MarchĂ© de Construction d’un centre national de conduite d’EDM-SA: Pourquoi le ministre Alpha Bocar Nafo veut renoncer aux offres d’Angelique international d’un montant de 8 392 862 806 FCFA contre les 9 987 348 363 FCFA d’Alston ?

1
Alpha Bocar Nafo

Sur le rapport de la commission d’analyse des offres du projet de construction d’un centre national de conduite et du doublement de la capacitĂ© de la centrale hydro-Ă©lectrique de Sotuba, c’est la sociĂ©tĂ© indienne, Angelique International/Dongfang Electronics LTD qui a dĂ©crochĂ© le marchĂ© puisqu’elle a Ă©tĂ© la moins disante avec une enveloppe de 8 392 862 806 FCFA. De source proche du dossier, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Alpha Bocar Nafo veut donner le marchĂ© Ă  une autre entreprise plus chère que le groupement Angelique International. Il s’agit du groupement Alstom Grid SAS/Ineo, qui a proposĂ© 9  987 348 363 FCFA, soit un Ă©cart de plus de 1,5 milliard de FCFA.

L’affaire du marchĂ© de construction d’un centre national de conduite et du doublement de la capacitĂ© de la centrale hydro-Ă©lectrique de Sotuba continue de dĂ©frayer la chronique.

Pour analyser les offres, une Commission a Ă©tĂ© mise en place par dĂ©cision N°12/032 ASD/akn du 24 fĂ©vrier de la sociĂ©tĂ© Energie du Mali (EDM-SA). Cette Commission Ă©tait composĂ©e, en plus des membres de la Cellule technique d’exĂ©cution dudit projet, d’autres membres  dĂ©signĂ©s par la Direction gĂ©nĂ©rale d’EDM. C’est ainsi qu’un avis d’appel d’offres international a Ă©tĂ© lancĂ© pour le recrutement d’une entreprise pour l’exĂ©cution des travaux. Ce sont donc Effacec, le groupement Angelique International/Dongfang Electronics LTD et le groupement Alstom Grid SAS/Ineo Energie Export/GTMH-Mali qui ont postulĂ© pour les offres.

Pour l’ouverture des plis le 16 fĂ©vrier 2012, la Commission Ă©tait assistĂ©e par le consultant Intec-GOPA de la RĂ©publique FĂ©dĂ©rale d’Allemagne. Cette assistance portait, selon nos informations, sur l’aspect technique des offres. Du 20 fĂ©vrier au 11 mai dernier, la Commission  a procĂ©dĂ© Ă  l’analyse des offres en plĂ©nière.

Selon le rapport de la Commission, “la mĂ©thodologie a procĂ©dĂ© Ă  l’examen prĂ©liminaire des dossiers administratifs avant d’entamer respectivement l’analyse des offres techniques et financières. Les offres techniquement retenues ont fait l’objet d’analyse financière“. C’est dans ce cadre que l’entreprise Effacec a Ă©tĂ© rejetĂ©e après  vĂ©rification des dossiers administratifs pour “garantie d’offre non conforme“.

A la suite de l’examen des offres financières, la Commission a proposĂ© l’attribution du marchĂ© au groupement Angelique International Limited/Dongfang electronics LTD qui est le moins disant pour un montant de 8  392 862 806 FCFA.

S’agissant de la conformitĂ© administrative, il faut noter que le groupement Alston Grid SAS/Ineo Energie Export/GTMH-Mali n’est pas conforme sur la garantie d’offre, a prĂ©cisĂ© le rapport de la Commission. Sur l’aspect financier aussi, ce groupement a proposĂ© 9 987 348 363 FCFA, soit un Ă©cart de plus d’un milliard et demi de nos francs de l’offre financière d’AngĂ©lique International Limited/Dongfang Electronic.

MalgrĂ© tout, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Alpha Bocar Nafo refuse de donner le marchĂ© à  Angelique International Limited/dongfang Electronic. Selon nos informations, l’ancien PDG de la BRS est pour le groupement français, on n’ignore les raisons qui l’ont motivĂ©.

Dans une correspondance confidentielle en date du 14 aoĂ»t adressĂ©e au Premier ministre Cheick Modibo Diarra, il mentionne : “Je suggĂ©rerais que la Commission d’Ă©valuation des offres reprenne son rapport en intĂ©grant les informations qui constituent des motifs d’Ă©limination de la sociĂ©tĂ© AngĂ©lique international LTD ; le rapport d’Ă©valuation des offres recommande l’adjudication du contrat au soumissionnaire prĂ©sentant la meilleure offre après l’Ă©limination d’ AngĂ©lique International Ltd y compris l’engagement de nĂ©gociations destinĂ©es Ă  ramener le montant de l’offre Ă  l’intĂ©rieur de l’enveloppe financière allouĂ©e au projet. Toutefois, en cas d’Ă©chec des nĂ©gociations pour ramener le montant de l’offre dans la limite du budget disponible, l’appel d’offre sera dĂ©clarĂ© infructueux et un nouvel appel d’offres sera lancĂ© conformĂ©ment Ă  vos orientations“.

Alou B HAIDARA

PARTAGER

1 commentaire

  1. Pour comprendre pourquoi le Minsitre Nafo agit ainsi, il suffit de se renseigner comment il a géré et mis la BRS à genoux.

Comments are closed.