Forum mondial sur le dialogue interculturel à Bakou : le chef de l’état porte la voix du Mali

7

En marge du forum, le programme du président Ibrahim Boubacar Keita prévoit plusieurs contacts bilatéraux

Le 4e Forum mondial sur le dialogue interculturel s’ouvre aujourd’hui à Bakou (capitale de la République d’Azerbaïdjan) sur le thème : «Promouvoir le dialogue interculturel-Nouvelles voies pour la sécurité humaine, la paix et le développement durable». Notre pays, terre de culture, de vaillants guerriers et d’empires célèbres, ne pouvait donc pas rater ce rendez-vous universel. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita et son épouse, Mme Keita Aminata Maiga, prennent part aux travaux qui s’achèvent demain.

L’avion du couple présidentiel s’est posé sur le tarmac de l’aéroport international Heydar Aliyev de Bakou hier soir, sous un climat tempéré (15°) dû à la proximité des plages de la mer Caspienne. Au bas de la passerelle, le chef de l’Etat a été accueilli par le ministre azerbaïdjanais de l’Education, Mikayil Jabbarov. De mémoire de diplomate, c’est pour la 2è fois qu’un président malien se rend dans ce pays du Caucase, situé sur la ligne de division entre l’Europe et l’Asie.

Le premier fut le président Modibo Keita qui y était venu aux premières heures de l’indépendance pour chercher du soutien dans le domaine des infrastructures scolaires notamment. Le président Ibrahim Boubacar Keita est l’invité d’honneur à ce concert de cultures. Dès lors, il a reçu les honneurs dûs à son rang. La délégation présidentielle comprend, outre les proches collaborateurs du chef de l’Etat et de son épouse, le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé et son collègue de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo.

Lors de cette rencontre d’une grande importance, le couple présidentiel portera la voix du Mali, notre pays dont le patrimoine culturel a été durement éprouvé par une série de crises. Des manuscrits anciens de Tombouctou ont été saccagés, volés ou brûlés par des obscurantistes qui ont endommagé des monuments et détruit à coups de marteaux et de burins des mausolées de saints.

Le Mali attend, dès lors, beaucoup de la solidarité internationale. Cet objectif est, d’ailleurs, partagé par les organisateurs de ce forum qui visent justement à promouvoir et soutenir davantage la compréhension et le dialogue entre les cultures. Le Forum est organisé sous le patronage de Ilham Aliyev, président de la République d’Azerbaïdjan, en étroite coopération avec l’UNESCO, l’Alliance des civilisations de l’ONU, l’Organisation mondiale du tourisme (OMC), le Conseil de l’Europe, l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (ISESCO), l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (ONUAA) et le Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe. A l’ordre du jour des thèmes fort pertinents : le rôle de la foi, les religions, les migrations, la sécurité humaine et le sport.

Ratissant plus large, les participants parleront de l’éducation, de l’art, du développement durable, de la prévention de l’extrémisme violent, de la coopération entre les cultures et les civilisations. Participent à ce forum des chefs d’Etat et de gouvernement, des ministres, des représentants de diverses organisations internationales, des décideurs politiques, des professionnels de la culture, des ambassadeurs de bonne volonté, des experts, des journalistes, des praticiens, des intellectuels et des militants éminents.

Dans ce contexte, la rencontre de Bakou se veut une plateforme internationale qui permettra aux personnes, aux pays et aux organisations du monde entier de prendre des mesures concrètes pour soutenir la diversité, le dialogue et la compréhension mutuelle entre les nations dans le monde entier. Dans la capitale azerbaïdjanaise, le président Kéita fera d’une pierre deux coups.

En marge du forum au cours duquel il plaidera la cause malienne lors de panels thématiques liés notamment à la tolérance religieuse et à l’extrémisme violent, le chef de l’Etat nouera également de solides contacts bilatéraux.

Envoyé spécial
Amadou M. CISSE

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. La République d’Azerbaïdjan et l’Arabie Souadite sont parmi les dictatures les plus avéré du monde, pourquoi visiter ces pays ?
    Pour quémander ? A la demande des Maliens ? M. IBK ne vendez pas notre honneur !

    • En plus du tourisme, il se pourrait qu’il est à la recherche d’un lieu pour cacher son trésor. Savez vous que le ministre des finances porte mallette de la famille était de la mission culturelle ?

  2. C’est bien de participer à un tel forum inter-culturel. Notre pays à besoin de soutien de tous. Le Mali des grands empires, des guerriers souffre de l’occupation djihadistes depuis 2012. Toute démarche allant dans le sens de ramener la paix et la stabilité est la bien venus.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here