtout créer la zizanie au niveau des douanes au moment où on n’en a vraiment pas besoin.  Dans tous les cas, une plainte sera introduite au niveau des tribunaux pour mettre fin le plus rapidement à la plaisanterie.

Mamoutou Koné dit Wesh, porte parole du SNTD

Moussa Gaoussou Sissoko et Abdoulaye Koné, qui n’ont vraiment rien derrière eux, ont pris la lourde responsabilité d’aller signer le jeudi 1er novembre 2012 une alliance d’adhésion avec la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM) au nom du Syndicat  national des travailleurs des douanes (SNTD). L’acte hautement condamnable n’a pas manqué de susciter des réactions au niveau des vrais promoteurs du SNTD, notamment le porte-parole, le capitaine Mamoutou Koné dit Wesh.

Au cours d’une conférence de presse tenue le lundi 5 novembre 2012 à la Cité Sanafara, Wesh a condamné ce simulacre avec la dernière rigueur. Pour lui, l’acte n’engage pas le SNTD et les imposteurs seront même poursuivis au niveau des tribunaux du pays pour s’être prévalus d’un syndicat qui ne leur a jamais appartenu. Le capitaine Wesh défie Moussa Gaoussou Sissoko et Abdoulaye Koné de montrer le récépissé du syndicat dont ils se prévalent, celui du SNTD étant en son nom.

Il ajoute que l’heure n’est pas aux douanes d’aller signer des alliances, mais de gérer la crise du Nord et les recettes. Il faut accompagner le bureau de Katilé pour relever ce challenge, préconise-t-il.

A l’intention de la CSTM, le capitaine Mamoutou Koné dit Wesh appelle à ne pas créer la zizanie aux douanes au moment où le pays n’en a pas besoin. Pour cela, elle doit mettre un peu d’eau dans son vin, car, précise Wesh, les douanes maliennes ne vont pas être un instrument de chantage de la CSTM contre l’Etat. « Elle se trompe de combat », prévient-il. Il a aussi indiqué que les deux imposteurs auraient envoyé une correspondance au DG des douanes afin de le rencontrer au nom du SNTD. Wesh demande au colonel Moumouni Dembélé de ne pas les recevoir car ils ne représentent pas le SNTD.

Profitant de l’occasion Wesh a apporté son soutien aux camarades récemment licenciés de la Fonction publique par le ministre Mamadou Namory Traoré et invite ce dernier à revenir sur sa décision pour la paix sociale au Mali.

A. Diakité         

 

SOURCE:  du   7 nov 2012.    

2 Réactions à Crise syndicale aux douanes maliennes : La SNTD portera plainte contre les imposteurs

  1. Malienden 100%

    Merci Foul, pour une personne en conformité avk la loi et sa tenue de douanier, il doit avoir honte de tenir de tel propos, ce n’est pas pour rien si certain service de l’administration malienne sont traités de tous les noms, surtout la douane

  2. foul

    Mr le syndicaliste au minimum défendez des causes justes si vous avez illégalement passé au concours, dit le pr que le ministre s’occupe de vs. Vs voulez promouvoir l’excellence à travers la médiocrité.