Pose de la première pierre de l’usine sidérurgique de Tienfala : Un tournant dans l’industrialisation

0
3

Il s’agit du plus gros investissement privé jamais réalisé dans notre pays.

Notre pays sera bientôt doté d’une usine de sidérurgie/aciérie. Il s’agit d’un investissement de taille qui marquera une étape importante dans l’industrialisation du pays. Le président de la République, Amadou Toumani Touré a procédé lundi à la pose de la première pierre de l’usine qui sera réalisée par la société Sandeep Energy & Steel de Manabougou dans la commune rurale de Tienfala (cercle de Koulikoro). La pose de la première pierre de la sidérurgie /aciérie intégrée revêtait un caractère tout à fait particulier. Une nouvelle ère s’ouvre donc dans le processus d’industrialisation de notre pays à travers la création d’une industrie lourde qui a été longtemps le maillon manquant de la chaîne. Sahara Mining qui est une compagnie minière a exploré le minerai de fer et a découvert des réserves de bonne qualité dans la commune de Tienfala. Il a commencé l’exploitation du minerai de fer à la main. Cela a été suivi par l’exportation du minerai, a précisé le promoteur et directeur de la société Sandeep Garg. Lorsque Sahara Mining a réalisé que les réserves sont suffisantes pour faire marcher une aciérie d’une capacité d’un million de tonnes pendant 50 ans, il a décidé de mettre en place Sandeep Energy & Steel.SA (aciérie intégrée avec une centrale thermique).

Le ministre de l’Industrie, des Investissements et du Commerce, Mme Sangaré Niamoto Bâ a indiqué que le gouvernement a soutenu ce projet intégrateur des secteurs minier et industriel en ayant la claire conscience qu’il faut rattraper le retard accusé dans ce domaine. Mme Sangaré Niamoto Bâ a noté que notre pays suscite de plus en plus de l’intérêt auprès des investisseurs traduisant ainsi la pertinence des réformes et des actions entreprises par le gouvernement sous le leadership du chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré. « Cette grande attractivité qu’exerce notre pays sur les investisseurs étrangers résulte des avancées démocratiques, de la stabilité politique et de la paix sociale qui font aujourd’hui la très bonne réputation sur la scène internationale de notre pays. La présence indienne parmi ces investisseurs étrangers se renforce d’année en année. Hier, c’était Angélique International Limited pour l’usine de tracteurs, aujourd’hui, c’est Sahara Mining pour l’extraction des minerais de fer, Wacem pour la cimenterie intégrée et Alcoma pour l’agro-industrie et aujourd’hui », a relevé le ministre.

Le projet que la société Sandeep Energy and Steel se propose de réaliser est composé d’une usine de traitement du minerai de fer, d’une centrale thermique, d’un atelier de fonte d’acier et d’un laminoir. Sa réalisation va coûter environ 150 milliards Fcfa et s’étalera sur 18 mois. Le chef de l’Etat Amadou Toumani Touré a souligné que c’est le plus gros investissement privé jamais réalisé dans notre pays depuis l’indépendance. Le projet permettra la production de 70 mégawatts (le double de ce qui a été réalisé à Balingué) et contribuera à l’amélioration de l’offre énergétique. « Et tout cela à partir de déchets et non de carburant pendant 50 ans », s’est réjoui la président de la République. Le démarrage de la production (entre juin et juillet 2013) permettra de mettre sur le marché malien et celui de la sous-région 300 000 tonnes de barres de TMT et un million en année de croisière. L’usine contribuera à la création de la valeur ajoutée et une réduction substantielle des sorties de devises liées aux importations. Elle confortera la politique du gouvernement en matière de lutte contre le chômage (surtout celui des jeunes) avec la création de 5 000 emplois dès son démarrage. Avec cette usine pourra se développer une grappe d’industries de transformation de l’acier. Lesquelles industries pourront répondre aux besoins des secteurs du bâtiment, de l’automobile, de la construction navale, entre autres activités.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.