Riverains du barrage hydroélectrique de Sélingué : L’épée de la mort sur la tête des pêcheurs

1

Le barrage hydroélectrique de Sélingué situé à 140 km de Bamako, est l’un des plus important centres de production d’énergie du Mali. Il a une production annuelle variante d’environ 200GKwatts et distribue Bamako Kati, Koulikoro, Ségou, Fana, Dioïla, Yanfolia et Kalana en électricité.

maliweb.net – Mis en service en 1980 et réhabilité dans les années 1996 et 2001, le barrage est exploité par la compagnie malienne Energie du Mali. L’infrastructure du barrage hydroélectrique de Sélingué reste impressionnante, entre un building de ferraille où  dégagent des ondes électriques et un fort courant d’eau au-dessous du grand bâtiment, les riverains, « Bozo » s’amusent à défier les courants à la recherche de poissons. Une activité exercée de génération en génération par cette ethnie du Mali. Sauf que rien ne garantit que le pacte signé entre les dieux des eaux et leurs ancêtres va continuer à assurer leur sécurité.

En effet, narguant les forces des eaux, le courant, les pêcheurs pour la plupart des enfants et adolescents, inconscients du danger qu’ils courent s’adonnent à leurs activités dans des embarquements très précaires. Aux pieds du haut bâtiment de la source d’énergie nationale, des pirogues remplies d’enfants tanguent au milieu des eaux en dépit des mises en garde des travailleurs du barrage de Sélingué. Selon l’un des responsables de ladite infrastructure,  Boubacar Keita,  ces pêcheurs continuent à défier les dangers malgré les  nombreuses campagnes de sensibilisation menées pour les y  éloigner  sans compter que le barrage devrait également être protégé  de toute intrusion étrangère en cette période de  grand banditisme et d’attaque terroristes.

Malheureusement, les piroguiers  continuent de braver le danger de la mort   à la recherche de poissons. Même si certaine  moisson ne se résume  qu’en dérisoire quantité de petits poissons. C’est sans aucun respect pour la réglementation de la pêche, que les petits  poissons sont retirés de leur environnement naturel pour être refusés sur le marché. Car Sélingué a la  réputation d’approvisionner Bamako en  meilleurs poissons d’eau douce. Et avec la ruée des bamakois sur le marché du poisson de Sélingué, ce marché est soumis à une flambée de prix, les carpes sont revendus à 25000F ou 3000F CFA le kilos ; les silures à 2000FCFa tout comme à Bamako.

Khadydiatou SANOGO  / maliweb.net

PARTAGER

1 commentaire

  1. Attention attention (2500f ou 25000f, Sélingué, ce marché est soumis à une flambée de prix, les carpes sont revendus à 25000F ou 3000F CFA le kilos )

Comments are closed.