Commune rurale de Diago : La nouvelle usine Cimaf Mali entre en activité.

2

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a présidé, hier, jeudi 15 décembre 2016, à Diago (Kati), la cérémonie d’entrée en service de la nouvelle cimenterie : Cimaf Mali, fruit d’un riche et fécond partenariat ayant toujours existé entre notre pays et le royaume chérifien. L’infrastructure grandiose est venue mettre la petite localité de Diago sous le feu des projecteurs, à cause de la qualité de cette usine utilisant des équipements technologiques de dernière génération et dotée d’une capacité de production annuelle de 500 000 tonnes de ciment et extensible à 1 million de tonne.

Maliweb.net -Pour la cérémonie d’inauguration, outre les membres du gouvernement, les présidents des institutions de la Républiques, les élus de la nation, le corps diplomatique, plusieurs invités de marques étaient présents à cette rencontre. Le préfet du cercle d Kati et le gouverneur de la région ont également effectué le déplacement pour assister à l’inauguration d’une usine qui vient valoriser le cercle, voir la région.

Souleymane Coulibaly, le maire de la commune rurale de Diago a exprimé aux autorités Maliennes et à la partie marocaine, la reconnaissance de ses populations pour le choix porté sur leur commune pour abriter ce joyau. L’occasion était bonne pour le maire de Diago d’exprimer d’autres préoccupations chères à sa commune : l’équipement de la maternité, la clôture de l’école et la construction de nouvelles salles de classes, la réalisation de points d’eau potable (forages, bornes fontaine..).

Le Président Directeur Général du Groupe Cimat/Cimaf Mali, M Anas SEFROUI a salué les relations séculaires d’amitié et de fraternité entretenues par nos deux pays et nos deux peuples ; relations dont cette belle usine constitue, selon lui, l’un des plus beaux témoignages. «Cette usine a une capacité de production de 500 000 tonnes par an extensible à 1 million de tonnes ; sa réalisation a coûté 24 milliards de F CFA. Aujourd’hui, nous sommes fier d’avoir tenu notre engagement. Notre Groupe Ciment d’Afrique est présent dans 12 pays d’Afrique avec une capacité de production installée de plus de 10 millions de tonnes par an. Il a fait aujourd’hui du Mali une priorité en terme d’investissements ; Le Mali illustre parfaitement les relations séculaires d’amitié et de fraternité que lient la République du Mali et le royaume du Maroc ainsi que nos deux peuples», a déclaré M SEFROUI. «Cimaf Mali est le témoignage de l’engagement et de la volonté des autorités maliennes d’industrialiser le Mali », a-t-il ajouté. Le PDG du Groupe a aussi exprimé aux plus hautes autorités leur préoccupation pour un accompagnement ; le Groupe souhaite que l’usine (qui produit du ciment local) soit protégée contre les produits importés.

Dans son intervention, le ministre du développement industriel Mohamed Ali Ag Ibrahim, a rappelé le grand intérêt que le chef de l’Etat a toujours accordé à cette infrastructure, dont il n’a cessé de s’informer de la progression, de la pause de la première, à la fin des travaux. C’est un ministre particulièrement fier qui a présenté au Président de la République une usine ultramoderne,  respectueuse l’environnement, ayant créé des centaines d’emploi et qui est susceptible de générer un millier d’emplois indirects. «Son opérationnalisation permettra de renforcer notre infrastructure industrielle, de promouvoir l’emploi, de contribuer à la réduction de la pauvreté, de valoriser nos matières premières locales, de faciliter l’accès au logement et conforter notre souveraineté économique», a ajouté le ministre du développement industriel. Une visite guidée de l’usine a mis fin à la cérémonie.

Papa Sow/Maliweb.net

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. cette ouverture de l’usine montre a quel point le mali est en marche.Tout peut se faire s’il y a la volonte politique et surtout ne choisissons pas les mauvaise parties.
    Le royaume est bien sur un bon terrain qu’il y investi aussi ds l’hydrocarbure .
    Seule une cooperation sud sud poura faire sortir nos pays ds la situation depuis deja 60 ans .
    Il faut reconnaitre une vision du chef de l’etat qui vient a temps nomme.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here