Visite à l’Institut d’Economie Rurale : Les Ministres à la rencontre de la terre

0
Le ministre de l’élevage et de la pêche, Nango Dembélé accompagné de son homologue de la recherche scientifique, Assétou Founé Samaké
Le ministre de l’élevage et de la pêche, Nango Dembélé accompagné de son homologue de la recherche scientifique, Assétou Founé Samaké

Le ministre  de l’élevage et de la pêche,  Nango Dembélé  accompagné de son homologue de la recherche scientifique, Assétou  Founé Samaké, ont sillonné ce vendredi  1er juillet 2016 la  ferme expérimentale  de  l’Institut d’Economie Rurale.

 -Maliweb.net– A travers cette visite de terrain,  les ministres Nango Dembélé et Assetou Bintou Founé, accompagnés des membres du cabinet ; ont pu constater de visu  les différents produits de l’expérimentation de la ferme de Sotuba. Il s’agit notamment du  site des dromadaires dans le cadre du programme bovin, la visite  du jardin agrostologue et  celui des volailles.

Sur le  site des dromadaires, élevés dans le cadre du programme bovin-camelin ;  on compte  actuellement  62 dromadaires.   Une production qui devrait être  encouragée,  affirme Mme  Kongouna Pinda Diallo, chargée de projet dans la ferme expérimentale, à ses dires toutes les parties du  dromadaire  sont  utiles et utilisés par les gens. En effet, aux dires des différents intervenants,  l’élevage des dromadaires, peut être un moyen efficace de lutter contre la désertification. Et d’autres qualifient   la viande de dromadaire comme étant  pauvre en cholestérol. Sans compter que le dromadaire est en plus déclaré comme étant  plus résistant et efficace pour  la culture.

Du site des dromadaires à l’étale des bovins, 30 espèces  poussent dans une parcelle semence –fourragère, Il s’agit des espèces granulées, légumineuse et liguée,  des espèces qui vont servir à l’alimentation des bétails.  Par ailleurs,  notons   qu’une autre activité de la ferme,  consiste à procéder aux croissements   de poules locales avec un modèle exotique qui donne un  certain type de poule allant jusqu’ à 220g, selon les explications des agents de l’EIR, ses poules ont une grande production d’œufs.

La ferme expérimentale abrite également un  laboratoire de nutrition animal où les tests et essais sont effectués pour l’alimentation des animaux.

Entre les expérimentations ; les recherches  et  autres réussites présentées  par le directeur général de l’EIR, Boumera Dembélé  au ministre Dembélé et son homologue, il n’en demeure pas moins que l’Institut reste confronté à certains problèmes qui met en péril son devenir. Ce qui a amené, le directeur de l’Institut à solliciter l’aide du ministre de l’élevage et de la pêche  enfin de les aider à résoudre leurs préoccupations relatives à : l’insécurité foncière, au manque de personnel, manque de formation  en plus  des cas de licenciements abusifs etc.

Quant aux  ministres Samaké et Dembélé, tout  en reconnaissant  l’importance de la recherche pour un rendement de qualité, ils se sont engagés à conjuguer les efforts pour  pallier  aux différents problèmes soulignés.  Et pour reprendre leurs propos,  il est essentiel de préserver cet espace dédié à la recherche tout en  renforçant  la qualité et la quantité du personnel du centre etc. entre autres mesures.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

PARTAGER