Journée de l’industrialisation de l’Afrique : Les véhicules Kia militaires et Hyundai émerveillent les visiteurs

2

Les véhicules Kia militaires et Hyundai émerveillent les visiteursA la journée de l’industrialisation de l’Afrique célébrée par deux jours d’exposition (les 21 et 22 novembre), organisée par l’Organisation patronale des industriels (OPI), les véhicules Kia militaires et Hyundai ont rayonné sur l’esplanade du Centre international des conférences de Bamako.

 

Ce salon d’exposition des produits industriels maliens. L’objectif principal du salon est non seulement d’inviter les populations maliennes à la découverte des produits industriels made in Mali mais aussi et surtout que ces produits exposés seront vendus avec une remise de 50% du prix de vente.

Les véhicules Kia militaires et Hyundai montés au Mali depuis 2011 sont issus d’une joinventure entre Wad Motors, une société de droit malien et son partenaire sud coréen Wadyoungsan. Notre pays à travers Wad Motors a l’exclusivité de montage de véhicules militaires dans notre pays. Depuis le lancement de sa production en 2011, 91 véhicules Kia militaires et Hyundai sont sortis de son usine de Banankoro, sur la route de Bougouni. Cette usine de montage sert les besoins de notre pays et de la sous-région.

 

Ce sont des prototypes de ces véhicules qui étaient exposés samedi sur l’esplanade du CICB. Pour ce qui est des Kia militaires, il y avait des KM 420 capables de jouer le rôle de deux BRDM sur un champ de guerre, des KM 50 ; KM 500, des Kia citernes et carburant, des camions de transport de troupe, d’ambulance, et de matériels toute gamme confondue. Ce sont des engins de guerre tropicalisés, adaptés au climat et au désert, sans  matériels électroniques donc totalement mécanisés et de longue durée de vie. Leurs pièces ne peuvent être ni subtilisées, ni échangés. Les modèles de Hyundai présents étaient les X 35, Santafe, Accent, Sonata.

 

A la coupure du ruban symbolique, le Premier ministre Moussa Mara, accompagné du ministre de l’Industrie et de la Promotion des Investissements  Moustapha Ben Barka et celui de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication Mamadou Camara, a au cours de la visite des stands, fait un tour au salon de Wad Motors. Le chef du gouvernement a été émerveillé par les véhicules exposés de même que de nombreux visiteurs. Le PDG de Wadyoungsan, Boubacar Yattassaye dit Demba, promet de donner du sien pour aider au développement industriel de notre pays. Car selon lui, l’industrialisation est source de croissance économique.

 

Accompagner les entreprises industrielles
Lors des débats sur  le thème «Les sources de financement alternatives », le ministre Moustapha Ben Barka a rechauffé  les attributions qui incombent à son département. Il a souligné le développement et le suivi des sociétés et entreprises industrielles, le renforcement de leurs compétitivités, l’élaboration et l’application des règles du secteur du contrôle. Ce département a également pour tâche la promotion des petites et moyennes entreprises et l’approfondissement du dialogue entre l’Etat et le secteur privé.

Pour lui,  les défis sont énormes : le département a aussi pour tâche le renforcement de capacités industrielles, la création des zones industrielles dotées de nouvelles technologies. Il doit également accompagner les entreprises industrielles à accéder au crédit qui est un problème réel d’actualité. «Les entreprises ont beaucoup de peine à avoir des crédits. », a affirmé  le ministre, avant de révéler que des efforts du gouvernement sont en cours pour résoudre ces problèmes à commencer par l’assainissement du monde des affaires pour mieux attirer les investisseurs.

Pour rappel, la journée de l’industrialisation décrétée par les Nations Unies (ONUDI) permet chaque année d’aborder des problèmes liés au développement industriel durable et d’évaluer les stratégies d’atteinte des objectifs visant à faire des Africains des partenaires égaux dans ce nouveau monde.

M. Maïga-A Dicko (Le Scorpion)

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Bjr du courage pour le développement du pays et combat le chômage. Du faut voir le véhicule militaire si il n’est pas trop chère ils faudraient passer la commande sa permet à combattre le chômage .les voleurs ont à les rétroviseurs sur vous un pays pauvre comme le mali les gens ont pas pitié du pays vous avez tout vous voulez de plus alors que il y à la population qui meurt de faim

Comments are closed.