Moumouni Dembélé promu Directeur général des Douanes : Un Inspecteur de classe exceptionnelle pour faire face aux défis des recettes et de la protection du marché intérieur

2

Depuis le mercredi 5 septembre dernier, la Douane malienne a  un  nouveau Directeur général. Il s’agit de Moumouni Dembélé, un inspecteur des douanes de classe exceptionnelle. Ce natif de Bagadadji (mai 1954), cercle de Niono, région de Ségou, depuis son intégration à la Fonction Publique et sa titularisation entre 1978 et 1980 a occupé différents postes de responsabilité au niveau des Douanes du Mali pour se retrouver aujourd’hui au sommet de cette administration. Le nouveau patron des Douanes est appelé à mettre son expérience au service de la mobilisation des ressources dans un contexte de crise et de la protection du marché intérieur contre la fraude et la contrefaçon.

Moumouni Dembélé Dg douane.

Le Mali est, aujourd’hui, touché par la plus grave crise de son existence marquée par le retrait de nombreux partenaires techniques et financiers avec comme conséquence une rareté des ressources. Dans ce contexte, la mobilisation des ressources intérieures est plus que jamais une nécessité pour l’Etat. Les Douanes et les Impôts sont ainsi appelés à jouer des rôles prépondérants pour renflouer les caisses de l’Etat.  Pour relever ce défi, les plus hautes autorités du pays ont posé leur dévolu sur  des cadres d’expérience qui ont fait leurs preuves dans un passé récent.

A la Direction générale des douanes, le ministre de l’Economie et des finances a choisi Moumouni Dembélé pour assumer cette noble mission. Il succède donc au Colonel Modibo Maïga.  Cadre valeureux, efficace mais très discret, Moun, comme l’appellent ses intimes, a  derrière lui un parcours très riche en terme de formation que d’expérience professionnelle. En effet, en plus de la formation militaire commune de base, il est passé par l’Ecole nationale d’administration du Mali, ensuite l’Ecole nationale des douanes de Neuilly sur Seine en France où il fréquenta d’abord le cycle d’élève-inspecteur des douanes puis celui des cadres supérieurs des douanes à la Rochelle.

Dans son parcours professionnel, il a été successivement de 1980 à 1992, chef de poste douane de la Gare et de la BMI de Kayes, chef de visite du bureau des douanes de Faladié, cumulativement directeur régional et chef du bureau des douanes de Sikasso, puis de Ségou et de Bamako et Koulikoro. Il a été aussi chef du bureau des produits pétroliers en 1990 avant de devenir chef division comptabilité des recettes (1992-1995), chef division compensations financières (1998-2001), chef division relations internationales (2001-2002), sous-directeur des recettes et études (2002-2006) puis Directeur général adjoint des douanes entre juillet 2006 et juillet 2011.

Au niveau de ce poste, il a assumé des responsabilités comme chargé du programme avec le FMI, le suivi des recettes, la présidence du Comité de pilotage des reformes de l’administration des douanes ou encore le suivi de l’exécution des plans stratégiques et des plans d’actions opérationnels annuels.  Depuis juillet 2011, il était le chef du bureau de contrôle interne jusqu’à sa nomination, le mercredi dernier. Le nouveau patron des douanes qui parle français, anglais, bambara, minianka, est membre de plusieurs associations. Il est marié et père de quatre enfants.

Youssouf CAMARA 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Esperons qu’il veille bien sur la vache de lait de l’administration malienne et qu’elle ne soit plus une boite de pandore.,

  2. Bon vent à Toi Moumouni !!!
    Si tu lis maliweb, le seul conseil que je te donne est de moraliser tes collègues à ton image. J’ai été une seule fois dans ton bureau pour une affaire d’exo quand tu étais encore adjoint. J’avoue que j’ai été impressionné par ton intégrité et ton professionnalisme.

Comments are closed.