Lutte contre les sautereaux : Un bon outil d’aide a la décision conditionne une intervention efficace

0
1

L’Office de la production des végétaux a organisé la semaine dernière, un atelier de formation des super-utilisateurs et des agents de saisie des données pour l’utilisation des outils d’aide à la décision de lutte respectueuse de l’environnement contre le criquet sénégalais au Sahel.

Les participants sont venus du Centre régional Agrhymet de Niamey et des régions de Kayes, Koulikoro, Mopti, Gao et Tombouctou. Le directeur général adjoint de l’OPV, Zoumana Berthé, qui présidait la rencontre a évoqué l’importance de la session pour sa structure. Il s’agit, a-t-il indiqué, d’une formation d’appropriation des outils d’aide à la décision pour une intervention efficace contre les sauteriaux et sans risque pour l’homme et son environnement. Il a relevé que les activités du Preliss, durant les cinq dernières années de sa mise en œuvre au Mali, ont constitué une référence dans la surveillance et la lutte contre les sautereaux pour tous les services régionaux de protection des végétaux. Zoumana Berthé fera remarquer que malgré la rémission des pullulations du criquet sénégalais, ce dernier demeure l’un des sauteriaux les plus redoutables parmi les ennemis des cultures au Sahel.

Le directeur général adjoint de l’OPV a rappelé à ce propos que le cercle de Nara a été envahi cette année par des populations de criquet sénégalais qui ont causé des dégâts importants dans la zone et contraint l’office à y renforcer ses moyens humains et matériels afin de les maîtriser. L’atelier sera utile de ce point de vue aussi car il contribuera au renforcement des capacités des agents de terrain et à une amélioration de leur comportement sur le terrain, a-t-il souligné. Saluant le rôle déterminant du Centre régional Agrhymet de Niamey dans l’assistance au processus de mise en œuvre de l’outil d’aide à la décision, Zoumana Berthé a sollicité l’extension et l’application de cet outil à d’autres ennemis des cultures lesquelles bestioles constituent une des préoccupations majeures de sa structure. Les modules de formation ont porté sur la sécurisation des bases de données, le transfert et l’élaboration de requêtes dans une base de donnés MySql (un logiciel), la préparation des donnés d’entrée et des données acridiennes de climat, etc. Les participants se sont également exercés à la modélisation du bilan hydrique.

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.