Economie : Le forum « Investir au Mali » 2017, le Mali sur la scène mondiale

0

Le ministre de la promotion de l’investissement et du secteur privé,  représenté par son homologue Mohamed  Aly ag Ibrahim, a procédé ce 6 décembre 2016 au lancement du forum « Investir au Mali » 2017. C’était à l’hôtel Salam de Bamako en présences des membres du gouvernement, du corps diplomatique, des partenaires techniques et financiers en plus d’autres opérateurs économiques.

La crème du monde de l’économie, de l’industrie, les membres du gouvernement, le corps diplomatique à ne citer que l’ambassadeur des Etats Unis au Mali, étaient présents à cette cérémonie de lancement du forum « Investir au Mali » 2017.  Un forum qui ambitionne de contribuer  à la promotion de la « destination Mali » et le potentiel économique, industriel et commercial  après la crise multidimensionnelle vécue par notre pays  comme le  souligne le directeur général de l’ agence pour la promotion des investissement au Mali, Moussa Ismaïla Touré. Le forum « Investir au Mali » 2017, prévu pour les 25 et 26 septembre 2017,  souhaite  susciter l’intérêt des investisseurs étrangers et nationaux autour des projets publics et privés économiquement viables, il se veut également être un cadre propice pour la consolidation de partenariats féconds entre les opérateurs économiques nationaux et les investisseurs étrangers. D’un budget prévisionnel d’1, 5milliards de FCFA, le forum va enregistrer les participations des représentations des Etats, des Institutions internationales, des coopérateurs bilatéraux et multilatéraux, de grandes firmes internationales, des investisseurs privés, des personnalités etc.

Pour le ministre du développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, ce forum  s’inscrit en droite ligne des priorités stratégiques du gouvernement dans son engagement avec sa politique de développement des investissements.  « Le forum « Investir au Mali » 2017, donnera  l’occasion pour les investisseurs nationaux et étrangers, ainsi qu’aux autres partenaires de découvrir un Mali plein de richesse, unifié et prêt à accueillir les projets d’envergure dont il a fortement besoin. Il concernera tous les secteurs prioritaires de notre économie. Un accent particulier sera mis sur l’agro-industrie, l’élevage, l’énergie et les infrastructures » poursuit ainsi  le ministre de l’industrie.  En effet, comme l’a indiqué l’ambassadeur des Etats Unis d’Amériques au Mali, Paul Folmsbee, le Mali reste un pays au potentiel économique significatif. Un potentiel  qui reste encore à explorer  à se référant aux propos du directeur des opérations de la Banque Mondiale pour le Mali, le Niger, le Tchad, la Guinée  et la Centrafrique : comment comprendre  qu’ avec la richesse du  cheptel malien  et la richesse de nos  fruits, nous soyons encore portés vers l’importation des jus de fruits et des produits laitiers ?

Khadydiatou SANOGO

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here