Garantie de l’émergence économique en Afrique : L’ex-Premier ministre Moussa Mara préside le forum des opérateurs économiques à Dakar

0
Les officiels lors de la conférence
Les officiels lors de la conférence

Le retard considérable accusé par l’Afrique sur le plan des échanges commerciaux est devenu une grande préoccupation chez les opérateurs économiques du continent. C’est dans ce cadre qu’un forum de haut niveau a été organisé dans la capitale sénégalaise.  Pour rendre le commerce intra-régional du continent africain plus efficient car il représente 70% en Europe, 50% en Asie, 22 % en Amérique latine et seulement 10% en Afrique. Aujourd’hui, le continent africain a besoin de dégager des perspectives nouvelles à l’intérieur pour le développement de la coopération économique entre les pays.

Du coup, elle a aussi besoin, tant en terme d’échanges commerciaux qu’en terme d’investissement, de mettre l’immense potentiel d’intégration, presqu’inexploité, dont il dispose au profit du développement.  Sur le plan de l’investissement, on estime à 3% seulement les volumes d’investissements directs étrangers (IDE) sans compter la rareté des projets de partenariats entre les pays africains. Aussi, le secteur privé africain représente la clé du développement du continent par la création massive d’entreprises, le développement et l’intensification des échanges et des partenariats entre les entreprises africaines.

L’ex-Premier ministre Moussa Mara qui présidait la cérémonie d’ouverture de ce forum,  a indiqué que la coopération économique entre les pays africains doit être accélérée pour aspirer à une émergence économique et au développement.

Dans  son exposé liminaire sur le plan émergence, il a soutenu que cela  intègre cinq grandes transitions notamment démographique, énergétique, productive, numérique et démocratique. Et si tous ces aspects sont réunis, l’Afrique peut aspirer au développement pour ses peuples. Moussa Mara a profité de cette tribune pour intervenir devant les médias sénégalais sur des sujets de l’actualité du continent en appelant à l’unité contre l’insécurité grandissante et la maladie à virus Ebola qui a déjà fait plusieurs morts sur le continent.

Cléophas TYENOU

 

PARTAGER