Fonds de développement économique : Promouvoir la croissance accélérée

0
1

Le renforcement des capacités, la facilitation de l’accès aux services financiers, l’organisation et la gestion du projet – activités exécutées au cours de l’année 2011 – ont été entre autres points discutés par le fonds de développement économique. C’était lors de la  4ème session du comité de pilotage tenu à son siège le mercredi 7 mars 2O12.

Des  résultats  probants ont été obtenus par ce projet destiné aux couches les plus vulnérables à savoir les femmes et les jeunes, a dit  le représentant du ministre de l’économie et des finances, M. Sidi M. Seck en s’adressant aux invités. Selon M. Seck,  le fonds de développement économique, dans le cadre de renforcement des capacités, a permis d’informer et de sensibiliser plus de 6 908 femmes et jeunes sur les objectifs et les opportunités qu’offre le projet. Il a permis d’améliorer les compétences de 1 203 femmes et jeunes dont 954 femmes et 249 jeunes sur la gestion d’entreprise, les outils de gestion, la gestion du crédit et les éléments fondamentaux de la micro entreprise.

Le projet, a-t-il ajouté, a permis d’appuyer  12O3 femmes et jeunes dont 954 femmes et 249 jeunes dans l’organisation et la structuration de leurs entreprises. Dans le cadre de l’accès aux services financiers, il  a permis  le financement de 2344 activités génératrices de revenus, 579 micro et petites entreprises,  137 PME/PMI au profit des femmes et des jeunes. Les financements de ces activités génératrices de revenus ont permis de créer ou de consolider 3 161 emplois.

Le représentant du ministre des finances  a aussi  constaté, qu’en termes de l’exécution physique générale du projet, il y a une augmentation remarquable du montant des crédits accordés par les systèmes financiers décentralisés aux  partenaires bénéficiaires (femmes, jeunes). En effet, sur un montant cumulé d’un milliard vingt cinq millions de FCFA(1.025.000.000) mis à leurs dispositions, les systèmes financiers décentralisés ont octroyé aux bénéficiaires des crédits d’un montant cumulé de 1.083.554.890 FCA, soit un taux de réalisation de 105%. Le projet a permis de financer 4.340 activités génératrices de revenus (971 micro et petites entreprise et 191 PME/PMI) ; soit des taux respectifs de 116% ; 97%, 76%  par rapport aux résultats fixés à l’évaluation du projet.

Et, le nombre total d’emplois créés ou consolidés est de 5.270. En termes de renforcement de capacités des bénéficiaires, le nombre de bénéficiaire formés est de 2. 960 personnes alors que l’objectif du projet était de 2500 personnes, soit un taux de réalisation de 118%. Au plan de l’exécution  financière, le représentant du ministre des finances  n’a pas caché sa satisfaction. Selon lui, le projet est à un taux global de décaissement de 69%. Il a indiqué que le cumul depuis le démarrage du projet s’établit à un 1 milliard 159 millions  FCFA.

Fakara FAINKE.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.