Promotion des industries au Mali : Somapil et Embal-Mali acceptent un contrat de performances

0

Embal-Mali et la Somapil investiront sur une période 5 ans respectivement plus de 2,88 milliards de F CFA et 1,5 milliard de F CFA. Elles devront créer dans le même temps 75 et 150 nouveaux emplois.

 

Plus de 4 milliards de F CFA d’investissements et 125 nouveaux emplois : ce sont les retombées attendues des contrats de performances qui lient le ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) et les sociétés Embal-Mali et Somapil. La cérémonie de signature s’est déroulée le 30 mai 2016 à la Cité administrative sous la présidence du chef du département de l’Industrie, Abdel Karim Konaté.

Le ministre KonatĂ© a rappelĂ© l’objectif du contrat de performances, une orientation stratĂ©gique du gouvernement malien, qui vise “l’amĂ©lioration de la compĂ©titivitĂ© des entreprises signataires par la mise en Ĺ“uvre de solutions personnalisĂ©es rĂ©pondant Ă  leurs spĂ©cificitĂ©s respectives”.

L’adhĂ©sion aux contrats de performances est libre, mais comporte des modalitĂ©s. “Les 2 sociĂ©tĂ©s signataires amĂ©lioreront leur gestion administrative et financière, adhĂ©reront au programme de restructuration et de mise en niveau des entreprises et se conformeront aux normes applicables au niveau national et communautaire”, a ajoutĂ© le ministre KonatĂ©.

L’Etat s’est engagé à accorder aux sociétés des avantages fiscaux prévus par le code des investissements ainsi que l’exonération de TVA sur les matières premières et sur les produits finis fabriqués par elles.

Les directeurs des deux entreprises ont salué cet accompagnement du gouvernement et l’ont invité à entretenir la dynamique enclenchée. Ils se sont engagés à honorer leur part de contrats.

Le vice-président de l’OPI a invité les autorités à plus d’engagement pour lutter contre la fraude pour le développement des industries maliennes.

La cérémonie a enregistré en plus du chef du département, le président du conseil d’administration de la Somapil, Boubacar Djigué, les directeurs généraux des deux sociétés et le vice-président de l’Organisation patronale des industriels du Mali, Boubacar Badjan Traoré.

Youssouf Coulibaly

PARTAGER