Ramadan 2016 : Le ministère de l’élevage et de la pêche perpétue la vente promotionnelle de bovins

1

Chaque année  à l’approche de la fête de Ramadan, le gouvernement, à travers le département en charge du secteur, et  dans un souci de stabilisation des prix des bœufs sur les marchés, organise une vente promotionnelle de bovins. Cette année, Il n’a pas dérogé à la règle.  En présence de plusieurs invités, dont le 1er adjoint du maire de la commune IV, le département a procédé, ce mardi 28 juin, au lancement de «l’Opération ramadan. C’était sur le terrain Chaaba de Lafiabougou.

Cette année, la cérémonie de lancement de l’opération s’est déroulée sous la présidence du secrétaire général du département, Youssouf Sanogo, accompagné du chef de cabinet, Seydou Diakité.  L’évènement associe les sociétés coopératives d’éleveurs et les organisations féminines du Sahel occidental, encadrées par la Direction Nationale des Productions et des Industries Animales (Dnpia).

Pour le secrétaire général du département, au fond l’idée c’est d’approvisionner le marché. «C’est notre première mission : la promotion et la productivité des ressources animales et halieutiques. Aujourd’hui, c’est ce que nous sommes entrain de faire ; c’est d’aller dans le sens de la stabilisation des prix sur les marchés pour le bénéfice des populations», a déclaré M Youssouf Sanogo.  Pour le Secrétaire général du département, l’innovation cette année, c’est le fait que l’opération (qui ne se déroulait qu’à Bamako) a été étendue à la ville de Kayes. «C’est la même opération et ce seront les mêmes prix qui seront pratiqués, entre 150.000 FCFA pour les moins chers et 300.000 pour ce qu’on peut appeler les plus chers».

Samuel Diarra, 1er adjoint au maire de la commune IV a salué une Opération qui est devenue aujourd’hui une des activités au niveau de sa commune. «L’Opération nous a montré ses preuves. Il s’agit là d’une belle initiative qui doit être encouragée et poursuivie», a déclaré l’édile.

«Nous sommes heureux de prendre part, cette année encore, à cette  Opération qui constitue pour nous éleveurs une belle opportunité d’affaires», a laissé entendre Amadou Traoré, secrétaire administratif de la coopérative «Nieeta» de Diabaly. Au nom de ses collègues, l’éleveur a tenu à transmettre aux autorités certaines doléances. «Notre souhait, en tant qu’éleveurs, de nous voir  attribuer notre propre département. L’élevage, au Mali, a fait du chemin, c’est un secteur qui a aujourd’hui muri et qui peut évoluer sans être rattaché à un autre département», a-t-il plaidé.  Avant d’ajouter : «l’Etat a, certes, beaucoup fait, mais les besoins restent toujours énormes, en ce qui concerne  l’amélioration des conditions d’alimentation et d’abreuvage du bétail». Des requêtes que le secrétaire général a pris l’engagement de transmettre à qui de droit.

Après le lancement officiel de l’Opération, le Secrétaire général et les autres invités ont effectué une visite guidée au niveau des premiers arrivages de bovins. Ils viennent essentiellement de Diabaly et  Nioro du Sahel et sont repartis en trois catégories : le 1er choix marqué au vert (vendu entre 250.000 F CFA et 300.000 F CFA), le 2ème choix marqué au jaune (vendu entre 200.000 et 250.000 F CFA) et le 3ème choix marqué au rouge (vendu entre 150.000 et 200.000 F CFA).

C’est en 2010 que cette opération de vente promotionnelle de bovins, a été lancée dans notre pays.  Selon les statistiques, durant les six précédentes éditions, quelques 2853 bovins ont ainsi été présentés et vendus.

Papa Sow/Maliweb.net

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.