Renforcement des capacités de la Pêche au Mali : Le MEP injecte plus de 277 millions de F CFA pour soutenir la pêche et aquaculture

1

Le ministère de l’élevage et de la pêche(MEP), a procédé ce vendredi  7 octobre 2016  au Marché central de Poisson de Bamako sur la route de Senou à une remise d’équipement  à la direction nationale de la pêche à fin de soutenir le sous-secteur de la pêche et de l’aquaculture au Mali.

« Peu après ma prise de fonction au mois de janvier dernier, j’ai entamé des visites de terrain dans les régions de Ségou, Sikasso et Koulikoro et le district de Bamako, visites qui m’ont permis de constater l’état de dénuement trop avancé des services déconcentrés de mon département. Suite à ces missions j’ai décidé la conception d’une nouvelle orientation stratégique pour le MEP dont l’un des axes prioritaires est la restauration des capacités d’intervention du Ministère de l’Elevage et de la Pêche, avec l’appui de l’Etat et bien entendu l’accompagnement de nos partenaires au développement. » des propos tenus par le ministre de l’élevage et de la pêche, le Dr Nango Dembélé pour démonter la justesse de cette remise d’équipement à la direction nationale de la pêche et des services déconcentrés dans le cadre du renforcement de ses capacités opérationnelles.  Une réalisation  effectuée grâce un financement de la Banque mondiale à travers le projet de développement des ressources en eau et de gestion durable des écosystèmes du bassin du Niger( PDREGDE) à un  coût estimé à plus de 277 millions de francs CFA par le ministre de l’ élevage et de la pêche.  L’équipement remis était composé : d’un véhicule 4X4  station wagon à la direction nationale de la pêche ( DNP) ; 7 véhicules 4X4 pick –up pour les directions régionales de la pêche de Koulikoro, Ségou, Sikasso, Gao et Bamako  en plus de 12 motos pour les chefs de services de Tombouctou et de Gao,   20 ordinateurs de bureau et accessoires,  11orinateurs portables , 15 tablettes, 3 photocopieuses numériques, 10 imprimantes, 2 groupes électrogènes 250 KVA pour Gao et Ansongo  et 1groupe électrogène de 50 KVA pour la DNP et  2 moteurs hors-bords.  Comme l’a rappelé le Dr Nango Dembélé, cet équipement vient compléter le nombre des réalisations  effectué par  le PDREGDE en faveur des sous-secteurs de l’élevage et de la pêche dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao  avec à ne citer que  : la restauration de 500ha de bourgoutière dans les 5 cercles de la région de Mopti ( Djenné, Douentza, Mopti, Tenenkou et Youwarou) , la réalisation d’infrastructures marchandes de la pêche de Gao et Asongo ; l’ acquisition de deux camions frigorifiques , 5000 nappes de filets, 4500 rouleaux de fils d’attache en nyon , 2800 paquets d’hameçons, 70 fours métalliques pour le fumage des poissons, des pirogues avec moteurs hors-bord, des animaux de trait etc. Aussi tout en invitant les bénéficiaires à faire bon usage des équipements reçus, le ministre Nango Dembélé n’a pas manqué de les remercier et féliciter leur implication dans  la consolidation des acquis dudit projet.  Quant à l’accompagnement de la Banque Mondiale, il a été fortement salué par le Dr Nango Dembélé qui  s’en nul doute sait que  cet apport financier,  va certainement lui  permettre d’évoluer aisément dans ses missions.

Khadydiatou Sanogo

 

 

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Si le terme de développement en Europe et dans d’autres pays développé se résume au progrès technologique, au Mali, il ne serait que l’autosuffisance alimentaire. Ainsi, il revient à tous de saluer l’ensemble des efforts consentis par le Chef de l’Etat et tout son gouvernement qui visent à soulager la souffrance des maliens.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here