Sénégal-Mali, la Senelec à la rescousse d’Edm Sa :

6

senelectDix ans après le retrait de la firme française Bouygues, la compagnie malienne d’énergie EDM peine toujours à sortir de sa zone de turbulences. Au terme de sa visite de travail au Sénégal, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) rentre à Bamako avec l’engagement ferme de son homologue Macky Sall de mettre à la disposition d’Électricité du Mali (EDM) un productible de 23 mégawatts via la société publique d’électricité du Sénégal (Senelec) pour résorber le déficit de fourniture que connaît le Mali. À quel prix?



La situation d’EDM SA, société publique malienne d’électricité, s’apparente presque à un corps en métastase. Suite au retrait de Bouygues, intervenu en 2004, via sa filiale SAUR, la trésorerie de la compagnie malienne d’énergie a connu de fortes tensions financières. Miraculeusement, en 2010, EDM avait retrouvé un niveau de rentabilité en redressant sa trésorerie, plombée par un manque à gagner de plus de 7 milliards de f CFA. En ce temps, beaucoup avaient qualifié ce redressement de miraculeux, tellement que les Maliens avaient perdu espoir. Cette grosse prouesse réalisée en 2010 et qui portait la signature d’Issoufou Ousmane Maiga, ancien Premier ministre du Mali, appelé à sa rescousse, s’est vite estompée, laissant la place à un réseau de service en pleine friture et une trésorerie durement asséchée. Tout est à refaire à EDM, la situation est devenue insupportable et s’apparente à un corps en métastase.

Le coup de pouce du président Macky Sall 

Le chef de l’État malien, Ibrahim Boubacar Keïta, au terme d’une visite de travail et d’amitié de 72 heures à Dakar, a reçu une véritable bouffée d’oxygène de son homologue sénégalais, Macky Sall.

Dans l’accord de coopération sénégalo-malien, co-paraphé par les deux présidents, il est indiqué que le président Macky Sall a informé son homologue malien, IBK, que «des instructions ont été données afin que la chaîne des prestations (combustibles, pièces de rechange et autres intrants), liées à la production d’énergie et de la centrale de location de 40 mégawatts, soit exonérée de tous taxes et droits pendant la période contractuelle». Le locataire de Koulouba ne rentre pas bredouille à Bamako et peut se frotter les mains avec un engagement ferme de Dakar de mettre à la disposition d’EDM un productible de 23 mégawatts que va lui fournir la Senelec (Société d’électricité du Sénégal). À quel prix ? Quelles sont les clauses de ce deal ? Pour l’instant, rien n’a filtré.

Pour rappel, pour les besoins du retrait de la SAUR, filiale du géant Bouygues, le Mali a dû débourser la bagatelle de 17 millions d’euros.

PAR ISMAEL AIDARA ( Les Afriques )

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. je ne sais pas d’où viens cette information le Sénégal ne parvient pas à couvrir ses propre besoins en électricité comme eux peuvent secourir le Mali je vous dit en connaissance de cause parce que je fréquente régulièrement Dakar

  2. L’espoir fait vivre et le rêve est permi!Le Sénégal n’a pas trouvé solution à ses propres délestages qu’est ce que Macky peut-il faire pour le Mali?Au Mali nous sommes restés naïfs tels de grands enfants (c’est comme le concept de “port sec” de Me WADE pour nous faire oublier le volet navigation de l’OMVS notre patrimoine commun).Sous Ousmane ISSOUFOU Maiga “en 2010, EDM avait retrouvé un niveau de rentabilité en redressant sa trésorerie”, ce n’est donc qu’un problème de BONNE GESTION!Tant que nous ne corrigeons pas ces lacunes en matière de gestion, les coupures de courant demeuront entières.Et ni Macky, ni Obama encore moins Hollande ne fera ça à notre place. 😉 👿

  3. MACKY SALL N A PAS EU D AUTRES CHOIX A MON AVIS !

    SOIT IL NOUS FOURNIT SOIT ON FAIT DU DELESTAGE ORGANISE SUR LE SENEGAL VIA MANNANTALI !

  4. IL Y AVAIT MOINS DE SOUCI AVEC ATT MEME SANS LES 3 MILLIARDS D EUROS!

    ATT SAVAIT SE DEBROUILLER SEUL LA DESSUS SANS BOUYGUES !

  5. Pauvres de Nous, Senegal et Mali.
    Quand est ce que nos politicards soi disant democratiques et honnetes vont arreter leurs jeux avec les peuples.
    Le Senegal ne se suffit pas lui meme d’abord en matiere d’electricite et c’est par les jeux politiques que nos presidents malhonnetes s’adonnenet pour biaiser les populatioions. Bref, le barrage de Manantaly a ete un fiaco, dews milliards et des milliards debourser par les pays de OMVS pour absolument rien. Ce barrage ete suppose de resoudre plus 50% des problems d’electricite des pays de l’OMVS, mais con et innocent comme nos peuples c’est juste les ex dignitaires et les eux francais surtout qui ont profiter de cette mascarade.
    Pauvres de Nous. Au lieu de trouver des vraies solutions a nos problemes, non nos cons de presidents sont la jouer des passe-passe de balle, comme en tennis. Le Senegal et le Mali ne suffisent pas, en tout cass pour le moment a Nous offrir une stabilite energetique. Seulement IBK et MS jouent avec leuras populations par le jeux suivant: ok bourama vous avez besoin l’electricite pour que votre population se taise. Dac, Moi je vais priver Kaolak et Jiguinchor de courant pour t’aider a ce que ta population la ferme. Mais en retour il fait que quand ma population va commencer a chialer qur vous me remettes la monnaie de ma piece. Ok big bro, dac frero :mrgreen: .

Comments are closed.