3ème édition du salon artisanal du textile de Bamako(Sataba) : Forte sensibilisation des jeunes aux métiers du textile

0
Une vue du presidium de la cérémonie d'ouverture. On reconnaît (G) l présidente de COVATEX, et ((centre) la présidente de la FNAM
Une vue du presidium de la cérémonie d’ouverture. On reconnaît (G) l présidente de COVATEX, et ((centre) la présidente de la FNAM

Afin de participer à l’essor de l’industrie culturelle du textile en général et à l’idée de promouvoir la dynamique des potentiels du savoir-faire des artisans et acteurs du secteur du textile dans le processus du développement humain, la 3ème édition du salon artisanal du textile de Bamako (SATABA) a lancé une campagne de sensibilisation à l’endroit des jeunes étudiants, des élèves et des chômeurs pour qu’ils s’inscrivent au métier du textile. L’atelier de sensibilisation s’est tenu hier jeudi 12 juin au palais de la culture.

 

C’était sous la présidence de la présidente de la fédération nationale des artisans du Mali (FNAM), Mme Bah Astan Traoré, qui avait à ses côtés le président de l’assemblée permanente des chambres de métiers du Mali, Mamadou Minkoro Traoré, la promotrice du Sataba, non moins présidente de la coopérative pour la valorisation du textile, Mme Bissan Awa Coulibaly, du directeur général adjoint de Fafpa, des jeunes élèves, étudiants et bien d’autres acteurs du secteur de l’artisanat.

 

La présidente de la coopérative pour la valorisation du textile et promotrice du Sataba, Bissan Awa Coulibaly, dans son mot de bienvenue a remercié tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réussite de cette 3ème édition. Avant d’énumérer les objectifs dudit atelier qui visent à inciter les jeunes maliens à s’intéresser au métier du textile.

 

Elle a rappelé que ledit atelier de sensibilisation est une continuité des activités de la 3ème édition du SATABA, dont la première phase a eu lieu du 28 mars au 4 avril dernier. ” C’est tout un programme dans lequel il y a lieu de mener des réflexions profondes afin d’en tirer des enseignements et des stratégies constructives pour l’insertion socioprofessionnelle et économique des jeunes dans le sous-secteur porteur du textile artisanal “ a-t-elle déclaré.

Aux jeunes, Mme Bissan a conseillé de profiter du cadre d’échanges directs avec des professionnels du textile artisanal, des techniciens et experts de la transformation du coton local, afin de mieux s’informer. ” Au terme de cet atelier, vous devriez donc prendre votre place dans le développement de la chaine de valeur de la transformation de la fibre de coton dans les divers métiers porteurs de la filature, du tissage, de la teinture, de la sérigraphie, de la décoration, de la confection et de la couture “.

 

Quant à la présidente de la FNAM, elle rappellera que l’organisation de cet atelier est un cadre qui permettra d’attirer l’attention des parents et toute la jeunesse sur les atouts du secteur, reconnu comme meilleur pourvoyeur d’emplois et d’en tirer profit. ” Chers jeunes, je vous exhorte à venir faire vos preuves dans le métier, car il n’y a pas de sot métier et votre instruction nous conduira vers de nouveaux horizons dans le secteur de l’artisanat du Mali, sans oublier que l’artisanat est le socle de l’industrialisation pour notre pays ” a-t-elle indiqué.

 

Le conférencier, Dramane Bouaré de l’APCM, a tenu en haleine les jeunes qui avaient massivement effectué le déplacement.

 

              Clarisse Njikam

PARTAGER